23/02/2017

CEUX QUI ARPENTAIENT LES RUES-BASSES (1)

Qui se souvient de la dame âgée au regard insoutenable, tenant dans son sac, un chat noir, aux yeux tout aussi farouches? Elle se trouvait souvent devant le "Grand-Passage".

Et celle qui vendait des bouquets de violettes, munie d'un fichu? Mes copains ados disaient qu'elle était un indic! C'était mystérieux!

Et ce couple d'environ 80 ans qui ne se lassait pas de s'habiller en vedette, tirés à quatre épingles, trottant menu sur le macadam. Leur surnom: les mannequins.

Et le dernier ramoneur de la loterie romande, mince comme un fil et joyeux comme un luron? Son chapeau claque nous remontait le moral.

Et le vendeur de la Tribune qui criait toutes les minutes "La Tribune!" en s'éraillant la voix. Habillé de noir, avec une casquette effrayant les enfants (sauf ma soeur qui lui donnait le bonbon reçu de l'épicière!) il était tordu par les rhumatismes mais ne loupait aucun jour de la semaine.

Et la dame au vélo, dont le cadre s'enrichissait de fleurs, qui portait un châle de Carmen, la belle bohémienne?

Et par-dessus tous ces personnages, les marquises des magasins nous protégeaient de la pluie et nous permettaient de dévisager les passantes pour noter quelles étaient les plus belles. Marquises autrefois en bois, qui s'étaient embellies depuis le temps du Moyen-Âge....



13:49 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (6)

15/04/2014

EMOUVANT

Jean-Pierre Saint Ours a peint, en 1796, un portrait de Bénédict de Saussure en tenue de gentleman prêt à la conquête du Mont-Blanc : il portait une magnifique redingote de satin gris. 218 ans plus tard, vous pouvez admirer ce vêtement dans une vitrine du Musée des Sciences de Genève.

BenedictdeSaussure.jpg

30/12/2013

RETROUVÉ DANS UN PLACARD...

La phrase qu'il fallait prononcer pour entrer dans Genève, disons, au XIIIème siècle:
Empro (ou Ampro)
Giro
Carin
Caro
Dupuis
Simon
Carcaille
Brifon
Piron
Labordon
Tan
Te
Feuille
Meuille
Tan
Te Clu

Qui voudrait utiliser cet étrange mot de passe?

Récité peut-être dans une cour de récréation, on pourrait le traduire comme ceci:

"En premier lieu, plaçons-nous en cercle,
Carin, Caro, Dupuis, Simon, Carcaille, Brifon, Piron, Labordon.
Tant est la feuille mouillée, qu'enfin
elle tombe! ou: qu'enfin tout est fini!"

Mais pour plus d'information, voir le livre de Jean-Daniel Blavignac, dont est tirée la traduction ci-dessus en page neuf.

http://archive.org/stream/lemprgenevoisca00blavgoog/lemprgenevoisca00blavgoog_djvu.txt


15/11/2013

BONNES GENS DE RIVE

Oyez, oyez, habitants de Genève et du quartier de Rive, saviez-vous que, lorsque vous vous dirigez vers la FNAC, à l'entrée de la rue de Rive, que Jean-Jacques Rousseau s'est trouvé nez de bois, devant la porte déjà fermée de notre bonne ville? C'est sans doute une des raisons pour laquelle il a choisi la France....

Source: Archives de la Ville de Genève (http://etat.geneve.ch/dt/archives/fuite-66-5637-13281.html) Reproduction des mêmes archives, ci-dessous.


portederive.jpg

13/11/2013

LE GENÈVE

Il est revenu notre bateau de la CGN et s'est discrètement mis au ponton où il peut être photographié avec ou sans jet de vapeur! Un ange ou un profil de libellule géante passait en même temps dans le ciel....

20131109_110215.jpg

Photo DBR

21:37 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

29/03/2013

OPÉRA

Lorsqu'on fait face au bâtiment de notre opéra, on voit sur sa droite un embryon de parc: quelques arbres, un banc. Mais le reste du paysage laisse à désirer: conteneurs, remorques et autres constructions dilatoires....

On pourrait pourtant aménager cet espace comme celui qui se trouve autour de la statue de Dufour, un peu d'herbe, un banc de plus, une mini-fontaine, bref, un coin où l'on pourrait grignoter un sandwich en admirant
un bout de la façade du bâtiment des soeurs Rath et le feuillage du parc des Bastions!

Qui pourrait lancer un concours d'aménagement d'un petit square, Monsieur Barazzone ?

Lire la suite

00:03 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

26/03/2013

LÉGÈRETÉ

Avez-vous entendu parler de Dinu Lipatti? Un pianiste brodant de la dentelle fine. Nous avons eu la fierté de recevoir par personne interposée (Mme Lucienne Keller, également professeur au Conservatoire de Genève) ses conseils de musicien frisant le "divin".
En voici un rare enregistrement:
http://www.youtube.com/watch?NR=1&v=dRt8txTphY8&feature=e...

12/12/2012

UNE PETITION PEUT-ÊTRE?

On apprend avec tristesse que les CFF vont fermer leur agence à Longemalle. Donc, plus de possibilité d'acheter des billets sur la rive gauche. Ne peut-on pas attendre qu'une agence (hypothétique?) soit installée dans la gare des Eaux-Vives avant de fermer la seule agence située au centre-ville?

Il y a bien la pétition P-1822-A datée du mois d'août, mais y-a-t-il des nouvelles?

En voici le texte: http://www.ge.ch/grandconseil/data/texte/P01822A.pdf

Et si l'on mentionne dans ce texte qu'il y a peu de clients, c'est peut-être aussi que ce petit bureau n'est pas connu. Alors vive les blogs qui font un peu de pub!

10/12/2012

您也不

N'avez-vous jamais eu la curiosité de savoir comment Monsieur Tschin Ta Ni est arrivé à Genève? Le livre des Editions Hurter sur ce sujet est des plus passionnants. Il semblerait que le sinologue, François Turrettini, l'ayant rencontré à Paris, lui ait demandé de venir l'aider à travailler dans son imprimerie pour publier des textes chinois. C'est bien plus tard que Monsieur Tschin Ta Ni ayant eu peur que cette imprimerie ne soit pas viable à long terme, qu'il choisit d'installer son petit commerce de thé.

Sa tresse peut toujours être admirée dans son magasin, sis à la Rue Verdaine 5. Mythique!

16:28 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

07/12/2012

VIA DELL'ITALIA

Sur une rue genevoise bien connue, un nid de jeunes abeilles à la voix un poil éraillée chantait vaguement çé qué l'aîno en montant au collège! Bel enthousiasme rejoignant les Avanti Savoia d'antan dans la tourmente de neige! En voici la preuve (sans faire concurrence à notre cher Haykel).

070.JPG

11:08 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

17/10/2012

OYEZ BONNES ET BONS CALVINISTES

Gavin est un prénom courant en Écosse signifiant faucon blanc ou petit faucon, qui serait issu du nom du chevalier Gauvain.

"Gauvain est souvent considéré comme le meilleur des chevaliers de la Table Ronde car il est fort et mesuré. C'est le chevalier modèle : il fait preuve d'une courtoisie exemplaire pour tous les autres chevaliers de son temps. Gauvain porte fréquemment l'épée du roi Arthur : Excalibur. Gauvain a la particularité de voir sa force croître avec le soleil, celle-ci étant à son paroxysme aux heures de midi, avant de diminuer jusqu'à la tombée de la nuit." (Wikipedia)

Mais vous souvenez-vous que Jean Calvin s’appelait en réalité Jehan Cauvin ? (le chauve).
De la Picardie d’où venait le célèbre théologien à la Bretagne, puis à la Grande-Bretagne, il n’y a pas vingt mille lieues, il y en a approximativement 156 !

On peut imaginer que le prénom ou le nom ait traversé la Manche. Le G aurait-il été transformé en K, comme il arrive dans les meilleures familles indo-européennes ?

Le flamboyant orateur aurait-il voulu imiter son homonyme ? Tous les deux semblent tenir et appartenir à une communauté mystique. Mais aussi, n’étaient-ils pas liés par la quête du Graal ?

Lire la suite

04/10/2012

QUELS FRONTALIERS?

Depuis plus de 400 ans, les Savoyards traversent la frontière. On sait qu'ils fournissaient les Genevois de bons légumes de la Savoie. Il y avait une débridée à Chêne qui s'appelait ... Auberge du cheval blanc. Les maraîchers s'y arrêtaient pour faire reposer leurs chevaux. Elle est tristement devenue une banque.

Genève a très bien su se protéger, lorsque les choses allaient trop loin, elle s'en rappelle si bien qu'elle fête l'Escalade, chaque année (peut-être un peu ringue aujourd'hui!)

Bref, on chantonnera sur un air connu: On (Les Genevois) a tous quelque chose de la Savoie!

18/09/2012

LE COIN DU RONCHONNEUR

Mais pourquoi tant de hargne à vouloir exterminer les petits cinémas de quartier au profit d'immenses complexes sans âme? On se souviendra d'une chanson charmante....

Ciné ciné ciné cinéma
Ce n'est jamais qu'ainsi qu'on aima
Nous deux sérieux
Assis dans la salle du cinéma muet
Et municipal

Ciné ciné j'en ai dessiné
Des coeurs cassés à rembobiner
Le tien avec lequel je jouais
Pendant le fils du Cheikh
Quand tu valentinais

Souviens-moi
J'avais l'âge de tes yeux
Quelquefois
On s'y voyait à deux
Souviens-moi
Angela
La séance commence avec toi

Ciné ciné, fenêtre sur cour
Au rez-de-chaussée d'un premier amour
Flash-back usé
A force de faire
Ma visite au musée
De la marche arrière

Ciné ciné on était si bien
Serrés, serrés, la main dans la main
Deux gosses heureux
De l'aube à l'été
Qui promènent avec eux
Le ciel en liberté

Souviens-moi
J'avais l'âge de tes yeux
Quelquefois
On s'y voyait à deux
Souviens-moi
Angela
La séance finit déjà

Ciné ciné, c'est la destinée
Tu m'as laissé au coin du ciné
Pour un ballon
Roulant dans la rue
Et la de Dion-Bouton
Qui ne t'a pas vue

Ciné ciné ciné cinéma
Si on rejouait la scène où tu m'as
Donné sur les
Sentiers de l'enfance
Le tout premier baiser
De la première séance

http://www.youtube.com/watch?v=F6x5kIzlNLU

21/02/2012

AU PRINCE

bar-le-prince.jpg

Ce grand salon de thé dans lequel on peut toujours lire la presse est animé par .... le Prince Michel, le petit Prince Florian, la reine Cristina, et peut-être le peintre (?) Raphaël. On y parle toutes les langues, Cristina les gazouille parfaitement en apportant le café, le petit Prince s'amuse en apportant, à la demande, les journaux que vous préférez, Raphaël se spécialise dans l'espagnol mais aussi vocalise en italien. Le Prince Michel se fait un honneur - comme aussi son team - de se souvenir de TOUS les goûts de chacun de ses clients.  C'est une affaire de "principe, davvero?". Et si l'on reste assez longtemps, on peut entendre d'excellentes conversations (même en farsi), sur des sujets de politique, d'histoire et surtout, plein de petits "trucs" qui améliorent la vie. Bref, l'ambiance chaleureuse de ce café du centre de Genève fait monter de quelques degrés de température celle de nos rues froides ...

Mais, pour les curieux, d'où vient donc le nom de la rue? Celle-ci a acquis ses lettres de noblesse grâce au Prince August de Saxe-Gotha-Altenburg envoyé à Genève "pour y poursuivre son éducation", en plein siècle de Voltaire (qu'il a rencontré) et de Jean-Jacques dont c'est la fête (on dit anniversaire, voyons)! On passait par cette rue pour s'engager dans les écuries d'August, un écolier d'une classe particulière.... c'était en 1747.

Sources: http://books.google.ch/books?id=JQYMe_4Fu4QC&pg=PA100...

Crédit photographique:   jlggbblog2

08:22 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

15/11/2011

!ALERTE!

Quel dommage que bien des arcades, au loyer trop élevé, soient transformées en bureaux. Plus de lumière le soir mais des rideaux soigneusement tirés. On a de plus en plus l'impression que Genève ferme ses paupières.

Trouvons une solution : tant d'artistes et d'artisans ont besoin d'une vitrine. Un partage d'arcades existe déjà à Plainpalais.

14:45 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

05/12/2010

PRÉ-ESCALADE

En écoutant un historien, ce matin, dans la rue de l'Hôtel-de-Ville, on apprend que le mot Saponia signifie sapin (sapo en gaulois, sabaudia, le pays des sapins, en latin), et oui, Sabaudia, Savoie, tous la même racine (!).  Il nous rend attentif à ce que toute la région était couverte de sapins.... ce qui fait penser à notre Italo Calvino dans son "baron perché" qui explique que du temps de Voltaire, toute l'Europe était une forêt et qu'on pouvait se déplacer de branche en branche d'Italie en Espagne, par exemple, sans toucher terre. On l'avait peut-être oubliée cette forêt magique!

18:10 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

26/04/2010

LA GOLETTE

Trouvé trois définitions pour ce mot (nom de rue à Meyrin): La golette vient du bas latin goletum qui signifie un passage étroit, col ou couloir (merci Monsieur Henry Suter), mais aussi, c'est la soie de qualité médiocre qu'on tire des cocons percés par les chrysalides au moment où elles s'échappent. En créole, la golette désigne en créole, du français gaule, une petite perche. 

08:59 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

10/01/2010

GENÈVE TEXAS

GenevaTexas.jpgMais oui, il y a beaucoup de Genèves dans le monde, notamment aux Etats-Unis: Geneva Indiana, la ville du naturaliste Stratton Porter; Geneva, Florida, une région séminole; Geneva Illinois, à l'ouest de Chicago; Geneva New York, sur le lac Seneca; Geneva Washington State, une région de l'Etat de Washington; Geneva, Oregon, ainsi appelée car c'était le prénom de leur première postière: Geneva Monical; Geneva Kentucky, la plus grande ville de l'Etat, dit-on; Geneva Nevada, ville fantôme née en 1863 décédée en 1867; Geneva Illinois, à l'ouest de Chicago.

Et les Genevois-es ont tous-toutes quelque chose de Geneva Tennessee ...

Photo de Barclay Gibson (1994): ancienne station service, Geneva Texas, le site le plus longtemps occupé de l'est du Texas (depuis 1700 jusqu'à nos jours).

15:20 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

24/08/2009

Des sous!

Pour améliorer l'ambiance morose de la rentrée scolaire: lu sur www.radin.ch :

"Jusqu’à fin décembre 2009, Postfinance tire au sort tous les mois une carte de crédit de PostFinance à choix avec un avoir de CHF 10 000.-. Bonne chance!"

09:54 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0)