!ALERTE!

Quel dommage que bien des arcades, au loyer trop élevé, soient transformées en bureaux. Plus de lumière le soir mais des rideaux soigneusement tirés. On a de plus en plus l'impression que Genève ferme ses paupières.

Trouvons une solution : tant d'artistes et d'artisans ont besoin d'une vitrine. Un partage d'arcades existe déjà à Plainpalais.

Lien permanent Catégories : Genève 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.