LETTRE OUVERTE À MADAME GRETA THUNBERG

Madame,
Vos cris d’alarme sont certes justifiés, mais ne pensez-vous pas qu’il est temps de séparer ceux qui travaillent à la protection de l’environnement et ceux qui le détruisent ? Savez-vous que bien des pays appliquent leurs objectifs de sauvegarde des ressources naturelles tant pour les sols, les eaux, les forêts, le climat, la biodiversité et réparent les atteintes qui leur ont été portées ?
Êtes-vous avertie que nous protégeons déjà l’homme contre le bruit, les organismes nuisibles, les substances nocives, le rayonnement non ionisant, les déchets, les sites contaminés, les dangers liés aux crues, aux séismes, aux avalanches et glissements de terrain, à l’érosion et aux chutes de pierres ?
Avez-vous conscience que certains travaillent nuit et jour sur la sécurité nucléaire ? Ou que d’autres contrôlent tout ce qui touche aux épizooties ? Que certains contrôlent les immissions d’ammoniac, de benzène ou de dioxyde d’azote et de souffre ?
Avez-vous appris que nous assurons, grâce à nos lois, l’utilisation du sol tout en le protégeant, que lorsque nous développons des liaisons entre ville et campagne, nous prenons en considération les intérêts des espaces ruraux ? Que d’autres s’occupent de la restauration du paysage, qu’ils surveillent les espèces exotiques envahissantes, qu’ils contribuent aux mesures de compensation en milieu rural ? Que certains piochent sur les émissions de gaz à effet de serre, qu’ils contrôlent le recul des glaciers et recherchent comment l’enrayer, qu’ils investissent dans la protection des risques naturels, qu’ils valorisent les déchets, qu’ils augmentent l’efficacité énergétique des usines d’incinération, qu’ils mesurent l’apport d’azote dans la forêt car s’il est excessif il peut engendrer un ancrage superficiel des racines, qu’ils bûchent sur le mitage du paysage, qu’ils assainissent les sites contaminés ?
Assez de généralités Madame, prenez la peine de vous informer sur ce qui a déjà été fait, depuis de nombreuses années pour la protection de notre planète, et au lieu de critiquer, améliorez encore et toujours les solutions les plus audacieuses.
Bien à vous.

Lien permanent Catégories : Environnement 6 commentaires

Commentaires

  • Que voilà un excellent billet ! Et si ceux qui accompagnent Greta T pouvaient en tirer de la graine, ce serait encore mieux... Les méthodes de XR vont rendre la protection de l'environnement très impopulaires. Il me semble en voir les traces sur le terrain : les jeunes laissent ostensiblement toujours plus de déchets dans la nature, probablement en réaction contre l'extrémisme écolo...

  • Le problème avec ce type de personnalité est qu'il doit être canalisé pour éviter les dérives, surtout quand le public fait office d'amplificateur. Les parents devraient être rendus responsables des désastres humains et matériels causés par les théories extrémistes de leur fille, au cas où celles-ci donneraient naissance à un système politique totalitaire. Les prosélyte de la doctrine Thunberg devraient prendre conscience du fait que celle-ci prospère sur le même modèle que celles nées en Europe dans les années 1920-1930.

  • " les jeunes laissent ostensiblement toujours plus de déchets dans la nature, probablement en réaction contre l'extrémisme écolo..."

    Plutôt parce que ceux-ci sont des pourris gâtés qui n'ont pas reçu d'éducation, les parents ayant autre chose à faire.

  • Pardonnez "les jeunes"..... qui sont souvent stigmatisés. Par ce courrier, mon seul souci est de rendre hommage à ceux qui travaillent à sauvegarder l'intégrité de notre planète. Meilleurs messages.

  • Malheur à toi, pays dont le roi est un enfant...
    Ecclésiaste 10:16-18
    ... et maudits soient tous les politiciens qui jouent le jeu de la recevoir officiellement sans lui dire ouvertement tout ce que vous venez d'écrire...

  • Du point de vue de leur comportement les enfants ne peuvent qu'être le produit de l'éducation de leurs parents, qui, une fois adultes, ne peuvent que refléter l'état de la société du moment.
    On ne peut donc pas les accuser, en bonne logique, d'être autre chose, de se comporter autrement, de nous irriter ou de nous décevoir parfois.

Les commentaires sont fermés.