30/09/2017

ASSURANCE MALADIE : SOLUTION PLAUSIBLE

Une caisse unique cantonale, pour un jour, opter pour une caisse unique fédérale. Merci M. Poggia pour avoir mis vos jalons!

28/09/2017

ASSURANCE MALADIE

On lit dans les journaux ce matin, qu'en 2030, nous paierons 800 frs/mois d'assurance maladie. Alors, pourquoi ne pas ubériser le système, le coût ridicule des assurances diminuerait! Même la Revue Médicale Suisse l'écrit en titre - mais juste pour nous bluffer!

22/08/2016

OPTOGENETIQUE ET DOULEUR

"Le potentiel de la lumière comme solution très précise et non invasive aux analgésiques est plus apparent grâce aux travaux menés par des chercheurs de l’Institut et hôpital neurologiques de Montréal de l’Université McGill et du Centre universitaire de santé McGill.

Des chercheurs ont élevé des souris ayant une sensibilité à la lumière dans les neurones du système sensoriel périphérique, connus pour être responsables de la transmission de la douleur. Les souris ont été modifiées génétiquement pour que des neurones spécifiques, les nocicepteurs Nav 1.8+, expriment des protéines appelées opsines qui réagissent à la lumière, une technologie connue sous le nom d’optogénétique.

Lorsque les neurones sensoriels sont exposés à une lumière jaune-orange, ces opsines déplacent des ions positifs à travers la membrane, ce qui diminue l’activité bioélectrique des cellules. Concrètement, cela « éteint » les neurones et atténue la sensibilité de la souris au toucher et à la chaleur.

« Les opsines activée par la lumière jaune que nous avons ajoutées à ces neurones ont d’abord été isolées à partir d’archéobactéries», explique le professeur Philippe Séguéla, chercheur à l’Institut et hôpital neurologiques de Montréal et auteur principal de l’article. « Lorsque nous les transférons aux neurones Nav1.8+, nous pouvons contrôler leurs réponses simplement en éclairant leurs fibres situées dans la peau avec une lumière jaune-orange inoffensive. »

L’optogénétique est un champ de recherche en expansion rapide qui mène à diverses applications. Dans le cas présent, l’activité de neurones de signalisation de la douleur a été diminuée dans une partie circonscrite du corps de la souris, ici les pattes arrière, et la durée de l’effet peut être contrôlée en jouant sur le temps d’illumination. La précision de cette technique met en évidence les avantages potentiels d’une utilisation chez les humains.

La luminothérapie basée sur l’optogénétique aurait l’avantage de procurer un soulagement de la douleur aux patients qui pourraient contrôler «à volonté» leur douleur en dirigeant la lumière sur la partie sensible de leur corps.

De nos jours, les opiacés constituent le traitement le plus courant de la douleur chronique. Or, ils sont souvent utilisés de façon systémique et non localisée à la région précise du corps affectée par la douleur. La durée des effets des opiacés peut être estimée mais sans la précision que pourrait procurer un traitement à la lumière.

De nouvelles avancées en neurosciences sont nécessaires pour que cette méthode de soulagement de la douleur soit appliquée aux humains. Le Pr Séguéla estime qu’il serait possible de rendre des neurones humains photosensibles notamment en utilisant un vecteur viral inoffensif conçu pour leur transmettre temporairement les opsines.

Selon un rapport de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes, un Canadien sur dix âgé de 12 à 44 ans, soit environ 1,5 million au total, a été ou est aux prises avec la douleur chronique – une douleur qui dure des mois ou des années et qui accompagne entre autres le diabète, l’arthrite, le cancer et le zona. La douleur chronique réduit la capacité d’une personne à effectuer des tâches quotidiennes et peut causer d’autres problèmes de santé comme les troubles du sommeil et la dépression.

« La douleur chronique est un problème de plus en plus important sur le plan clinique, que nous soulageons principalement avec des opiacés depuis de nombreuses années. Son traitement reste difficile à cause du phénomène de tolérance, qui entraîne l’augmentation des doses et, par conséquent, l’apparition de graves effets secondaires. Dans le futur, la luminothérapie pourrait être une façon très efficace de soulager la douleur chronique et d’éviter les inconvénients des analgésiques courants », précise le Pr Séguéla.

Ces travaux, publiés dans la revue eNeuro, ont reçu le soutien des Canadian Institutes of Health Research, du Natural Sciences and Engineering Research Council, du Quebec Pain Research Network, et de la Fondation Louise et Alan Edwards".



Tiré de: https://iatranshumanisme.com/2016/04/20/utiliser-loptogenetique-pour-lutter-contre-la-douleur-chronique/
source : McGill University

27/03/2016

LES ANTIOXYDANTS COMBATTENT LA MALADIE D'ALZHEIMER

"L’une des causes de la maladie d’Alzheimer est la prolifération de protéines appelées bêta-amyloïdes. Générées par les neurones, elles s’accumulent dans le cerveau sous forme de plaques. Toxiques sur le long terme, elles finissent par détruire les neurones, ce qui conduit les patients à des pertes de mémoire ainsi qu'à l'altération d’autres fonctions cérébrales.

Des chercheurs de l’EPFL (École Polytechnique Fédérale de Lausanne), en Suisse, ont développé un implant qui libère des anticorps capables de marquer les bêta-amyloïdes comme étant ennemies aux yeux du système immunitaire. Cette capsule biocompatible est implantée directement sous la peau. Le système a déjà été testé sur des souris et s’est avéré très efficace et sans effet secondaire." (écrit par Jonathan Sare)

(Source: http://www.futura-sciences.com/videos/d/implant-revolutionnaire-eviter-maladie-alzheimer-3706/#xtor=EPR-55-%5BHEBDO%5D-20160326-%5BVIDEO-Un-implant-revolutionnaire-pour-eviter-la-maladie-d--Alzheimer%5D

© EPFL

23/02/2016

SUR VOTRE AGENDA

La semaine du cerveau se déroulera du lundi 14 mars au vendredi 18 mars. Voici quelques titres des conférences présentées cette année: Les clés de la mémoire; les maladies de la mémoire; le cerveau qui apprend; Mémoire: du passé au futur; mauvais souvenirs.
On se remémorera que c'est à Uni Dufour que seront présentées ces précieuses informations!

SUR VOTRE AGENDA

La semaine du cerveau se déroulera du lundi 14 mars au vendredi 18 mars. Voici quelques titres des conférences présentées cette année: Les clés de la mémoire; les maladies de la mémoire; le cerveau qui apprend; Mémoire: du passé au futur; mauvais souvenirs.
On se remémorera que c'est à Uni Dufour que seront présentées ces précieuses informations!

06/07/2015

COHÉRENCE CARDIAQUE

Dans les exercices de cohérence cardiaque* proposés par divers cours, il est dit qu'il faut respirer 6 fois par minutes pendant 5 minutes et refaire 3 fois par jour cet exercice. Etant donné que le coeur d'une femme (78 fois par minute) bat plus vite que celui d'un homme (70 fois par minute) ne faudrait-il pas ajuster l'exercice pour les femmes?

*voir http://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.as...

03/04/2015

NOUVELLE IMPRESSION

"Une imprimante 3D réalise des tissus vivants : réalisé en France, un système de « bio-impression » par laser permet de confectionner des tissus en trois dimensions. Cette technique en devenir, servira à créer des tissus destinés à des essais pour l’industrie pharmaceutique ou cosmétique puis, à terme, à réaliser des greffons. La technique laser, comme nous l’explique Fabien Guillemot, qui en est à l’origine, apporte une précision remarquable."
Plus d'info: http://pulse.edf.com/fr/une-imprimante-3d-realise-des-tissus-vivants?utm_source=Futura-Sciences&utm_medium=Emailing&utm_campaign=ExpertGuillemot

25/02/2015

SEMAINE DU CERVEAU: A GENEVE, ELLE COMMENCE LE 16 MARS

Voici le programme pour la semaine du cerveau à Genève:
http://www.semaineducerveau.ch/programme/general/
et à Lausanne:
http://www.semaineducerveau.ch/files/3214/2322/3390/WdG20...

22/02/2015

CANCER DU CERVEAU

Les cellules cancéreuses et les cellules saines ne produisent pas le même signal de lumière avec l’effet Raman (un processus de diffusion de la lumière par les molécules)*. Il est aujourd'hui difficile de distinguer visuellement les cellules cancéreuses des cellules normales. Cependant, Frédéric Leblond, professeur en génie physique au Polytechnique de Montréal, explique qu'en utilisant une sonde pour distinguer les cellules saines des cancéreuses dans le cerveau, on peut alors opérer plus sûrement grâce au fait que la lumière émise des unes et des autres donne un signal spectroscopique différent selon la composition moléculaire du tissu sondé."La précision de la sonde de spectroscopie Raman dans la détection de cellules cancéreuses ayant envahi les tissus normaux est supérieure à 92 %"**.


*Voir http://www.uqac.ca/chimie_ens/Chimie_theorique/Chapitres/...
**Voir http://www.futura-sciences.com/magazines/matiere/infos/ac...

19/08/2014

DÉRATÉ

Extrait du site Santé nature innovation:
"on a longtemps cru que la rate était superflue ! Cet organe indispensable à la fabrication des cellules immunitaires était même réputé nuisible, à tel point que les athlètes allemands de l'entre-deux-guerres se faisaient retirer la rate pour courir plus vite, d'où l'expression « courir comme un dératé »."

31/03/2014

SUR LA MEDECINE ANTIQUE

Un nouveau livre par Clifford A. Pickover est sorti récemment. Il s'intitule Le Beau Livre de la Médecine, Des sorciers guérisseurs à la microchirurgie.

Il traite des sorciers médecins il y a 10 000 ans au clonage humain en 2008 et répond aux questions telles que la découverte des premiers microbes et si un organisme vivant congelé pourra ressusciter dans le futur.

C'est aussi l'occasion de relire le magnifique livre du Dr. Guido Majno* intitulé "the Healing hand, man and wound in the ancient world".

*Ce grand humaniste fut appelé à diriger notre Institut de pathologie à Genève.

07/03/2014

CHIEN D'ASSISTANCE

Après un message reçu sur le blog concernant les chiens d'assistance, entre autres ceux qui s'occupent des personnes épileptiques: voici quelques adresses qui pourront aider ceux qui cherchent désespérément une aide:
http://www.lecopain.ch/_fr/lecopain-6
http://www.lautre-regard.ch/
http://www.handichiens.org/Un-Chien-d-assistance-pourquoi...
http://www.blindenhundeschule.ch/it/cani-dassistenza.html
http://www.anucss.org/cani_d'assistenza.htm
http://www.support-dogs.org.uk/index.htm (en Angleterre)
Il y a également un site pour le Canada : http://www.chiens-guides.com/seizure.html

NB: D'autres sites existent dans les nombreux pays pour lesquels nous n'avons pas les compétences linguistiques.

16/02/2014

SOUVENT RÉVEILLÉS AU COURS DE LA NUIT?

Ne soyez pas tristes si vous vous réveillez souvent au courant de la nuit, vous êtes peut-être de grands rêveurs et vous souvenez plus de vos rêves que d'autres! Lisez ceci:

"Les grands rêveurs réagissent davantage aux stimuli de l'environnement et se réveillent plus au cours de leur sommeil que les petits rêveurs », explique Perrine Ruby, directrice d'une recherche à ce sujet à l'INSERM. "C’est d’ailleurs probablement pour cela qu’ils mémorisent mieux leurs rêves. En effet, le cerveau endormi n'est pas capable de se rappeler d’une nouvelle information, il a besoin de se réveiller pour pouvoir le faire."

Si le sujet vous intéresse, voici la référence complète de l'article:
http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu...

12:31 Publié dans Médecine | Lien permanent | Commentaires (3)

03/02/2014

AUCUN DROIT N'EST ACQUIS

Avortements non remboursés, mammographies inutiles. A qui profite ces crimes?
Pour une information plus créative et moins connue, il existe aussi l'échographie ductale: http://dr-rueff.com/wp-content/uploads/2011/04/Echographi...

28/07/2013

HILARANT

Savez-vous comment on a trouvé la manière d'endormir les patients afin de leur éviter des souffrances lors d'une opération? On se souviendra des souffrances de Lully et d'une reine de France lorsqu'ils durent subir une ablation. Voici des extraits d'un article sympa trouvé sur egora.fr (HISTOIRE par A.B. le 28-07-2013)

"....Le 10 décembre 1844, le Professeur Gardner Quincy Colton, artiste dans un cirque récemment installé à Hartford, en Angleterre, prévoit de faire, une démonstration de son tout nouveau « gaz hilarant ». Dans l’assistance, Horace Wells, jeune dentiste de 29 ans, se porte volontaire pour monter sur scène et tester ce fameux gaz. Il en aspire une bouffée, ressent une curieuse sensation de vertige et de bien-être, puis reprend vite ses esprits.

A ses côtés, Samuel, un de ses amis, teste également le gaz; il se met à gambader et se cogne violemment la cheville. Malgré son sang qui coule, il chante, totalement indifférent à sa blessure. “Je crois que l’on pourrait arracher une dent ou même couper une jambe sans souffrance si l’on fait inhaler ce gaz aux patients”, confie le jeune dentiste qui passera dès lors de nombreuses années à tenter de démontrer les bénéfices thérapeutiques de ce gaz.

Le gaz hilarant a, en réalité, été inventé par un révérend anglais du nom de Joseph Priestley, découvreur du gaz carbonique, le dioxyde de carbone, en 1772, mais aussi de l’oxygène et de l’oxyde d’azote, obtenu en aspergeant de la limaille de fer avec de l’acide azotique, dont il tire le protoxyde d’azote. Il identifiera rapidement les propriétés euphorisantes du protoxyde d’azote, baptisé plus tardivement “gaz hilarant”, par un apprenti de pharmacie, Humphry Davy, qui avait réussi à en fabriquer, et l’avait testé sur lui-même. Souffrant d’une rage de dent, Davy constate un grand soulagement en inhalant le gaz.

Mais ce gaz hilarant était resté cantonné à une utilisation dans des spectacles de cirques et de foires. Horace Wells, peu après le spectacle du 10 décembre 1844, demande à son assistant de lui arracher une dent. Il s’installe dans un fauteuil, inhale le gaz et s’endort subitement. Son assistant arrache la dent. Wells dort toujours. La méthode fonctionne.

Le dentiste décide alors d’en faire profiter ses patients qui, rapidement, viennent de loin pour bénéficier de soins sans douleur. Et pour cause. On peut facilement imaginer ce que furent les opérations chirurgicales avant l’anesthésie : des chirurgiens en redingote, un patient maintenu de force sur une table d’opération qui a pu recevoir tout au plus un peu d’opium et d’alcool.

Voulant faire fructifier sa trouvaille, Horace Wells se rend à Boston où il rencontre, au Massachusetts General Hospital, un chirurgien, John Warren, qui a lui même tout tenté pour réduire les douleurs de ses patients mais sans succès.

Le 20 janvier 1845, dans une salle d’opération de l’hôpital, Wells présente ses travaux à l’assistance. Il veut faire un test mais aucun patient n’est prévu. Un jeune homme obèse souffrant d’une rage de dent accepte d’être soigné après utilisation du gaz. Il s’assied, inhale le gaz et s’endort. Mais alors que Wells tente d’arracher la dent malade, le jeune homme hurle et se relève brutalement. Horace Wells, humilié, doit faire face à l’échec.

Un seul médecin, son ami William Morton poursuit les travaux entamés par Wells. Il s’oriente alors vers l’utilisation de l’éther et met au point un dispositif d’inhalation pratique. Devant témoin, il extrait la dent douloureuse d’un professeur de musique de Boston après l’avoir endormi à l’aide de l’éther. Son patient se réveille sans avoir rien ressenti et accepte de signer une attestation que lui tend Morton.

Morton va faire publier sa découverte et, pour convaincre les grands chirurgiens de l’époque, demande à John Warren de tenter une nouvelle expérience.

Le patient est un imprimeur de 20 ans, chez qui Warren souhaite extraire une tumeur vasculaire au coin de la mâchoire gauche. Morton arrive en retard. Il installe son dispositif d’inhalation et explique au patient comment respirer profondément par la tubulure. Le patient s’endort. Warren agit, incise, ligature les vaisseaux, réduit la tumeur. L’opération dure 25 minutes. Le patient se réveille et est sorti du bloc. Un second malade doit être traité pour une affection de la colonne vertébrale à traiter par des pointes de feu préparées au fer rouge. Il est endormi et opéré. Nouveau succès. Un pas immense vient d’être franchi.

Le lendemain, une nouvelle opération est réalisée. Le Dr Oliver Holmes invente le mot “anesthésie” qui signifie insensibilité.

Wells, quant à lui, est resté ignorant des progrès réalisés par Morton jusqu’à ce que celui-ci lui propose de diffuser sa propre technique, ce que Wells refuse, ulcéré. Parti en France, Wells en revient avec le chloroforme utilisé par James Simpson, un obstétricien. Wells l’expérimente encore sur lui-même, combine éther et chloroforme et devient dépendant. Il se suicidera à New York, après une lente descente aux enfers de la toxicomanie, en prison, où il fut incarcéré pour l’agression d’une prostituée.

Tentant de conserver le secret de son anesthésique, Morton le baptise le létheon, “oubli” en grec. Il dépose un brevet pour son appareil mais devra finalement se résoudre à avouer que son gaz n’est autre que l’éther sulfurique rectifié, découvert 400 ans plus tôt par un botaniste allemand.

L’utilisation de l’anesthésique se répand dans le monde entier. En France, c’est le chirurgien Antoine-Joseph de Lamballe qui opère à l’hôpital Saint-Louis le premier patient sous anesthésie, le 22 décembre 1846."

[Avec Docbuzz.fr, d’après La singulière découverte de l’anesthésie, de Patrick Berche et Jean-Jacques Lefrère]

03/06/2013

AMNÉSIE

Parents, soyez patients car: si les jeunes enfants répètent les mêmes bêtises tout le temps, ce n'est pas par méchanceté ni malice: mais plutôt parce qu’ils ne possèdent qu'une mémoire à court terme. Ils oublient donc vite ce que l’on vient de leur dire.

On appelle cela de l'amnésie infantile. Elle existe chez nos petits de moins de trois ans. La mémoire à long terme se développe plus tard, jusqu’à l’âge de sept ans environ.

On peut donc imaginer qu'il est presque impossible de se souvenir de nos premières années. "Selon des chercheurs canadiens, cette amnésie serait due à une importante fabrication de neurones dans l’hippocampe durant l’enfance."

Tiré de l'article d'Agnès Roux, "Pourquoi les enfants n'ont-ils pas de mémoire? Publié dans Futura-science du 3 juin 2013.

25/05/2013

AH! LES JEUNES

Après nous avoir estomaqués par l'annonce de l'invention d'un test de détection rapide pour le cancer du pancréas par un jeune homme de 15 ans**, voici qu'on nous informe que le plus jeune médecin a 20 ans.
"Iqbal Mahmoud Al Assaad est née le 02 février 1993 de père palestinien et de mère libanaise. Elle a terminé le cycle de l’école maternelle en un an, le cycle primaire en deux ans et l’enseignement préparatoire (collège) en deux ans. Après avoir fini ses études secondaires avec seulement 13 ans, elle a reçu une bourse pour suivre des études de médecine à la Weill Cornell University du Qatar en 2006. Elle vient de terminer ses études de médecine et s’apprête à suivre une spécialisation en pédiatrie aux Etats-Unis"*
Sympa non?
*Source et extrait de: http://www.egora.fr/sante-societe/insolite/162448-le-plus...
**http://www.franceinfo.fr/sciences-sante/l-histoire-du-jou...

05/05/2013

"Le thorax fait de la résistance"


Côté sombre:
Sur le Matin Dimanche (5.5.2013) se lit une page d'histoire de la médecine: le Roi-soleil, Louis XIII, Louis IX, van Beethoven, Zola, Camille Claudel, Staline ont tous vécu une mort tragique, selon Patrick Pelloux, mais....
Côté clair:
Sur l'excellent site Egora.fr, Etienne Subtil nous raconte l'extraordinaire avancement de la science avec la découverte du stéthoscope. A lire absolument.
http://www.egora.fr/sante-societe/histoire/161462-et-laen...

12:27 Publié dans Médecine | Lien permanent | Commentaires (0)

25/04/2013

SMARTPHONE UTILE

"Une société indienne vient de créer un smartphone pour malvoyants qui leur permet de communiquer en utilisant le braille.

Ce smartphone peut transformer n’importe quel texte de SMS, mail ou site Internet en braille. Sumit Dagar, l’ingénieur indien à l’origine du projet a présenté son prototype au journal Times of India : “Ce produit est basé sur un écran tactile innovant capable de grossir et de mettre en relief les contenus du téléphone pour les transformer en braille“. Pour le reste, il fonctionne comme n’importe quel autre smartphone.

La commercialisation de ce téléphone révolutionnaire est attendue d’ici fin 2013. Son prix de lancement est estimé à 185 dollars (142 euros).

Jusqu’ici des applications smartphone permettaient aux malvoyants et aveugles d’utiliser les téléphones tactiles et nouvelle génération. Il s’agit notamment d’interfaces de synthèse vocale qui indiquent en haut-parleur les actions en cours, les e-mails et les SMS reçus ou encore des claviers dont chaque lettre est associée à un son."

Source de l'article: Handicap par A.B. le 24-04-2013 publié sur Egora.fr