IDÉE À DEUX FRANCS

Les restaurants de quartier qui sont fermés, ne pourraient-ils pas obtenir une licence temporaire pour exploiter une mini-épicerie? Voici que notre cafétéria de V. qui a fermé son côté "café" voit son chiffre d'affaire augmenter grâce à sa petite épicerie qui ne désemplit pas. Les habitants des alentours viennent volontiers acheter leur pain frais et quelques autres produits variés que le propriétaire, malin, a recommandé en vitesse. Les client(e)s sont aussi mieux répartis.

Une bouée de sauvetage pour le café/resto et une promenade sympa pour celles et ceux vivant aux alentours.

Lien permanent Catégories : Qualité de vie, santé 1 commentaire

Commentaires

  • Oublié de vous dire, à vous, les accros au café, que dans cette petite épicerie, on peut aussi commander son cappuccino et le siroter ... à la maison

Les commentaires sont fermés.