30/06/2014

MERCI MONSIEUR AEBISCHER*

Il était une fois une demi-étudiante-demi-secrétaire qui marchait au premier étage d'un bâtiment austère du très intéressant Institut polytechnique du Massachusetts. En parcourant le corridor, elle apercevait en passant une inscription un peu mystérieuse sur une porte peinte en noir et remarquablement sinistre: "liaison officer".
Elle se mettait alors en tête qu'il s'agissait d'un bureau où l'on assemblait les étudiants et les grands directeurs de "boîtes" qui attendaient impatiemment ces derniers pour leur offrir un travail leur permettant d'utiliser leurs connaissances. Était-ce juste? Elle n'a jamais osé frapper à cette porte.... mais elle a toujours rêvé d'un poste qui lui aurait permis de produire ces liens.

Vous, Monsieur Aebischer, vous l'avez fait au-delà de toutes les espérances, et vous créez des synergies qui vibrent jusqu'en Afrique, en passant, tout récemment, par un magnifique projet vénitien. Ne vous découragez pas si vous constatez que l'enseignement semble prendre la voie de deux vitesses. La balle est lancée et les accès à l'éducation deviennent plus faciles pour les étudiants moins nantis mais plus motivés.

Merci donc pour ce rêve d'ado réalisé!

*patron de l'Ecole polytechnique de Lausanne