09/01/2017

PEUT-ON COMPRENDRE CE QUI PERMET LA RELÈVE D'UN CERVEAU "HORS FONCTION?

Sachant que « chaque cellule de notre corps contient l’ensemble des gènes capables de former un être humain » (voir : http://lecerveau.mcgill.ca/flash/d/d_09/d_09_cl/d_09_cl_d... on pourrait s’imaginer que lorsque le cerveau est dans le coma, les gènes des cellules de notre corps dédiés au cerveau pourraient prendre la relève.

« Tous nos neurones n’ont pas le même génome » (voir (http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/biologie-tous-nos-neurones-nont-pas-meme-genome-50021/ ) Se pourrait-il que certaines de nos cellules n’atteignent jamais le stade de la différenciation (elles restent en l’état de cellules souches) et si c’est le cas, lorsqu’une partie de notre corps devient malade, ces cellules prendraient alors, comme dans un réservoir, les capacités qui pourraient servir à la récupération de la partie malade ?

Il existe aussi, « des phénomènes de dédifférenciation par lesquels des cellules relativement spécialisées peuvent redevenir moins spécialisées ». (voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Diff%C3%A9renciation_cellulaire) le font-elles en cas de danger de mort ? On sait que « lorsque la queue du triton est coupée, les cellules du moignon se dédifférencient, de manière à pouvoir reformer tous les tissus de la queue ». (voir aussi différenciation cellulaire). Aujourd’hui des hydrogels peuvent conserver des cellules souches en état de prédifférenciation (voir https://www.santelog.com/news/recherche-medicale/cellules-souches-l-hydrogel-qui-permet-de-les-endormir-puis-de-les-reveiller_15326_li

27/03/2016

LES ANTIOXYDANTS COMBATTENT LA MALADIE D'ALZHEIMER

"L’une des causes de la maladie d’Alzheimer est la prolifération de protéines appelées bêta-amyloïdes. Générées par les neurones, elles s’accumulent dans le cerveau sous forme de plaques. Toxiques sur le long terme, elles finissent par détruire les neurones, ce qui conduit les patients à des pertes de mémoire ainsi qu'à l'altération d’autres fonctions cérébrales.

Des chercheurs de l’EPFL (École Polytechnique Fédérale de Lausanne), en Suisse, ont développé un implant qui libère des anticorps capables de marquer les bêta-amyloïdes comme étant ennemies aux yeux du système immunitaire. Cette capsule biocompatible est implantée directement sous la peau. Le système a déjà été testé sur des souris et s’est avéré très efficace et sans effet secondaire." (écrit par Jonathan Sare)

(Source: http://www.futura-sciences.com/videos/d/implant-revolutionnaire-eviter-maladie-alzheimer-3706/#xtor=EPR-55-%5BHEBDO%5D-20160326-%5BVIDEO-Un-implant-revolutionnaire-pour-eviter-la-maladie-d--Alzheimer%5D

© EPFL

24/02/2016

COMPRENDRE LA RELÈVE DU CERVEAU

Sachant que « chaque cellule de notre corps contient l’ensemble des gènes capables de former un être humain » (voir : http://lecerveau.mcgill.ca/flash/d/d_09/d_09_cl/d_09_cl_dev/d_09_cl_dev.html) on pourrait s’imaginer que lorsque le cerveau est dans le coma, les gènes des cellules de notre corps dédié au cerveau pourraient prendre la relève. « Tous nos neurones n’ont pas le même génome » (voir (http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/biologie-tous-nos-neurones-nont-pas-meme-genome-50021/). Se pourrait-il que certaines de nos cellules n’atteignent pas le stade de la différentiation (elles restent en l’état de cellules souches) et si c’est le cas, lorsqu’une partie de notre corps devient malade, ces cellules prendraient-elles alors, comme dans un réservoir, les capacités qui pourraient servir à la récupération de cette partie malade ? Il existe aussi « des phénomènes de dédifférenciation par lesquels des cellules relativement spécialisées peuvent redevenir moins spécialisées ». (voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Diff%C3%A9renciation_cellulaire) le font-elles en cas de danger de mort ? On sait que « lorsque la queue du triton* est coupée, les cellules du moignon se dédifférencient, de manière à pouvoir reformer tous les tissus de la queue ». (voir aussi différenciation cellulaire). Aujourd’hui des hydrogels peuvent conserver des cellules souches en état de prédifférenciation (voir https://www.santelog.com/news/recherche-medicale/cellules-souches-l-hydrogel-qui-permet-de-les-endormir-puis-de-les-reveiller_15326_li ).

*de même pour la salamandre et le lézard. La méduse Turritopsis Nutricula se régénère sans fin, par transdifférenciation.

16/02/2016

COMMUNICATION ENTRE NEURONES

Un article intéressant de Michael Brooks "Is quantum physics behind your brain's ability to think? dans le New Scientist est commenté par J.P. Baquiast (sur Agoravox, décembre 2015, voir aussi Automates Intelligents). Ce commentaire est reproduit en quasi-totalité ci-dessous. L'article partage les mêmes recherches que sur l'intelligence des chiens publié récemment. (http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S016028961630023X), voir en particulier la remarque: "nous pourrions spéculer que la capacité de transmission de pensée est plus hautement corrélée à la densité des os .... dans des espèces sociables tels que les geais des pinèdes que parmi des moins sociables, par exemple, le cassenoix d'Amérique pour lequel la transmission de pensée ne lui serait que d'un moindre bénéfice".

Lire la suite

03/01/2016

BONNE ANNÉE! VOICI "Le ciel étoilé dans la mer"

Enfin trouvé la bonne photo!*
http://www.atterrir.com/wp-content/uploads/2015/08/112690...

Lire la suite

27/04/2015

ODYSSEE D'UNE BALEINE GRISE

"22.511 kilomètres : telle est la... distance record parcourue par une baleine grise... au cours d'un cycle complet de migration dans l'océan Pacifique, entre l'île de Sakhaline (Russie) et la Basse-Californie (Mexique). Enregistré en 2011 grâce à une balise satellite posée sur l'animal, le parcours sur 172 jours fait l'objet d'un article scientifique paru dans Biology Letters*. Pour les auteurs, il s'agit de la plus longue distance jamais recensée chez un mammifère marin. Baptisée Varvara, la femelle âgée de 9 ans a quitté les côtes russes pour se rendre dans une zone de reproduction près du littoral mexicain.

Varvara est la preuve que la population de baleines grises au nord-ouest de l'océan Pacifique, menacée d'extinction par la chasse commerciale, entre en contact avec celle de la région au nord-est, considérée hors de danger. Or, jusqu'à présent, les scientifiques pensaient qu'elles ne se rencontraient pas, les données génétiques confirmant une différenciation entre les deux populations."

*par Bruce Mate, directeur de l'Institut des mammifères marins à l'université d'État de l'Oregon, aux États-Unis, et auteur principal de l'étude

Source: citation de l'excellent article par Andréa Haug du 26/04/2015 paru à 15:35 sur le site de Futura-Sciences intitulé "22.500 km : le record de la baleine Varvara étonne les scientifiques"

Voir aussi: http://www.washingtonpost.com/news/morning-mix/wp/2015/04...

16/04/2014

COMPORTEMENT SECTAIRE?

"La manipulation comportementale de leur hôte par les parasites atteint parfois des degrés étonnants. Une bactérie vivant dans la sève parvient à rendre une plante en quelque sorte morte-vivante. Le végétal survit mais, rendu stérile, il ne se reproduit plus et fabrique des feuilles à la place des fleurs, tout cela pour attirer les insectes vecteurs qui permettront au micro-organisme de coloniser une autre victime.*

*Le 15/04/2014 à 09:40 - Par Janlou Chaput, Futura-Sciences

Vient-on de découvrir les sectes chez les insectes?**

**Étymologiquement, les mots « insecte » et « secte » sont très proches. Le premier signifie en quelque sorte « animal prédécoupé en morceaux ». Le second désigne à l’origine un groupe de croyants chrétiens qui s’était coupé de l’Église catholique et universelle, avant de prendre son sens actuel de groupe clos replié sur lui-même... Le mot insecta est la transcription du terme grec de même sens entomon créé par Aristote dans son Histoire des Animaux. C’est sur cette racine qu’a été créé, au milieu du XVIIIe siècle par le Suisse Charles Bonnet, le mot « entomologie » pour qualifier la branche de la science qui étudie les insectes. Source : http://librairie.immateriel.fr/fr/read_book/9782759206421...





10/03/2014

QUAND LE DÉSERT REFLEURIRA

Un titre qui est une réponse à un autre titre plus connu: "le printemps silencieux". Chacun parle d'écologie pratique. Voici un magnifique reportage qui nous permet de donner des réponses aux arguments étranges des pro-écopop.

http://www.rts.ch/video/docs/expeditions/5675225-quand-le...

Il existe de véritables anges sur la terre, pas besoin de les chercher ailleurs!

14/12/2013

SCIENCE SANS FRONTIÈRE

Deuxième projet commun entre des pays considérés comme des ennemis jurés, mis en lumière récemment: SESAME ou programme d'accélérateur de particules au Moyen-Orient. Voici des extraits d'un article paru dans "La Croix" publié le 1er décembre par Denis Sergent.

"Un professeur israélien de physique a été nommé vice-président d’un projet de coopération pour la construction (qui a débuté en 2000 en Jordanie) d’un accélérateur de particules à des fins civiles, en Jordanie: Sesame (pour Synchrotron light for Experimental Science and Applications in the Middle East), devrait être inauguré en 2016. Le projet permet d'analyser grâce à son générateur de lumière des échantillons microscopiques de matière. Le conseil scientifique inclut donc comme premier vice-président, Eliezer Rabinovici, professeur de physique théorique des hautes énergies (Institut Racah de l’université hébraïque de Jérusalem).

Les représentants des pays participant au projet sont les suivants: Égypte, Iran, Israël, Jordanie, Autorité palestinienne, Bahreïn, Pakistan, Turquie, Chypre. "Ce programme est une plate-forme qui permet à de nombreux Etats de la région de collaborer" a déclaré Eliezer Rabinovici: "Nous travaillons ensemble en vue de buts scientifiques grâce à la confiance qui s’est établie au cours de nombreuses années de collaboration, loin des pressions que l’on trouve dans le domaine politique".

Destiné à des applications civiles et pacifiques, cet accélérateur sert aux sciences de l’environnement, en biologie, en chimie et en archéologie. Il permettra aussi de lutter contre "l'exode des cerveaux" dit l'ancien directeur général de l'UNESCO, Koïchiro Matsura".

22/09/2013

ENCÉPHALOGRAMME PLAT

L'encéphalogramme plat ne signifie pas forcément la mort du cerveau. Il vient d'être trouvé que celui-ci a d'autres possibilités à son actif. Lors d'un coma profond, on peut détecter encore, à un certain stade, des activités électriques....

http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu...

L'étude de ces activités électriques pourrait remettre en question nos doutes concernant les expériences de mort imminente.

21/09/2013

BENJAMIN BUTTON OU PRESQUE

Connaissez-vous le livre de Scott Fitzgerald intitulé l'étrange histoire de Benjamin Button? Un homme qui naquit vieux et décéda jeune, événements entrecoupés par une vie vécue à l'envers.... une vie magistralement présentée au cinéma par Cate Blanchett et Brad Pitt. L'imagination n'a pas tout à fait dépassé la réalité.

En effet, des chercheurs ont trouvé qu'il existe une sorte de champignon qui, lorsqu'il se reproduit, ne présente aucune trace de vieillissement....

Voir l'article ci-dessus: http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/biologie-levure-rajeunit-chaque-fois-quelle-reproduit-49061/#xtor=EPR-17-%5BQUOTIDIENNE%5D-20130921-%5BACTU-Une-levure-qui-rajeunit-chaque-fois-qu--elle-se-reproduit%5D

11:48 Publié dans biologie | Lien permanent | Commentaires (0)

16/09/2013

HIBERNER OU HIVERNER

Lorsque le temps se montre peu clément, beaucoup souhaite hiberner! Des études diverses ont été entreprises pour connaître les mécanismes relevant de ce phénomène. Certains pensent qu'il serait utile pour les malades attendant une greffe par exemple, ce qui leur permettrait de baisser le rythme de l'organisme, et peut-être de sauver leur vie.
Voici un excellent article sur le sujet: http://www.futura-sciences.com/magazines/nature/infos/actu/d/zoologie-pourra-t-on-jour-hiberner-comme-lemurien-48825/

15/09/2013

CENT ANS D'OISEAUX

Une belle exposition s'ouvre au Muséum (de Genève) sur les oiseaux à l'occasion des 100 ans de l'association de protection et d'étude sur ces magnifiques êtres ailés: "Nos oiseaux". Le programme est magnifique: il est partagé entre de nombreux spécialistes et il est dédié tant aux enfants qu'aux adultes (entrée gratuite).
Dès le dimanche 22 septembre, avec à la clé, la Fête du Museum, ce jour-là.

Moments à déguster absolument!

10/08/2013

MÉMOIRE

On sait que les éléphants possèdent une mémoire impressionnante et sont capables de reconnaître quelqu'un vingt ans après. Aujourd'hui, la mémoire des dauphins peut être comparée à celle des éléphants. Sachant qu'ils utilisent le sifflement comme une signature, un chercheur s'est penché sur des dauphins qui sont échangés dans divers aquariums. Ayant enregistré un grand nombre de sifflements, il s'est aperçu que les dauphins réagissent à ceux qu'ils reconnaissent. Par exemple, un dauphin a reconnu le sifflement d'un autre dauphin qu'il n'avait pas entendu ni vu depuis 20 ans et 6 mois. Il en a imité le sifflement personnel: c'est ainsi qu'on peut discerner si les dauphins se reconnaissent entre eux.

(Source: Futura-Science du 9.8.2013)

26/07/2013

3000 PERSONNES....

sont venues écouter Noam Chomsky hier. On ne peut s'empêcher de penser à Jean Piaget et de leur mémorable duel, puisque Chomsky parlait dans l'auditoire dédié à l'épistémologue. En voici quels étaient les enjeux:

"En 1975, une rencontre historique opposa Jean Piaget et Noam Chomsky. Le psychologue et le linguiste confrontèrent leurs théories de l'acquisition du langage chez l'enfant.

Le cadre : octobre 1975, à Royaumont (Val-d'Oise), dans une magnifique abbaye cistercienne transformée en centre culturel, le Centre Royaumont pour une science de l'homme.

Les acteurs : Jean Piaget, le célèbre psychologue genevois, âgé de 79 ans. Longs cheveux blancs, sourire courtois, esprit vif et culture encyclopédique, il est l'une des grandes figures de la psychologie. Son contradicteur est Noam Chomsky, 47 ans, linguiste américain venu de Cambridge. Sa théorie de la grammaire générative a révolutionné la linguistique. Une pléiade de chercheurs - psychologues, linguistes, philosophes, neurologues... - participent au débat.

L'enjeu : confronter deux conceptions opposées de la genèse de la pensée et du langage, l'innéisme de Chomsky et le constructivisme de Piaget. Selon Chomsky, il existe des compétences mentales innées, inscrites dans le cerveau de l'homme, qui expliquent notamment ses capacités linguistiques universelles. Piaget soutient que les capacités cognitives de l'humain ne sont ni totalement innées, ni totalement acquises. Elles résultent d'une construction progressive où l'expérience et la maturation interne se combinent." (écrit par JEAN-FRANÇOIS DORTIER - 2008)


article entier sous http://psysoumaya.blogspot.ch/2008/02/le-dbat-piagetchoms...

06/05/2013

PUBS : UNE FLEUR AUX PLUS ÂGÉS

Avez-vous remarqué que les publicités mettent aujourd'hui en valeur les personnes plus âgées? Ah, malins!
La population européenne vieillissant, les publicistes se réorganisent pour mieux cibler le marché. Georges fait partie de cette tranche d'âge, le veinard.

28/02/2013

VITE RÉSERVEZ...

votre agenda pour la Semaine du cerveau et son cycle de conférences qui se dérouleront dès le 11 mars:

http://www.unige.ch/evenements/cerveau/2013/

12/01/2013

PAS NOTRE FAUTE!

"Résolution numéro 1 en ce début d’année, la pratique d’un sport a souvent du mal à être poursuivie au-delà des premières semaines de l’année! Des chercheurs français (Cnrs, Université de Bordeaux) viennent de montrer qu’un substratum biologique existait derrière cette perte de l’appétance à l’activité physique. "L’incapacité à ressentir du plaisir lors de l’activité physique, souvent citée comme une cause de non adhésion partielle ou totale à un programme d’exercice physique, indique que la biologie du système nerveux est bel et bien en jeu", explique Francis Chaouloff, directeur de recherche Inserm au NeuroCentre Magendie (Unité mixte Inserm 862, Université Bordeaux Ségalen).

Ce chercheur et ses collaborateurs ont réussi à identifier les mécanismes neurobiologiques sous-tendant l’inactivité physique. Ils ont confirmé, en analysant différentes lignées de souris mutantes pour ce récepteur, le rôle fondamental des récepteurs aux cannabinoïdes de type CB1 qui jouent un rôle régulateur dans les circuits de motivation et de récompenses. L'originalité de cette étude réside dans le fait que, les chercheurs estiment que l’exercice entre dans le cadre des récompenses naturelles régulées par le système endocannabinoïde.

"Si cette hypothèse motivationnelle est validée, ce récepteur jouerait donc plus un rôle dans l’adhérence à l’exercice que dans les performances physiques stricto sensu", expliquent les chercheurs. Ils considèrent que ces travaux ouvrent aussi de nouvelles voies de recherche quant aux médiateurs du plaisir, voire de l’addiction, associés à la pratique régulière de l’exercice physique. "Au-delà des endorphines, il nous faut considérer les endocannabinoïdes comme un autre médiateur potentiel des effets positifs de l’exercice physique sur notre humeur".

Trouvé sur le site egora.fr

12/11/2012

NOTES DE VOYAGE

Il y avait à Rockport une baleine que l'on reconnaissait de loin, lorsqu'elle plongeait: on voyait un V découpé dans sa queue. Les jeunes scientifiques qui recueillaient les informations sur les allées et venues des baleines à bosse, l'avaient appelée Churchill.

Un jour, alors que les touristes appréciaient la vision de plusieurs baleines qui entouraient le bateau, il faut dire que celui-ci était sur leur terrain de chasse, une baleine s'est levée toute droite sur elle-même et a regardé presqu'une minute toutes les personnes sur le pont. Les responsables des mesures ont dit que ce n'était pas la première fois qu'elle agissait ainsi.

Le plus beau des souvenirs est la couleur de l'eau lorsque les baleines remontent leur nourriture à la surface. Elles forment une bulle du plus beau turquoise!

11/02/2012

"De l'ADN moléculaire à l'ADN vibratoire"

Il existe un site fort intéressant qui explique des phénomènes physiques plutôt complexes dans un language résolument clair. Ce texte fait suite au blog sur les personnes qui prétendent vivre de lumière. Il décrit de façon pragmatique comment on peut analyser des aliments, par exemple, grâce au fait que les organismes vivants émettent de la lumière et que celle-ci constitue une source d'information.

http://spirit-science.fr/doc_humain/ADN6photons.html

Merci Dr. Boudet.

 

10:45 Publié dans biologie | Lien permanent | Commentaires (1)