30/09/2017

ET ENCORE POUR L'OBSERVATOIRE DE L'EAU

Une information positive qui circule un peu seulement:

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/07/13/97001-201707...

10/10/2015

CONCERT VEYRIER AUJOURD'HUI

Aujourd'hui, à la salle communale de Veyrier, vous entendrez de la musique, toute la journée; voici le programme étonnant de diversité: de la czardas au jazz! en passant par la musique yiddish et le tango avec un grand T. Tout cela en plus de l'exposition de plus de 50 artistes. Entrée libre.
Venez nombreux!

concert.JPG

09/03/2015

Kinder, Küche und Kirche

Ironie du destin: la copie du Troisième Reich conforme à l'idéologie de l'Etat Islamique: retrouvez les femmes avec les enfants, dans la cuisine et à l'église/mosquée.

25/02/2015

SEMAINE DU CERVEAU: A GENEVE, ELLE COMMENCE LE 16 MARS

Voici le programme pour la semaine du cerveau à Genève:
http://www.semaineducerveau.ch/programme/general/
et à Lausanne:
http://www.semaineducerveau.ch/files/3214/2322/3390/WdG20...

02/08/2014

TU NE TUERAS POINT

N'est-ce pas le premier commandement de la religion d'Israël?
Et puis: la voix du sang de ton frère crie de la terre jusqu'à moi.
Et encore: l'Islam interdit strictement de tuer ceux qui ne font pas partie de l'armée.
Aucun de ces principes n'est respecté.
Quand allez-vous cesser de vous entretuer?

15/05/2014

UN JUSTE COUP DE G....

Un bon point pour Angelino Alfano, ministre de l'intérieur qui a fort bien montré à l'Union européenne où sont les vraies priorités dans le cas de la vague de migrants sans ressources s'étendant en Italie. Il s'inquiète que l'Europe laisse son pays se débrouiller seul et qu'elle aide les banques mais non les enfants. Matteo Renzi surenchérit après le naufrage de lundi: "Il n'est pas possible de sauver des Etats, des banques et de laisser mourir des mères avec leurs enfants".

Source: http://www.passionetecno.com/2014/05/13/alfano-la-ue-non-ci-sta-aiutando-renzi-salva-le-banche-non-i-bimbi-5444

12/02/2014

TROUVER DES SOLUTIONS

Rien ne sert de se lamenter des résultats du vote positif sur l'initiative contre l'immigration de masse, trouvons des solutions ensemble pour les effets secondaires.

Les outils informatiques, par exemple, ne connaissent pas de frontière. De nombreux services peuvent être fournis sans nécessairement qu'une personne se déplace en Suisse. Sondages, statistiques, ventes, traductions, recherches, tenue d'agenda, comptabilité, secrétariat (si on ne demande pas à sa secrétaire chérie de préparer le café!) etc...

....sauf que, cet embryon de solution peut introduire un nouvel effet secondaire: le travail au noir. Et peut-être un pire: le spectre de la délocalisation.

07/10/2013

NE JETEZ PAS L'EPONGE MADAME LA MINISTRE, N'ECOUTEZ PAS CES VOIX SINISTRES

Très difficile de conduire un projet de mobilité à Genève lorsque ce projet a déjà été bouclé par un prédécesseur. Alors pourquoi jeter la faute des possibles manquements du passé sur la cheffe du département de l'intérieur, de la mobilité et de l'environnement qui n'en peut mais?
Qui a lu en entier le document "Mobilités 2030" présenté récemment par cette gente dame et fort bien accueilli par ses pairs? Les efforts déployés dans ce dossier n'ont été valorisés ni par la presse, ni par tout autre média. Le domaine des transports a pris une telle ampleur politique qu'il a caché tous les autres secteurs dont la ministre est chargée, et pas des moindres. En voici une liste non-exhaustive, panachée avec l'environnement:

Service de la planification de l'eau
Service de l'écologie de l'eau
Service de la renaturation des cours d'eau
Service de l'air, du bruit et des rayonnements non ionisants
Service d'étude de l'impact sur l'environnement
Service de géologie, sol et déchets
Service de management environnemental
Service de l'environnement des entreprises
Service de toxicologie de l'environnement bâti
Direction générale du génie civil
Direction opérationnelle et des grands projets;
Direction des ponts et chaussées;
Direction de la voirie cantonale.

Service de l'information et de la communication
Service de la mensuration officielle
Service de surveillance des communes

Direction générale de la nature et du paysage
Direction de la biodiversité
Direction des espaces naturels
Direction du paysage

On dit que le département est petit mais quelle diversité! Tout savoir sur tous ces sujets? Une gageure.

06/08/2013

DES GAGNANTS?

Parmi tous les acteurs du spectre de la guerre civile au Moyen-Orient, y aurait-il quelques poignées d'espoir? Il semblerait que le conflit syrien ait rapproché le Président Erdogan du parti kurde syrien.

On se souviendra peut-être de cette région, le Kurdistan, immensément riche culturellement, où l'on a trouvé des trésors linguistiques étonnants, côté Iraq, notamment sur un petit site proche de Kirkuk: Nuzi.

Les tablettes d'argile retrouvées il y a longtemps par E. Chiera sont écrites en Hurrite. Elles renferment des éléments qui ont poussé les chercheurs à déclarer que cette communauté pratiquait une sorte de communisme. Ainsi, la terre ne pouvant être vendue, on essayait l'idée de l'adoption d'adultes pour augmenter un patrimoine.

Parmi les autres trésors de Nuzi, on notera la redécouverte d'objets en verre ou pâte de verre datant de 1500 ans avant Jésus-Christ..

25/05/2013

AFRIQUE

25 mai: c'est la journée de l'Afrique

"L'Afrique est considérée à juste titre comme le berceau de l'humanité, à l'origine d'un grand nombre de peuples, de langues, de religions et de traditions.

Ce tableau ne peut pas occulter les tristes records battus par le continent africain : Le PIB par habitant est le plus bas du monde et l'évolution actuelle ne corrige en rien le chiffre malgré les extraordinaires ressources naturelles dont regorge le continent africain.

L'endettement des pays reste très lourd faute d'un développement économique harmonieux. La pénurie d'eau potable demeure un sujet de préoccupation et ses conséquences sur la santé des populations sont importantes. Le SIDA quant à lui fait de réels ravages et le continent africain présente le plus fort taux de séropositivité au monde."*

Il faudra beaucoup de solidarité pour que ce continent magnifique se développe comme il le mérite.

*extraits de http://www.journee-mondiale.com/128/journee-mondiale-de-l...

11/05/2013

LE MENTALAIS

Avez-vous entendu parler cette langue? Non, ce n'est pas celle du mentaliste!

Le philosophe Fodor pense que les représentations mentales peuvent être analysées comme un langage mental, d'où le mentalais. La structure de ce langage de la pensée, serait inné.

La pensée existe donc sans les mots qui l'exprime. Pour ceux qui ne peuvent s'exprimer (les aphasiques, par exemple) on a inventé des systèmes d'écriture, ou un langage de signes physiques, des signes que non seulement les hommes utilisent mais également les animaux.

Avec ce bagage, les sentiments, les besoins, les idées peuvent s'exprimer autrement qu'avec les mots. Bien plus original et surtout, un système de communication extraordinaire pour ceux qui n'ont pas la parole.

04/05/2013

HOMO SAPIENS SAPIENS

À Novara, le complexe monumental du Broletto accueille jusqu'au 30 juin 2013 une exposition intitulée Homo Sapiens, la grande histoire de la diversité humaine. Elle résulte de la collaboration entre généticiens, linguistes, anthropologues et paléoantropologues du monde entier, qui se consacrent à l'étude de la population de la planète et de l'histoire de la diversité humaine.

Avis à la rédaction: envoyez votre homme-fleur investiguer sur le terrain, il vous fera un article épatant!

01/04/2013

ET SI TOUS LES BLOGS DU MONDE....

creusaient un seul sujet, pourraient-ils, par exemple, éradiquer la faim? Et si toutes les ONG du même type se rassemblaient, pourraient-elles construire une chaîne d'hôpitaux gigantesque pouvant soigner tous les malades? Et si toutes les écoles enrôlaient tous les enfants de la terre....etc.etc.

17/03/2013

MOMIES NABATÉENNES

Pour ceux qui ont vu la belle exposition sur Petra à Bâle*, un complément d'information vient d'être trouvé à Hegra, seconde capitale des Nabatéens, en Arabie Saoudite. En découvrant une tombe bien protégée, les archéologues ont trouvé des vestiges de momies traitées de manière assez proche de celles des Egyptiens. Un détail émouvant: un collier de dates découvert dans la tombe pour les défunts.

Voir pour le contexte général de la ville d'Hegra : http://www2.cnrs.fr/journal/1419.htm

Pour les découvertes récentes: http://www.lemonde.fr/sciences/article/2013/03/14/la-resurrection-des-nabateens_1848641_1650684.html

*voir blog du 15.2

14/03/2013

DU PAIN SUR LA PLANCHE

A l'heure où le plus grand télescope du monde est inauguré qui permettra de découvrir les secrets du cosmos, un espoir fou naît dans l'élection d'un pape qui ne devrait pas regarder le monde à travers le petit bout de la lunette!

Le boulot ne manque pas: si François 1er est fidèle à sa conviction d'aider les pauvres, il aura son mot à dire dans la distribution de la nourriture, dans celle des logements, etc. et même, avec son bagage de technicien chimique, dans la diminution de l'utilisation des pesticides....dont les abeilles font les frais. On a besoin d'un pape "durable".

Saura-t-il saisir cette opportunité unique, retrousser ses manches mais aussi aiguiser son verbe pour convaincre ceux qui détiennent le pouvoir sur les besoins élémentaires de la population?

13/03/2013

MOINS DE BRUIT, PLUS DE LOGEMENTS!

Et si l'on construisait des logements et des bureaux en sandwich dans le même immeuble? Les locataires des appartements percevraient moins de bruit de leur voisinage, surtout le soir, et les bureaux seraient mieux intégrés dans le tissu urbain, plutôt que de les concevoir tous dans un même lieu. Le quartier des banques, par exemple.

Sur le plan de la sécurité, les immeubles de bureaux vides en fin de semaine, seraient mieux protégés des cambrioleurs si des logements se trouvaient entre deux étages avec des familles présentes. On supprimerait ainsi les quartiers fantômes cafardeux ressemblants à ceux des villes américaines.

Même les régies y trouveraient leur compte, car aujourd'hui, les bureaux vides sont légions (voir article de la TdG du 2.11.2012 par Christian Bernet "les bureaux vides se multiplient en ville").

17/02/2013

HIPPOPHAGIE*

*le fait de manger du cheval.

Voici des extraits d'un article sur Egora (signé M.D.) qui explique pour quelle raison la viande de cheval est un tabou en Angleterre:

"La Grande-Bretagne a entamé très tôt sa révolution industrielle et agricole. Le cheval y a été précocement associé aux loisirs- aux courses notamment -, alors qu'il était encore perçu et utilisé comme un animal de labeur sur le continent", explique, dans une interview accordée au Monde.fr, le Maître de conférences en histoire médiévale et membre de l'Institut européen d'histoire et des cultures de l'alimentation, Alban Gautier. Dès lors que le cheval passe de la sphère du travail agricole au monde domestique, plus question pour les anglais d’y goûter. Aujourd’hui, "l'équidé n'est tout simplement pas considéré comme de la nourriture pour les Britanniques. D'ailleurs, les bouchers outre-manche ne vendent presque plus de lapin, autre animal domestique, depuis les années 1960", explique Alban Gautier.

Le XXe siècle marque la fin de l'utilisation militaire et agricole du cheval dans les pays développés et aboutit à une diminution du nombre de ces animaux ainsi qu'une modification de leur perception, le cheval devenant un animal de loisir et de sport, et non plus de combat et de transport. Mais alors que le cheval a totalement basculé dans les sphères domestiques en Angleterre, il reste en Europe dans "une position d’animal intermédiaire", comme l’expliquait l’ethnologue Jean-Pierre Digard lors des soixante ans de la fédération nationale du cheval. En 2008, la fondation Brigitte Bardot dénonçait la consommation de viande chevaline en posant la question : "le cheval, vous l'aimez comment, en ami ou en rôti ?"

Longtemps l’hippophagie fut dénigrée par les Européens. Le développement de la chevalerie au Moyen Age y a beaucoup contribué. Une relation émotionnelle s'était nouée avec l'animal, qu'on a paré d'une certaine noblesse. La consommation de cheval a subsisté, mais seulement en période de disette ou de graves difficultés, de manière ponctuelle et très marginale. Les Français reprennent par exemple goût à la viande de cheval pendant la Révolution, lorsque ses agents doivent trouver, avec la chute de l'aristocratie, de nouveaux moyens de subsistance.

Lors des désastreuses campagnes napoléoniennes, le chirurgien en chef de la Grande Armée, Dominique-Jean Larrey, conseilla aux troupes affamées de manger leurs propres chevaux pour survivre. Eric Vigoureux, le dirigeant de la Fédération des bouchers hippophagiques de France, provoquait d'ailleurs récemment les britanniques dans la presse : "si nous, les Français, mangeons du cheval, c'est en partie grâce aux Britanniques. Si les Anglais n'avaient pas encerclé les soldats de Napoléon, ils n'auraient pas été contraints d'abattre leurs chevaux et on n'y aurait peut-être jamais pris goût."

En Scandinavie, des lois ont même été instaurées au XIIe siècle pour proscrire l'hippophagie. Des règlements, adoptés au XVIIe et XVIIIe siècle sous l'Ancien Régime, interdisaient aux bouchers de vendre de la viande de cheval comme si c'était des parties de bœuf. Au VIIIe siècle, plusieurs papes ont émis des opinions personnelles contre cette pratique. Grégoire III, par exemple, la jugeait "répugnante".

Jusqu’au XIXème siècle, l’hippophagie avait, de fait, quasiment disparue en Europe. La consommation de la viande de cheval ne retrouva finalement ses lettres de noblesse qu’au sein de la population ouvrière du XIXème et XXème siècle, à une époque où manger régulièrement de la viande rouge était socialement valorisé. Le cheval passait alors pour une viande saine, pauvre en matières grasses mais riche en fer et en protéines, qui présentait surtout l'avantage d'être moins coûteuse que le bœuf.

Encore aujourd’hui, les nutritionnistes la défendent. Pour le médecin nutritionniste Béatrice de Reynal, mieux vaut consommer une bonne tranche de cheval qu’un filet de bœuf. "La viande de cheval est moins grasse que la viande de bœuf. La viande de cheval contient aussi plus de collagène, elle est donc un peu plus sucrée, tout en étant moins calorique. Autrefois, on donnait de la viande de cheval aux malades pour qu'ils prennent des forces, parce que c'est une source de protéines moins lourde à digérer. Du reste, elle contient autant de fer, de zinc, de sélénium, de vitamines PP et B12, que les autres viandes."

Paradoxalement, les défenseurs des droits des animaux ont également beaucoup œuvré pour la réintroduction de l'hippophagie. Pour ces militants, qui luttaient contre la maltraitance des vieux animaux, il valait mieux qu'un cheval finisse en boucherie plutôt qu'exploité et battu.

25/01/2013

RECUL DE LA MORT

Une intéressante conférence de Laurent Alexandre avec chiffres à l'appui.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=KGD-7M7iYzs

16/01/2013

CHOQUANT

On sait que la pollution de notre monde gagne du terrain, mais à ce point, c'est désespérant. Les victimes sont innocentes. Leur regard nous hante. Réveillons-nous!

http://www.midwayfilm.com/

29/12/2012

MEDECIN DE CAMPAGNE

Une belle histoire sur le blog des médecins (egora.fr):

Le jour où… "J’ai conquis ma clientèle en sauvant la mère du facteur"

Il faisait nuit sur le village. Une nuit calme et silencieuse, comme il en faut pour bien dormir. Cependant, le sommeil se refusait à moi malgré l’heure très tardive, repoussé sans cesse par une indélicate migraine. Un léger abus de boissons fermentées n’était sans doute pas étranger à cette désagréable sensation. Je me sentais pourtant heureux et me remémorais la journée passée : la fête avait été déclarée sur le village par les autorités communales, comme d’autres décrètent le couvre feu ou l’état d’urgence. Et la fête avait secoué le tapis poussiéreux du quotidien. Les femmes s’étaient faites princesses et les hommes chevaliers. L’alcool avait délié les langues et les corsages. Les plus timides avaient battu du pied tandis que les ténors de la danse virevoltaient dans la nuit colorée. Et puis la piste s’était embrasée, les enfants et les ancêtres, les belles et les bossus, les notables et les obscurs, le médecin et le curé, chacun avait offert son corps et son âme aux rythmes fébriles d’un orchestre aviné...

Plus tard, les derniers soubresauts de la fête s’étaient évanouis dans les collines. Les derniers noctambules avaient regagné tant bien que mal leurs maisons... ou celle d’une autre.

A l’heure où la nuit passe le relais à l’aurore, j’allais enfin trouver le sommeil lorsque la porte fut assaillie par une volée de coups de poing. Je me levai à regret et me retrouvai nez à nez avec un grand gaillard plus très jeune, à la mine affolée. Je reconnus le messager du village, l’Hermès des temps modernes : le facteur.

"Docteur venez vite, ma mère est en train de mourir."

Le message était clair. Mon cerveau embrumé l’était moins et je tentais d’y mettre de l’ordre tout en suivant l’homme jusqu’à sa demeure. Il me mena jusqu’à la chambre de la présumée défunte. Celle-ci agonisait sur un lit dont les boiseries magnifiques offraient un contraste saisissant avec le délabrement manifeste du sommier à ressorts, lequel avait visiblement le même âge canonique que sa propriétaire. La « matriarche » râlait, inconsciente, le souffle rare et le front humide, secouée parfois par d’incohérents mouvements. Son pouls fantomatique et sa tension artérielle inexistante ne laissaient aucun doute quant à la gravité du cas.

Dans ces moments-là, on se dit qu’il faut appeler le docteur, mais quand on est soi-même le docteur, on a personne à appeler, à part peut-être le curé ou les pompes funèbres, mais alors à quoi sert donc le docteur ?...

"Bon, elle meurt", pensais-je "Là dessus on est tous d’accord ! Mais elle meurt de quoi ? Est-ce une mort curable ou définitive ?"

"Que prend-elle comme médicaments ?"

Le fils ouvrit une superbe armoire en bois massif, garnie de bric et de broc et en sortit un sac en plastique dans lequel je reconnus immédiatement une boite de Diamicron.

" A t’elle mangé ce soir ?"

"Non Docteur, elle n’a rien mangé de la journée, mais elle a pris ses remèdes."

Eurêka ! Probablement un coma hypoglycémique. Avec un peu de chance, cette mort ne serait pas forcément incurable. Cerbère n’avait qu’à bien se tenir.

Je préparai en toute hâte une seringue de sérum glucosé concentré et cherchai une veine praticable. Hélas, ses veines étaient si usées, sinueuses et fragiles que je déchantai aussi rapidement que je m’étais emballé...

Mais soudain, un vieux vaisseau noueux, qui avait vu passer deux guerres mondiales, quelques grossesses et des tonnes de globules rouges, se laissa transpercer doucement par mon aiguille et le sucre salvateur se répandit dans son réseau sanguin. Le corps était immobile. Je demandai au facteur de préparer un verre d’eau très sucrée. Je compris à son regard incrédule que sa confiance en moi était plus que limitée et qu’il ne saisissait pas l’intérêt d’une requête aussi futile. Il disparut cependant dans la cuisine, déjà endeuillé.

Lorsqu’il revint quelques instants plus tard, je crus bien qu’il allait tomber apoplectique ( parfois un mort peut en cacher un autre ). Son visage rouge et bouffi trahissait une surnaturelle stupeur. Il laissa échapper quelques borborygmes incompréhensibles. Sa mère, tranquille trônait fièrement sur son lit et regardait autour d’elle avec étonnement :

"Mais qu’est-ce qui se passe ici ? Qu’est ce que vous faites dans ma chambre ?"

Le facteur leva les bras vers le ciel, secoua sa tête dans tous les sens et lâcha finalement :

"Ma mère, elle était morte et elle est ressuscitée !"

Il la toucha, l’embrassa, puis, se sentant une âme thérapeute, la força à ingurgiter le breuvage qu’il avait préparé sur ma demande. Pour l’heure, la vieille dame était sauvée ; la vie de la maisonnée pouvait reprendre son cours tranquille.

A compter de ce jour, les gens du pays me regardèrent d’un autre oeil. L’affaire avait fait le tour du canton. Pensez donc, avec un facteur les nouvelles vont vite ! Désormais, je n’étais plus un simple médecin remplaçant, j’étais presque devenu un faiseur de miracle..."

Docteur Marc Rousseau, médecine générale et Homéopathie