Développement durable

  • Le garçon qui domptait le vent

    Ce film relate l'histoire vraie d'un jeune Africain sans argent mais avec beaucoup de ténacité. La "mode" est au développement, durable si possible, en voici un exemple authentique.

    "William Kamkwamba est un inventeur malawite, ingénieur et auteur. Il devient célèbre dans son pays en 2006, lorsqu'il construit une éolienne pour alimenter en électricité sa maison familiale, à Wimbe en utilisant un tronc d'eucalyptus, des morceaux de bicyclette et du matériel récupéré dans une décharge voisine. Puis il construit une pompe à eau, mue par l'énergie solaire, qui fournit pour la première fois l'eau potable à son village; il bâtit aussi deux autres éoliennes, la plus haute mesurant douze mètres.

    Lire la suite

  • DE L'EAU ABORDABLE POUR TOUS

    Ce blog a été ouvert il y a longtemps pour permettre aux lectrices et aux lecteurs de se plonger dans des informations positives!
    En voici une:
    https://www.wipo.int/wipo_magazine/fr/2017/04/article_0004.html

  • CO-VOITURAGE

    En complément à l'article "Rouler à plusieurs vous ouvrira la voie express" de Marc Moulin (TDG 5.10.2018 p. 3), voici une liste non-exhaustive de sites pour le co-voiturage:

    www.e-covoiturage.ch
    www.ride2Go (conseillé par TCS)
    www.e-covoiturage (conseillé par TCS)
    www.covoiturage-leman.org
    www.blablacar.fr (assez cher)
    www.idvroom.com
    www.ate.ch
    +
    le site de la ville de Genève fournit également de nombreuses adresses pour le co-voiturage

  • MUR ET ECOLOGIE

    Tout le monde sait que Trump veut bâtir un mur entre les Etats-Unis et le Mexique.

    Mais qui connait le projet de revitalisation de l'estuaire du Colorado, projet mexicain et américain (voir Arte "Planète d'eau", diffusé à 8h45 le 11/12/2017)? Grâce à l'Institut Sonoran (https://sonoraninstitute.org), les fleurs ont réapparu déjà dans le delta, celles qui acceptent de vivre dans un milieu d'eau douce et salée!

    Tout comme le projet du CERN en Jordanie, l'exemple de celui du Colorado montre que les scientifiques ont un rôle incroyablement important dans le rapprochement des peuples.....

  • QUAND TOUTE GLACE AURA FONDU SUR TERRE....

    Réchauffement climatique oblige: voici une carte animée qui redessine la terre lorsque tous les glaciers auront fondu.
    http://uk.businessinsider.com/changes-earth-ice-melted-glacier-animated-map-2015-8?r=US&IR=T

  • QUAND LE DÉSERT REFLEURIRA

    Un titre qui est une réponse à un autre titre plus connu: "le printemps silencieux". Chacun parle d'écologie pratique. Voici un magnifique reportage qui nous permet de donner des réponses aux arguments étranges des pro-écopop.

    http://www.rts.ch/video/docs/expeditions/5675225-quand-les-deserts-reverdissent.html

    Il existe de véritables anges sur la terre, pas besoin de les chercher ailleurs!

  • LE MOT MALHEUREUX

    Exporter des armes fabriquées en Suisse sera plus facile à l'avenir. Si la remarque de M. Clottu de l'UDC est prise hors contexte: "dorénavant on se battra à armes égales avec nos voisins" on peut se demander avec quel voisin nous allons déclarer la guerre!

    Certains soulignent que les aspects éthiques doivent primer sur les intérêts économiques et c'est bien. On pourrait imaginer que les 10'000 postes de travail dédiés à la fabrication d'armement pourraient être convertis en d'autres emplois, puisque certains secteurs (tel l'horlogerie) seront touchés par une initiative récente. Au moins une chose positive pour autant que l'idée de cette conversion soit appliquée sur le terrain.

  • ALGUE & CO

    "Produire un biocarburant à partir de la pollution industrielle serait possible. La microalgue Heterosigma akashiwo est prometteuse, tant pour la réduction de la pollution des centrales que pour l’élaboration de biocarburant. Le dioxyde de carbone et les oxydes d’azote stimulent sa croissance, l’algue grandit et grossit deux fois plus vite en leur présence. Elle produit par ailleurs un fort taux d’hydrates de carbone, que l’on sait convertir en biocarburant pour alimenter les voitures."
    Extrait de l'article de Mme Bossy dans Futura-Science du 2/7/2013

  • SIEMENS ET BOSCH

    Siemens et Bosch ont-t-il pris la bonne décision en renonçant à la fabrication de panneaux solaires, le marché en étant inondé par la Chine. Cependant, les conditions dans lesquels ces produits sont construits ne satisfont pas les critères de développement durable (voir article ci-dessous).

    N'y a-t-il pas moyen de fabriquer le produit en misant sur la qualité ?

    On pourrait aussi miser sur la qualité car au plan des déchets, un panneau solaire endommagé rapidement, s'il est de mauvaise qualité, coûte aussi très cher.


    http://www.lavie.fr/hebdo/2010/3374/le-cote-sombre-du-solaire-27-04-2010-5796_122.php

  • L'EAU ET LA PAIX

    Si vous avez eu la possibilité d'écouter et voir, hier, l'émission sur Arte intitulée "Que vive la Mer morte", vous aurez peut-être remarqué que la communauté scientifique des pays qui côtoyent le Jourdain, serait prête à collaborer ensemble pour ce projet qui pourrait améliorer la quantité d'eau par personne de ces régions. L'eau pourrait-elle devenir un vecteur de paix?

    Espérons que les spécialistes de l'économie analyseront positivement le potentiel de cette valeur bleue.



    http://videos.arte.tv/fr/videos/que-vive-la-mer-morte--7459152.html

  • DU MULETIER AU GUIDE DE MONTAGNE

    Reçu cet e:mail d'un homme plein de bonne volonté et doté d'un projet bien rodé. Le voici:

    "Mon nom est Peter Biesert, je suis éducateur social et passionné d’alpinisme. Durant ces 10 dernières années, environ 80% de mon temps libre a été consacré à l’association: « Du Muletier Au Guide De Montagne ». Elle œuvre au sud-est du Pérou pour former de jeunes fils de muletiers au métier de guide de montagne.
    Notre projet permet aux muletiers actifs dans le tourisme d’aventure de se former au maximum de leurs capacités afin de s’affranchir des agences en créant leur propre bureau de guides pour l’andinisme, le trekking et l’escalade en rocher. Notre association a aussi pour objectif la création d’un système de solidarité dans lequel les habitants d’une région ciblée pourront avoir accès à des soins médicaux leur manquant cruellement, grâce à une retenue sur les salaires liés au tourisme d’aventure. Les muletiers, cuisiniers de trekking et porteurs sont les pionniers du projet et aujourd’hui certains de leurs fils sont aspirants guides. En 2009, l’un d’eux fut le premier guide de montagne entièrement équipé et formé grâce à notre association.

    Le comité de l’association recherche des personnes désirant apporter une contribution bénévole dans notre projet en allant en montagne avec des Péruviens d’origine quechuas et/ou en s’investissant en Suisse dans nos actions.
    Nous recherchons sur le terrain (Pérou)
    1) des personnes sensibles aux inégalités sociales, voulant y remédier par l'émancipation d'une population locale
    2) ouvertes sur une autre culture et une autre logique organisationnelle.
    3) désireuses d’apprendre ou de pratiquer l’espagnol, voir le quechua !
    4) aimant le contact humain en privilégiant la sincérité. Possédant le sens de l'humour
    5) capables de pratiquer la montagne à un rythme plus lent que la tendance dans les Alpes
    6) n’étant pas impliquées dans une activité professionnelle en lien avec le tourisme d’aventure.
    Autres qualités indispensables pour ces bénévoles:
    7) Ouvertes sur différentes nourritures terrestres et spirituelles !
    8) Ne rechignant pas à marcher dans les pierriers, aimant grimper en rocher,équiper des voies.
    13) Appréciant les courses de neige, glace et mixtes, s’accommodant aux nuits sous tente.
    15) Aimant l’aventure au sens large : (problèmes de douane, par exemple)
    16) Apportant ses compétences et/ou des qualités que nous n’avons pas…
    En Suisse
    1) Etant à même de relire et corriger des textes
    2) Capable de participer aux demandes de fonds
    3) Sachant organiser des soirées de soutien et des concerts au bénéfice du projet
    4) Disposées à aller chercher du matériel dans toute la Suisse romande
    5) Pouvant distribuer régulièrement des flyers de l’association même dans les cabanes du CAS.

    Pour toute question ou intérêt, vous pouvez me téléphoner au 079/582.84.72"

  • SOS ARTISANS

    Certains clients commandent à la dernière minute souvent, des objets longs à préparer à des artisans qui n'ont pratiquement pas de cash-flow. Ceux-ci sont pris à la gorge et lorsque la facture prend plus de 6 semaines à être réglée, ces artisans doivent alors emprunter pour payer leurs fournitures, qu'ils avancent, et leur loyer. Ils sont aussi victimes de complications administratives que ces clients leur font subir volontairement.

    Il ne reste bientôt plus de ces personnes, en même temps artistiques et pratiques, qui peuvent réparer ou construire des merveilles. Leur métier est si chahuté par la conjoncture économique doublée de mauvais payeurs que notre société ne pourra que s'asseoir sur des chaises cassées. Le mot bienséant n'existera donc plus!

  • ÉCONOMIE ET SOCIAL

    Alors que l'on prône partout les principes du développement durable* qui touchent l'environnement, l'économie, et le social, l'Université de Genève réorganise sa faculté pour séparer ces deux dernières branches. Fait-on marche arrière?

    * le développement durable est un mode de développement qui a pour but de produire des richesses tout en veillant à réduire les inégalités sans pour dégrader l'environnement (voir Convention de Rio de 1992 et Agenda 21). Les « trois piliers » du développement durable sont: le progrès économique, la justice sociale, et la préservation de l'environnement.

    Source: TpG du 8 mars 2013, p. 23

  • LA XIÈME STRATE

    Et si cette dernière strate pouvait être amputée d'un petit poil au profit des pauvres (de notre pays: 600 000 aujourd'hui, ou d'ailleurs: 1,3 milliards. "D'ici la fin de l'année, l'union des deux groupes (Glencore et Xtrata) domiciliés à Baar (ZG) donnera naissance à un géant qui a généré l'an passé un chiffre d'affaires cumulé de près de 200 milliards de francs." (Source: swissinfo.ch)

  • Monsieur le Président des Etats-Unis....

    Pour gagner les élections il vous sera conseillé entre autres de

    - vite fermer Guantanamo avant que la statistique des suicides n'atteigne un taux record.
    - vous attaquer au passage d'une loi qui taxera les banques sur leurs opérations. Le bénéfice de cette taxe
    ira aux personnes dont les banques ont repris leur maison, sans leur laisser aucune chance.
    - jeter un coup d'oeil sur le contrôle des armes distribuées à votre peuple et diminuer l'opportunité d'obtenir
    un port d'arme.
    - revoir encore la couverture santé
    - améliorer votre politique sur l'environnement
    - simplifier votre code fiscal.
    - vous désengager encore plus en Afghanistan, pour ne pas perdre votre avenir là-bas
    - régulariser les immigrés

    Mais le plus dur sera sans doute de créer des emplois.

    Respectueusement vôtre....

  • OUT OF AFRICA

    D'excellentes nouvelles d'Afrique: en Namibie, on a trouvé de l'eau dans la nappe aquifère qui permettra enfin d'alimenter cette région à raison de 40% des besoins:

    http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/developpement-durable-1/d/de-vastes-reserves-deau-decouvertes-en-afrique-namibie_40724/#xtor=EPR-17-[QUOTIDIENNE]-20120821-[ACTU-de_vastes_reserves_d_eau_decouvertes_en_afrique__namibie_]

  • Chimie verte

    Parfois le terme développement durable semble trop théorique. Voici quelques principes pratiques sur la chimie verte qui avaient été énoncés par Paul T. Anastase et John C. Warner en 1998. Anastase était responsable de la direction générale de la chimie industrielle à l'agence pour la protection de l'environnement des Etats-Unis et Warner, était président du Warner Babcock Institute for Green Chemistry.

    Les douze principes de la Chimie Verte

    1.  La prévention de la pollution à la source en évitant la production de résidus. 
    2.  L’économie d'atomes et d’étapes qui permet de réaliser, à moindre coût,
    l’incorporation de fonctionnalités dans les produits recherchés tout en limitant
    les problèmes de séparation et de purification. 
    3. La conception de synthèses moins  dangereuses grâce à  l’utilisation de
    conditions douces et la préparation de produits peu ou pas toxiques pour
    l’homme et l'environnement. 
    4. La conception de produits chimiques moins toxiques avec la mise au point de
    molécules plus sélectives et non toxiques impliquant des progrès dans les
    domaines de la formulation  et de la vectorisation des principes actifs et des
    études toxicologiques à l’échelle cellulaire et au niveau de l’organisme.
    5. La recherche d’alternatives aux solvants polluants et  aux auxiliaires de
    synthèse.
    6. La limitation des dépenses énergétiques  avec la mise au point de nouveaux
    matériaux pour le stockage de l’énergie et la recherche de nouvelles sources
    d’énergie à faible teneur en carbone. 
    7. L'utilisation de ressources renouvelables à la place des produits fossiles. Les
    analyses économiques montrent que les produits issus de la biomasse
    représentent 5 % des ventes globales de produits chimiques et pourraient
    atteindre 10 à 20 % en 2010. Plus de 75% de l'industrie chimique globale aurait
    alors pour origine des ressources renouvelables.
    8. La réduction du nombre de dérivés en  minimisant l'utilisation de groupes
    protecteurs ou auxiliaires..
    9. L’utilisation des procédés catalytiques de préférence aux procédés
    stoechiométriques avec la recherche de nouveaux réactifs plus efficaces et
    minimisant les risques en terme de  manipulation et de toxicité. La
    modélisation des mécanismes par les méthodes de la chimie  théorique doit
    permettre d’identifier les systèmes les plus efficaces à mettre en œuvre
    (incluant  de nouveaux catalyseurs chimiques, enzymatiques et/ou
    microbiologiques).
    10. La conception des produits en vue  de leur dégradation finale dans des
    conditions naturelles ou forcées de  manière à minimiser l’incidence sur
    l’environnement. 
    11. La mise au point des méthodologies d'analyses en temps réel pour prévenir la
    pollution, en contrôlant le suivi des réactions chimiques. Le maintien de la
    qualité de l'environnement implique une capacité à détecter et si possible à
    quantifier, la présence d'agents chimiques et biologiques réputés toxiques à l’état de traces  (échantillonnage, traitement et séparation, détection, quantification). 
    12. Le développement d’une chimie fondamentalement plus sûre pour prévenir
    les accidents, explosions, incendies et émissions de composés dangereux. 

    Source: Découverte no 377, novembre-décembre 2011, p. 30-31,  et http://www.cnrs.fr/inc/recherche/programmes/docs/chimieverte.pdf

  • DEVELOPPEMENT DURABLE A GENEVE

    La cérémonie officielle de remise de la Bourse et du Prix cantonaux du développement durable aura lieu le vendredi 13 mai 2011 à 11h00. Cet événement se déroulera sur le site du CERN au Globe de la science et de l'innovation à Meyrin.

    Cette cérémonie s'inscrit dans la matinée "entreprises" organisée par la commune de Meyrin dans le cadre du Festival du développement durable (programme et formulaire d'inscription disponibles sur http://ge.ch/dares/developpement-durable/actualite-laureats_2011-8729.html)

    La Bourse et le Prix seront remis aux nouveaux lauréats par Monsieur Pierre-François Unger, conseiller d'Etat chargé du département des affaires régionales, de l'économie et de la santé, et Monsieur Boris Calame, président du jury du concours.

     

    Plus d'info:

    e-mail: jean-pierre.tombola@etat.ge.ch

  • VENTE EXOTIQUE!

    De belles choses de l'Inde, des ikat du Laos, des cabas au teintures naturelles du Sénégal des adorables pantoufles en laine bouillies de la soie brodée de l'Assam sont arrivées à Châtelaine!

    Voir www.labeletoffes.ch

    vente.jpg
  • THÉ

    Si, dans un restaurant où vous allez d'ordinaire prendre votre petit déjeûner,  vous tombez sur un petit sachet de thé Lipton indiquant 500 000 arbres plantés, voici comment cette société fonctionne:

    Employé - plantation Kenya"Kericho, une plantation de thé durable

    Lipton a commencé son travail de certification par ses plantations de Kericho, au Kenya, qui fournissent une grande partie du thé Lipton Yellow. Le but est d’étendre progressivement la certification aux autres plantations (Tanzanie, Malawi, Indonésie, Inde, Argentine et Sri Lanka).

    La plantation de Kericho a été certifiée par Rainforest Alliance en juin 2007. Cela fait aujourd’hui dix ans que Lipton s’emploie à améliorer les conditions de travail sur cette plantation :
    • 33 centres de soins ont été construits pour les employés et leurs familles, ainsi que 21 écoles,
    • 500 000 arbres ont été plantés pour lutter contre la déforestation,
    • Kericho fonctionne à 97% à partir de sources d’énergie renouvelables, etc."

    Source: http://www.neo-planete.com/2009/07/17/the-durable/

    Bonne nouvelle pour l'Afrique!