UNE SOLUTION POUR L'UKRAINE

Et si, comme l'a suggéré M. Alain Modoux, on proposait au gouvernement ukrainien de devenir un pays neutre? Il ne rejoindrait pas l'Union Européenne mais il aurait les mêmes possibilités d'accords que d'autres pays neutres entretiennent avec l'Europe.

Lien permanent Catégories : Politique 10 commentaires

Commentaires

  • Ce serait en effet un bon test pour le désir de paix des USA et de leurs alliés.

  • Le conflit Ukraine-Russie existe depuis le Xème siècle avec des multiples rebondissements.

    L'Impératrice Catherine II avait tenté de résoudre le problème sans succès ...

    Le Donbass en fait partie également puisque ce dernier est à la frontière des deux pays.

  • J'ai toujours entendu dire, étant petite, que l'Ukraine était le grenier à blé de l'Europe, ainsi, dans la tête des Européens, l'Ukraine était un peu "à nous" ...

  • "Et si, comme l'a suggéré M. Alain Modoux, on proposait au gouvernement ukrainien de devenir un pays neutre?"


    Mais tout à fait !

    Neutre comme l'Espagne ? Ou neutre comme la Suisse ?

    Est-ce que l'Espagne est neutre si elle met des gens en prison pour empêcher la Catalogne de se déclarer indépendante, libre et souveraine, en tant qu'Etat sans armée ?

    Est-ce que la Suisse est neutre si elle éjecte Genève, la ville, le canton et sa petite république, de la confédération en lui rendant son indépendance, sa liberté, sa souveraineté, ses dettes et sa prochaine faillite, en tant qu'Etat sans armée ?

  • L'Espagne n'est pas un pays neutre mais la Catalogne pourrait l'être. Genève n'a pas encore été éjectée de la Suisse. Le canton est neutre comme le reste de la Suisse. Ai-je mal compris?

  • Essayez de vous renseigner un peu sur l'histoire de la Crimée.
    En très raccourcis: C'était un territoire Russe que Staline a "donné" a l'Ukraine pour d'obscures raisons internes à l'URSS. Mais voilà il en découle que la grande majorité de sa population est encore russophone, et les problèmes on commencé vers 2010 quand l'Ukraine (avec l'appui de l'UE) a voulu interdire l'enseignement du russe a l'école. Il s'en est suivi un referendum sur l’indépendance, voir de rattachement a la Russie, qui a été très largement accepté par la population pour les raisons ci-dessus. Mais qui a été qualifié de "fraude électorale" par l'UE toujours très proche des souhaits d’autodétermination des peuples. Notons aussi que contrairement aux promesses de prospérité liées au rapprochement avec l'UE, l'ex "grenier a blé" de l’Europe de l'est a été plongé dans une misère noire après une mise a sac et la destruction systématique du tissu économique local par les multinationales européennes et anglo-saxonnes.

  • "Le canton est neutre comme le reste de la Suisse. Ai-je mal compris?"


    Cela dépend. Votre billet m'a inspiré ces interrogations plus ou moins condensées et plus ou moins élaborées, mais en les formulant j'ai vraiment cherché à ne pas être vague.

    Vous écrivez que le canton de Genève est neutre. L'est-il réellement ?

    Soutenez vous que le canton de Genève est ... équilibré ? Mais alors entre quoi et quoi, et éventuellement quoi d'autre ?

    Ou soutenez vous que le canton de Genève n'a pas de couleur idéologique parce que la couleur de Genève est insignifiante ou sans importance au regard de ce qui l'entoure ? Et alors qu'est-ce qui l'entoure qui rend Genève aussi insignifiant ?

    Eventuellement, si Genève n'a pas de couleur, serait-ce alors parce que personne n'arrive à la distinguer, parce qu'elle est cacophonique et changeante comme un disque de Newton, et alors ... qui tire les ficelles ?

    https://www.youtube.com/watch?v=qCG_OoAseh0

    Ou soutenez-vous que Genève est neutre parce que Genève n'a pas le droit d'être autre chose, ou n'a pas le luxe d'être autre chose que insignifiant et à la dérive, avec le vent du jet d'eau comme seul souffle, plombé par la dette souveraine kolossale du canton envers la confédération ?

    Et pour régler cette histoire de dette souveraine de Genève, est-ce que la Suisse n'a pas plutôt intérêt à la vendre à Blackrock ?

  • Merci pour cette info qui n'est pas très glorieuse pour l'UE. Mais qui sont ces multinationales?

  • Difficile de répondre. Genève ne représente pour moi qu'une partie de mes racines. Ainsi j'ai toujours eu une relation secouée avec "elle". Parfois intéressante, parfois stressante, mais quand même attachante. Tant d'intérêts s'y mêlent qu'il m'est impossible de connaître le vrai visage de ce canton, tour à tour international et provincial. Merci de votre réponse.

  • La Suisse est un pays neutre !

    www.admin.ch

Les commentaires sont fermés.