02/02/2015

Tsunami ou raz-de-marée?

Craché ou écrasé? Challenge ou défi? Cover-girl ou modèle? Crack ou champion? Over-dose ou surdose? Poster ou publier? Manager ou gestionnaire? Implémenter ou implanter? Flirter ou conter fleurette?
"This is the question" comme dirait Hamlet!

14:59 Publié dans français | Lien permanent | Commentaires (0)

03/11/2014

"HOMÈRE EST MORTE"

Merci à Lorette Coen d'avoir écrit une magnifique page sur ce livre (Le Temps du 1er novembre 2014). Cet hommage à toutes les mères (Albert Cohen l'avait si bien ressenti et écrit) semble nous porter vers l'infinitude de leur amour.

19/08/2014

DÉRATÉ

Extrait du site Santé nature innovation:
"on a longtemps cru que la rate était superflue ! Cet organe indispensable à la fabrication des cellules immunitaires était même réputé nuisible, à tel point que les athlètes allemands de l'entre-deux-guerres se faisaient retirer la rate pour courir plus vite, d'où l'expression « courir comme un dératé »."

21/07/2014

MARRON

Et puisque le temps se déguise en automne, voici un petit texte nostalgique de Boris Vian tiré de son Herbe rouge, à ce sujet:

"La mélancolie des marrons luisants que l'on revoyait tomber tous les ans, marrons d'Inde cachés parmi les feuilles jaunes, avec leur bogue molle aux piquants pas sérieux fendue en deux ou trois, et qui servaient aux jeux, taillés en masques, pareils à de petits gnomes, enfilés en colliers à trois ou quatre rangs [....] marrons lancés dans les carreaux.

Cela, c'était l'année, au retour des vacances....."

Ne manque plus qu'une photo de Doisneau!

rentrée.jpg



03/04/2014

HOMMAGE À MARIE-AUGUSTA MARTIN

Elle a des yeux malicieux et de jolies joues roses. Nous partons ensemble d'un fou rire, parfois, lors de rencontres aux divers clubs de poésie que nous fréquentons. Elle savoure les bandes dessinées de Calvin et Hobbs que je lui ai prêtées. Trop bien!
Mais surtout, elle est dotée d'une plume délicate et cisèle ses poèmes, dont voici un extrait:

....
"Arbres en fleurs, roses trémières
Qui dès demain refleurirez
Tenez vos promesses premières
Ignorez que vous souffrirez
De recevoir dans vos feuillages
Un peu du vent de mes étés
Il garde au creux de son sillage
Tout ce qu'un jour j'y ai jeté
Pour que l'oubli reste sans prise
Au bord des chemins foudroyés.
Sur le mur de la maison grise
Tous mes soleils ont flamboyé"

Extrait de la maison grise dans Florilège genevois, Ed. Slatkine, 1991, p. 126)

15/10/2013

NOM D'UN CHIEN C'EST LA CRISE!

Les problèmes des boulangers sont croissants ... alors que les bouchers veulent défendre leur beefsteak , les éleveurs de volailles se font plumer , les éleveurs de chiens sont aux abois , les pêcheurs haussent le ton ! Bien sûr , les éleveurs de porcs sont " dans la m... " , tandis que les céréaliers sont "sur la paille". Par ailleurs , alors que les brasseurs sont sous pression , les viticulteurs trinquent . Heureusement , les électriciens résistent . Mais pour les couvreurs , c'est la tuile et certains plombiers prennent carrément la fuite . Dans l'industrie automobile , les salariés débrayent , dans l'espoir que la direction fasse marche arrière .
Chez les SIG*, les syndicats sont sous tension , mais la direction ne semble pas au courant . Les cheminots voudraient garder leur train de vie , mais la crise est arrivée sans crier gare , alors ... Les veilleurs de nuit , eux , vivent au jour le jour . Pendant que les pédicures travaillent d'arrache-pied , les croupiers jouent le tout pour le tout , les dessinateurs font grise mine , les militaires partent en retraite , les imprimeurs dépriment et les météorologistes sont en dépression . Les prostituées , elles , se retrouvent à la rue .

Merci Benjamin!
*Sauce genevoise

24/08/2013

LA FOSSE AUX LIONS

Entre nous, chers bloggeurs et bloggeuses, ne trouvez-vous pas que le fait d'écrire un blog équivaut à entrer dans la fosse aux lions, expression utilisée lorsqu'on est confronté à un public impitoyable?
L'exercice est bon tant qu'on ne ressent pas des symptômes de dépression!



27/07/2013

ADAMANTIN

C'est l'adjectif tiré du mot diamant.
Joli prénom pour une fille : Adamantine
En anglais, adamant pourrait se traduire par intransigeant.

12:32 Publié dans français | Lien permanent | Commentaires (0)

02/07/2013

FRANGLAIS

La nouvelle section des journaux et sandwiches de Coop-2000 est très accueillante, si accueillante qu'elle l'a nommée "Coop Take It"! Littéralement "Coop, prends-le" Sympathique!
On connaissait "Take out" (en américain) ou" take away" (en anglais) pour "vente à l'emporter".
La Migros, jamais en reste, annonce l'ouverture d'une même section mais n'est pas tombée dans le panneau... publicitaire car sur celui-ci, elle a choisi Take away.
Alors, chers clients des deux chaînes, take it easy!

01/06/2013

REBELLE

Avec la signification "Personne qui se révolte, qui refuse de se soumettre à une autorité", le mot rebelle garde un certain potentiel de sympathie. Qui n'a pas été adolescent rebelle?

Mais ce mot est-il encore approprié pour des combattants en Syrie responsables, selon l'organisation internationale "Human Rights Watch", de crimes de guerre?

23:34 Publié dans français | Lien permanent | Commentaires (2)

11/12/2012

APPRENDRE

"On peut apprendre sous la contrainte. Même alors, une forme de désir sert de moteur. Non celui de savoir, mais le désir d'être aimé, de ne pas être puni ou exclu, ou simplement de faire bonne figure. Le prisonnier qui apprend à casser des cailloux, le conscrit qui apprend à nettoyer un canon, l'élève qui apprend à calligraphier, la mort dans l'âme, ont tous un moteur. S'ils ne désirent pas savoir, ils désirent ce que le savoir garantit, place, pouvoir, respect, tranquillité." (Philippe Perrenoud)



Source: http://www.unige.ch/fapse/SSE/teachers/perrenoud/php_main/php_2004/2004_08.html#copyright

04/12/2012

AVEZ-VOUS CLAVARDÉ AUJOURD'HUI?

Merci chère Tribune de Genève de m'avoir appris un mot québecois sympathique. En voici la définition :
Converser, communiquer textuellement en temps réel sur internet avec d'autres internautes. Il est composé des mots clavier et bavarder!

Bien plus sympathique que le mot franglais "chatter", non?

00:32 Publié dans français | Lien permanent | Commentaires (0)

26/11/2012

MOT DE LUMIÈRE

Certains mots émis peuvent faire apparaître immédiatement une image dans notre tête. Tel est celui de "lucide". Une lumière, une brilliance qui nous vient du latin. Mais le plus beau des compliments est celui qui vous décrit comme une énergie lucide. Cette expression crée une représentation de double flambeau.

11:17 Publié dans français | Lien permanent | Commentaires (0)

03/08/2012

COMPTINE HORS SAISON!

Qui se souvient de cette comptine? Qui sait d'où vient le nom Chalande? Qui sait ce que sont "les anailles"?

Chalande est venu
Son chapeau pointu
Sa barbe de paille.
Cassons les anailles,
Mangeons du pain blanc
Jusqu´au Nouvel An.
Il descend les escaliers
Il se casse le bout du nez.
Quand il est malade
Il mange des salades,
Quand il est guéri
Il mange des souris
Toutes pourries... (comptine).

Chalande: Suisse romande : le Père Noël. « Personne travestie en vieillard qui adresse une allocution aux enfants réunis autour de l´arbre de Noël » [Constantin]. Ancien mot local chalande, chalende, patois tsalandè, ancien français chalandas, « Noël », du latin calendae, « calendes, premiers jours du mois romain ».

Anailles:
Vieilli : noisette, noix [Constantin]. Du latin [nux] avellana, « [noix d´]Abella ».

Tout ceci découvert dans cette extraordinaire publication: "Termes régionaux de Suisse Romande et de Savoie" de Monsieur Henry Suter (2000-2009).

17:25 Publié dans français | Lien permanent | Commentaires (3)

06/06/2012

SYNONYMES

Les journalistes sont les champions des synonymes. Ils arrivent même à rendre un article austère (parlant d'une recherche sur une vitamine) marrant! Ainsi les souris utilisées, pas trop méchamment, pour cerner cette question deviennent "les soeurs de Jerry". Bravo Caroline! Tout sourire est bienvenu dans la jungle des nouvelles.

(Voir Tdg d'aujourd'hui)

10:18 Publié dans français | Lien permanent | Commentaires (0)

02/06/2012

GRIVÈLERIE

Dans notre café préféré qui se situe presqu'en plein air, en été, un moineau s'invite. Florian, le "famous" majordome, le fait fuir avec une Tribune de Genève et crie: "filouterie d'auberge!". Evidemment, personne n'a jamais vu un moineau arborant un porte-monnaie pour payer ses miettes.

Puis, notre pince-sans-rire nous annonce: "en France, on parle de délit de grivèlerie et non de filouterie". Merci donc pour l'excellente leçon de français!

17:54 Publié dans français | Lien permanent | Commentaires (0)

27/02/2012

FARGOUEL

Enfin trouvé un mot qui ne figure ni sur internet ni sur de vieux dictionnaires: on l'entendait dans les cours de récréation à Genève et peut-être en Savoie? C'est fargouel ce jeu, cela signifie, c'est facile, c'est simple.

22:25 Publié dans français | Lien permanent | Commentaires (0)

27/10/2011

TUNISIENNES et SUISSESSES

Un lien les unit: on néglige leurs droits. Ainsi en Suisse les femmes célibataires vivent de plus en plus dans la précarité. La honte provient aussi du fait qu'à travail égal les femmes n'ont toujours pas le même salaire que les hommes. En Tunisie aussi, les femmes n'ont pas les mêmes droits que les hommes. Quand va-t-on enfin sortir de l'âge des cavernes?

23:40 Publié dans français | Lien permanent | Commentaires (1)

26/10/2011

CONNOTATION

Difficile d'utiliser les mots français tant ils sont chargés de connotations. Ainsi le mot "individu". On le voit souvent sinistre ou sombre, mais l'adjectif "individuel" nous fait plutôt penser à "personnel" ou "original". Les mots "étrange" ou "étranger" sont de ce type. Une bien étrange(!) sclérose du langage.

Qui a utilisé l'adjectif "buissonnière" sans l'accompagner du mot "école"?

Bref, on pourrait réinventer le français juste en réarrageant les mots et les adjectifs ajoutant un élément de surprise. Si l'on parlait d'un  "visage nasal", nous représenterions-nous une personne avec un nez défiant toute concurrence?

12:12 Publié dans français | Lien permanent | Commentaires (2)

06/07/2011

MOTS PATOIS

Avez-vous pitaté (marcher) dans les Rues-Basses? Avez-vous bousculé les bisules (les petits) dans le préau? Avez-vous écouté des histoires roulantes (amusantes) ? Avez-vous croisé un homme habillé en pedzou (paysant) ? Vous êtes-vous fait gronder car vous étiez trop barjaques (parlant trop) ? Et votre grand-mère pluchait-elle ses porreaux (épluchait ses poireaux) pour la soupe? Aviez-vous des camarades que vous ne pouviez pas niffler (sentir)? Et vous êtes-vous fait traiter de bidagnol (un peu bête)?

Si vous avez passé le test c'est que vous avez déjà vécu longtemps à Genève !

15:03 Publié dans français | Lien permanent | Commentaires (0)