30/09/2017

ASSURANCE MALADIE : SOLUTION PLAUSIBLE

Une caisse unique cantonale, pour un jour, opter pour une caisse unique fédérale. Merci M. Poggia pour avoir mis vos jalons!

09/05/2017

PORTER L'ATTENTION DU NOUVEAU GOUVERNEMENT FRANCAIS SUR CE GRAVE PROBLEME

La mort violente des paysans français:

http://www.liberation.fr/futurs/2017/02/24/suicide-paysan...

10/04/2017

ALBERT GALLATIN

Monsieur Ernesto Bertarelli a reçu le Prix Gallatin la semaine dernière. Selon Romandie,"ce prix est attribué à des individus ou à des entreprises ayant apporté une contribution exceptionnelle à la promotion des relations entre la Suisse et les Etats-Unis." Et qui était Albert Gallatin?

Toujours d'après Romandie (citations de l'article de Martin Naville du 6 avril 2017:) il "est considéré comme "la plus importante contribution de la Suisse à la création des Etats-Unis d'Amérique". Né à Genève en 1761, il émigre en 1780 aux Etats-Unis, où il enseigne le français à l'Université d'Harvard. Albert Gallatin débute sa carrière politique en tant que membre de la Chambre des Représentants. Il est nommé Secrétaire du Trésor au sein de l'administration du Président Thomas Jefferson, rôle qu'il assumera pour la plus longue période de l'histoire des Etats-Unis (13 ans).

Plus tard, il servira en tant qu'Ambassadeur en Angleterre et en France. En 1817, il se retire du service public pour devenir Président de la Bank of New York et fondera la New York University. La statue de Gallatin se dresse aujourd'hui seule devant le bâtiment principal du Département du Trésor sur Pennsylvania Avenue, à Washington."

21:34 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0)

19/05/2016

BELLE INITIATIVE D'UN LIVRE BLANC SUR LA COOPERATION EURO-ARABE

A l'occasion de la conférence de M. Miguel Angel Moratinos sur le sujet ci-dessus, voici le texte de l'appel que les auditeurs/auditrices ont reçus à la sortie de cette rencontre:

Lire la suite

27/01/2016

QUESTION SUR LA DETTE DE LA FRANCE

Il semble que la France devrait des arriérés à la Suisse et en particulier aux cantons de Genève et de Vaud pour combler les frais de l'assistance aux indigents français que leur pourvoyait la Suisse. Or, la France n'est pas en mesure de payer cette somme, dit-elle. Du côté genevois, la compensation financière annuelle remise aux frontaliers dépasse de beaucoup ce montant (ce dernier ne représentant qu'une fraction du total dû à la Suisse). On pourrait envisager alors une retenue sur cette compensation équivalente à la dette française pour solde de tout compte. On pourrait aussi échelonner cette retenue, par exemple, en quatre ans. Est-ce possible?
Même si l'on devait enfreindre la sacro-sainte "loi" sur "une ligne de budget pour quelque chose ne peut pas être remplacée par une autre"....

10:31 Publié dans Droit, Economie | Lien permanent | Commentaires (1)

17/11/2015

COMMENT ETRANGLER LES REVENUS DU DAECH

"les Occidentaux pourraient imposer un embargo sur les zones gouvernées par l’EI comme ils l’avaient fait contre le mouvement rebelle UNITA en Angola qui contrôlait des champs pétroliers". (Jean-Charles Brisard dans son interview sur challenge.fr)

Sait-on que: "Le gouvernement de Bachar al-Assad a longtemps été accusé d'acheter du pétrole à l'EI, gonflant ainsi les revenus du groupe, estimés à 6 millions de dollars par jour"? - Voir: http://www.middleeasteye.net/fr/reportages/lue-sanctionne-les-m-diateurs-entre-assad-et-le-p-trole-de-daech-1163700111#sthash.IBmmAJ8i.dpuf

Qui peut procéder à des analyses sur le terrorisme sans d'abord dénouer l'écheveau de ces sombres alliances?

30/10/2014

MIGRANTS

La réponse à l'immigration pourrait se trouver dans l'aide qui serait donnée aux personnes qui souhaitent émigrer AVANT qu'ils ne le fassent et APRES qu'ils l'aient fait grâce à des projets d'implantation dans les domaines de la santé, de l'agriculture et de l'éducation sur place (dans les pays à haute immigration) et en Suisse: dans ce dernier cas, les programmes d'éducation seraient offerts en échange d'une convention par laquelle les migrants retourneraient enseigner dans leur pays, une fois leur formation terminée. C'est le principe du Fond National Suisse pour la Recherche.

Pour les cyniques argentés: il serait plus "rentable" à long terme de fermer nos usines à "canons" et de créer des richesses dans les pays à forte immigration, ce qui permettrait à ces derniers d'établir des relations commerciales équitables avec les pays dits riches, plutôt que d'envoyer des pièces d'armement dont le profit ne touche que quelques déjà-millionnaires.

17/06/2014

UNE LIGNE SINO-AMERICAINE


"Aussi incroyable que cela nous paraisse, des experts en chemins de fer de l'Académie chinoise d'ingénierie, parlent d'une ligne rapide de Pékin jusqu'au Nord de l'Amérique. La ligne inclurait 125 km de tunnel sous le Pacifique, qui connecterait la Sibérie et l'Alaska, ce qui représenterait deux fois et demi la longueur du tunnel sous la Manche. Bien que le défi d'ingénierie qu'il constitue semble démesuré, certains estiment que l'impact sur le commerce et les transports mondiaux justifierait ce projet."

(Tiré du site de David Bak - traduction DBR)

10/03/2014

QUAND LE DÉSERT REFLEURIRA

Un titre qui est une réponse à un autre titre plus connu: "le printemps silencieux". Chacun parle d'écologie pratique. Voici un magnifique reportage qui nous permet de donner des réponses aux arguments étranges des pro-écopop.

http://www.rts.ch/video/docs/expeditions/5675225-quand-le...

Il existe de véritables anges sur la terre, pas besoin de les chercher ailleurs!

08/03/2014

LE MOT MALHEUREUX

Exporter des armes fabriquées en Suisse sera plus facile à l'avenir. Si la remarque de M. Clottu de l'UDC est prise hors contexte: "dorénavant on se battra à armes égales avec nos voisins" on peut se demander avec quel voisin nous allons déclarer la guerre!

Certains soulignent que les aspects éthiques doivent primer sur les intérêts économiques et c'est bien. On pourrait imaginer que les 10'000 postes de travail dédiés à la fabrication d'armement pourraient être convertis en d'autres emplois, puisque certains secteurs (tel l'horlogerie) seront touchés par une initiative récente. Au moins une chose positive pour autant que l'idée de cette conversion soit appliquée sur le terrain.

13/02/2014

1992

L'importance de garder des coupures de journaux, au risque de s'y noyer (!), n'est plus à démontrer. Et voici que titre notre Tribune de Genève dans sa page 9 du 30 décembre 1992:

"L'Europe scientifique ne fermera pas ses portes aux chercheurs suisses". C'est la phrase du patron du Fonds national de cette époque récente (André Aeschlimann) qui dépassionnait le débat sur les conséquences du rejet de l'EEEE.

Il prônait l'échange de jeunes scientifiques français contre de jeunes scientifiques suisses.

Ces échanges pourraient également servir aux grandes entreprises considérant que la recherche appliquée est aussi importante que la recherche fondamentale.

Haut les cœurs, donc!

01/02/2014

REVALORISATION DES MÉTIERS MANUELS

Magnifiques efforts en Suisse pour la revalorisation des métiers manuels. Il est même fort possible que cette action densifie notre économie: elle clôt le hiatus entre la formation et le terrain.

Juste un hic. Lorsqu'un jeune artisan essaye de devenir indépendant après son apprentissage, il se heurte à un écueil de taille: il n'arrive pas à payer le loyer de son atelier car il est trop élevé.

Le politique fera-t-il quelque chose?


Idée: Thierry (artisan)

17/12/2013

SORTIES DE L'AUBERGE....

Et tout soudain, on apprend que des femmes obtiennent des postes extrêmement importants dans l'économie: Inga Beale, directrice des Lloyd's (assurances), Marillyn Hewson, PDG du groupe Lockheed Martin, Danièle Nouy, à la tête de la supervision unique des banques de la zone euro, Mary Barra, numéro 1 de General Motors, Marissa Mayer chez Yahoo, sans compter, il y a quelques temps, Janet Yellen, à la Réserve Fédérale Américaine, Christine Lagarde, directrice générale du Fond Monétaire International.
En politique: Angela Merkel (également physicienne), Michelle Bachelet, Ursula von der Leyen, nommée à la Défense (Allemagne).
Quel chemin parcouru...

03/11/2013

SALAIRE EGAL

Aucun des candidats au Conseil d'Etat n'a abordé la grande question de l'égalité salariale (tout au moins lors de leur grand débat à UNIGE).
Pourtant, il reste encore 11%* de différence en moyenne entre les salaires des hommes et des femmes, à travail égal.
Pourtant, les avantages d'un salaire équitable sont légions: les tensions entre salariés diminuent, ils sont plus motivés, ils s'identifient plus à l'entreprise, sachant que ses recrutements sont éthiques. De plus, les employés s'investiront plus et resteront plus longtemps dans l'entreprise dont l'image en sera rehaussée.
Si une femme travaille davantage qu'un homme pour obtenir un salaire égal, elle aura moins de temps pour sa famille; en admettant que son poste soit à 70%, elle pourrait, grâce à l'égalité salariale, ne travailler que 50%: tout bénéfice pour les enfants. Sans compter que l'entreprise recevra moins de plaintes concernant le salaire.
Qu'est-ce qui empêche donc cette amélioration? Une vision de courte durée?
Une solution: renforcer les contrôles pour la bonne cause. En avant les candidats!

*Chiffre procuré par Jobcloud dans un communiqué de presse du 28.10.2013.

31/10/2013

AUGMENTATION DES PRIMES D'ASSURANCE

Malheureusement, les chiffres relatés dans les journaux concernant les taux d'augmentation des primes d'assurance ne sont pas exacts. Il était cité tout au plus 2,9 % pour 2014. Or, les primes ont augmenté de 4 à 6%. Où est l'erreur?

07:43 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0)

04/10/2013

UN MIRACLE

Dans la vieille ville de Genève, au 12, de la rue Verdaine, un nouveau commerce s'est établi. Non, ce n'est pas une boutique de fringues. C'est une BOULANGERIE! On croit rêver!

22/08/2013

VIGNETTE

On pourrait parler de celle de Google présentée aujourd'hui et consacrée à l'anniversaire de Claude de Bussy, pardon Debussy, bien plus romantique que celle de nos autoroutes.
Une idée suscitée par la lecture de l'article à ce sujet dans la TdG du 21.8, en p. 3. Si la vignette valait 30 F en 1985 et 40 en 1995, pourquoi ne pas monter le prix de la vignette à 60 F en 2015? Un franc par année ne représente pas une somme insurmontable pour un(e) automobiliste....

12:39 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (3)

01/07/2013

PARADOXE

Il nous semblait que dans l'ensemble, le pays américain était content de la chute du mur de Berlin. Comment se fait-il alors que la frontière du mur du Mexique se renforce-t-elle tous les jours un peu plus? Aujourd'hui, (selon Le Matin du 1er juillet) on a besoin de drones, de bateaux et d'hélicoptère pour protéger l'économie américaine de l'afflux de migrants. Or, n'y aurait-il pas une solution? L'argent que représente ce renforcement de moyens ne peut-il pas être investi dans l'économie mexicaine?

Pour des solutions autres que la force, voir le document: http://www.google.ch/url?sa=t&rct=j&q=r%C3%A9solution%20p...

19/06/2013

"JE N'IRAI PLUS SKIER DANS LES ALPES SUISSES"

(Entendu sur RTS1 dans le contexte de la lutte suisso-américaine sur les questions fiscales). Comme si tous les citoyens et citoyennes suisses étaient responsables de la fuite fiscale des clients américains de nos banques. Etonnant amalgame.

La loi n'a pas passé, heureusement, elle portait atteinte à notre souveraineté (comme le dit si bien Georges Ugueux* dans le blog du quotidien Le Monde du 6.6.2013).

Pourquoi les Etats-Unis ont-ils deux poids deux mesures? Le Delaware (état le plus connu) mais aussi le Nevada et le Wyoming sont aussi taxés d'états voyous. Où sont donc les mesures prises par leur pays?

On peut aussi regarder le Financial Secrecy Index, les Etats-Unis y sont listés en 5ème position.

Une question se pose: qui est le fraudeur? Le client américain, la banque ou le gouvernement suisse?

*Auteur de "La trahison de la finance"

12:06 Publié dans Droit, Economie | Lien permanent | Commentaires (5)

11/03/2013

ÉCONOMIE ET SOCIAL

Alors que l'on prône partout les principes du développement durable* qui touchent l'environnement, l'économie, et le social, l'Université de Genève réorganise sa faculté pour séparer ces deux dernières branches. Fait-on marche arrière?

* le développement durable est un mode de développement qui a pour but de produire des richesses tout en veillant à réduire les inégalités sans pour dégrader l'environnement (voir Convention de Rio de 1992 et Agenda 21). Les « trois piliers » du développement durable sont: le progrès économique, la justice sociale, et la préservation de l'environnement.

Source: TpG du 8 mars 2013, p. 23