03/03/2013

ETUDE EPHYCOS

Si vous êtes âgé(e)s de 65 ans ou plus, vous pouvez participer gratuitement pendant une année à un programme d'exercices permettant d'éviter les chutes et de préserver vos capacités physiques et mentales (soit rythmique Jaques-Dalcroze ou mobilité, équilibre et renforcement musculaire). Des cours sont donnés dans le cadre de cette étude parrainée par les hôpitaux universitaires de Genève, à Thônex, Genève et Vernier (accessibles par TPG).

Si vous êtes intéressé(e)s à prendre part à cette étude et souhaitez plus de renseignements, notamment sur les critères à remplir, vous pouvez appeler au 022 305 63 28 ou écrire à melany.hars@hcuge.ch.

16:01 Publié dans santé, Science | Lien permanent | Commentaires (0)

01/03/2013

ORDINATEUR ORGANIQUE

"L’équipe de Miguel Nicolelis (Duke University à Durham, États-Unis) est déjà renommée pour son travail pionnier dans les interfaces cerveau-machine dont les applications médicales seront précieuses pour les paralysés et les amputés. Elle a maintenant lancé cette approche dans une nouvelle direction, en réalisant la première interface cerveau-cerveau. Les cerveaux de deux rats ont été reliés par voie électronique de façon à transférer une information motrice ou tactile de l’un à l’autre pour guider l’accomplissement d’une tâche simple. Dans un ultime défi, les deux rats ont communiqué ainsi, séparés par les milliers de kilomètres entre le Brésil et les États-Unis.

Cet exploit, aux allures de science-fiction, pourrait déboucher dans le futur sur la connexion de plusieurs cerveaux pour former un « ordinateur organique » ou « cerveau-réseau » qui permettrait le partage d’informations sensorimotrices au sein de groupes d’animaux."

(Tiré du quotidien du médecin, article de Mme Véronique Nguyen)
Article complet : http://www.lequotidiendumedecin.fr/specialites/neurologie...

10:49 Publié dans santé, Science | Lien permanent | Commentaires (0)

28/02/2013

VITE RÉSERVEZ...

votre agenda pour la Semaine du cerveau et son cycle de conférences qui se dérouleront dès le 11 mars:

http://www.unige.ch/evenements/cerveau/2013/

21/02/2013

MAIN-D'OEUVRE

Une gaffe?

Dans son discours relatif à la votation du 3 mars concernant l'arrêté fédéral du 15 juin 2012 sur la politique familiale, le conseiller fédéral Alain Berset déclare: "Bon nombre de mères possèdent une solide formation. Leur permettre de travailler, si elles le souhaitent, renforcera l'économie de notre pays qui a toujours besoin de main-d'oeuvre qualifiée"*. Une chercheuse, une doctoresse, une économiste, une historienne, une juriste, une professeure à l'Université, une politicienne, une biologiste, une chimiste, une mathématicienne, une architecte, etc. sont-elles considérées comme de la main-d'oeuvre qualifiée ?

A moins que M. Berset n'utilise le mot main-d'oeuvre dans son deuxième sens, signifiant "ensemble des salariés".

Ouf, sauvé par le gong!

Source:
*http://www.ch.ch/abstimmungen_und_wahlen/01253/02505/index....

19/02/2013

IL Y A 540 ANS...

que l'on sait que la terre tourne autour du soleil. Grâce à Copernic dont la dépouille a été récemment le sujet d'une analyse d'ADN. Mais comment savions-nous quel était son ADN? Certes, du "matériel génétique a été récupéré dans une dent du crâne de Frombork (considéré comme celui de Copernic). Reste à en trouver d'autres dont l'origine pourrait être démontrée. Un astronome suédois, Göran Henriksson, tente sa chance en allant consulter un ouvrage daté de 1518, Calendarium Romanum Magnum, écrit par Johannes Stoeffler, un astronome allemand contemporain de Copernic, lequel avait, disent les historiens des sciences, consulté ce livre. A l'intérieur, Henriksson découvre quelques cheveux, dont on sait depuis peu qu'ils renferment de l'ADN. Des analyses sont réalisées en Suède et en Pologne. L'ADN de deux des cheveux est identique à celui retrouvé à l'intérieur de la dent. Pour les scientifiques de l'équipe, le doute est levé. Ce chanoine de Frombork qui a consulté le livre de Stoeffler ne peut être autre que Nicolas Copernic". (extrait de l'article de Jean-Luc Goudet dans Futura-science.com).

Autre détail amusant: Galilée qui était tout d'accord avec la théorie héliocentrale de Copernic, avait pour nom un mot hébreux et arabe*, qui signifie "cercle", comme si sa signature était déjà un signe précurseur de la théorie de la révolution de la terre autour du soleil!

*hébreu : הגליל Ha-galîl, « le cercle, la région » ; arabe: الجليل al-jalîl (Merci Wikipédia)

NB: tous deux ont étudié à Padoue. Un autre grand astrophysicien contemporain y a étudié et il s'en est suivi un remarquable travail sur les rayons cosmiques: Dr. Bruno Rossi (Manchester, Cornell et MIT)

13:04 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0)

06/02/2013

RÉGÉNÉRATION

Des tissus artificiels pourraient être créés grâce à une imprimante 3D, par superposition de couches:
http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/biologie-3/d/des...

05/02/2013

SINGES ET DAUPHINS

Deux petites histoires intéressantes qui ont en commun, des femelles et du sens pratique!

Sur une île japonaise (Koshima) des macaques étaient nourris avec des patates douces mais comme on les leur jetait sur du sable, ces aliments n'étaient pas propres. Ainsi une femelle prit l'habitude de les laver. Puis, elle enseigna cette technique aux autres singes. Cette nouvelle habitude s'étendit mystérieusement aux colonies de singes d'autres îles et même sur le continent. Ils furent alors surnommés "les laveurs de patate". (The Hundredth Monkey par Ken Keyes Jr., signalé dans le forum des cerclosophes).

Ceci se passait en 1952. Que dire alors de l'habitude de femelles dauphins*, semblant dater du XIXe siècle, qui utilisent des éponges au bout de leur nez pour chasser des poissons indétectables car enfouis très profondément. Ainsi pour ne pas se blesser le nez, ces cétacés utilisent cette technique et la transmettent à leurs filles (Article par Anna Kopps dans la revue Animal Behavior, oct. 2012, signalé par Futura-Sciences, 25 oct. 2012).
*Observée uniquement dans la Baie des requins, en Australie

31/01/2013

SONNEZ LA DIANE!

Qui devrait sonner la diane pour ce médicament (contraceptif du même nom)? Il semblerait que l'OMS* devrait jouer son rôle de surveillance et donner ses recommandations. N'est-il pas?

L'ironie du nom de cette pilules non-magique réside dans le fait que Diane était la déesse de la.... chasteté.

*le Centre international de recherche sur le cancer, organisme affilié à l’OMS, a conclu en 2005 que le risque de cancer du sein augmente légèrement chez les femmes qui utilisent ou qui ont utilisé récemment des contraceptifs oraux combinés.
Source: www.fqpn.qc.ca/contenu/contraception/methodes/hormonales/oraux.php

18/01/2013

ARCHÉO-ACOUSTIQUE (1)

Il y a bien trente ans, un chercheur américain* avait mentionné la possibilité d'enregistrement de sons sur les sillons d'une poterie en terre. A cette époque, on n'avait pas les capacités techniques d'affirmer cette théorie. En 2007, un chercheur belge semble avoir répondu à cette théorie. Quid en 2013?

http://www.youtube.com/watch?v=-TmoaH4nAC0

Le regretté Georges Charpak, physicien et prix Nobel 1992, semblait dire que cette possibilité d'enregistrement existait.

*Richard G. Woodbridge III : Proceedings of the IEEE "Acoustic Recordings from Antiquity", August 1969.
Pour plus d'infos: http://www.christerhamp.se/phono/fra/archeo.html

10:58 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0)

16/01/2013

CHOQUANT

On sait que la pollution de notre monde gagne du terrain, mais à ce point, c'est désespérant. Les victimes sont innocentes. Leur regard nous hante. Réveillons-nous!

http://www.midwayfilm.com/

07/01/2013

VELCRO

"En 1948, le Suisse George de Mestral remarque que des chardons se sont collés aux poils de son chien. Après les avoir observés au microscope, il se rend compte que les chardons tiennent sur une surface car ils possèdent des piques. Il s'en inspire et invente le velcro pour tenir deux parties entre-elles, notamment des parties tissus sur les vêtements. Breveté en 1956, le velcro est une des inventions les plus lucratives du siècle. Il s'en vend des millions de mètres tous les ans."

NB: George de Mestral était aussi le propriétaire du Château de Saint-Saphorin, hérité de son père.

Source principale: linternaut.com

02/01/2013

ILLUMINATIONS

Pourrait-on imaginer à l'avenir les hydrates de méthane des fonds marins fournir l'énergie nécessaires aux illuminations des villes à Noël?

"Lors de la Conférence internationale Falling Walls du 9 novembre 2012 à Berlin, le professeur Peter Herzig a attiré l'attention du public sur les ressources cachées des fonds marins. Géologue, M. Herzig est directeur du GEOMAR (Centre Helmholtz pour la recherche océanique à Kiel). Lui qui a souvent relié sciences marines et économie, a voulu faire prendre conscience au public du potentiel mal connu des fonds marins en termes d'exploitation de ressources naturelles. En effet, ces zones géographiques renferment des bactéries dont les substances bioactives pourraient être utiles à l'industrie pharmaceutique, des ressources minérales telles que l'or, et des ressources énergétiques comme les hydrates de méthanes.

hydrate de méthane.jpg

Bloc d'hydrate de gaz extrait lors d'une expédition scientifique avec le navire de recherche allemand FS SONNE au large de l'Oregon (USA) - Crédits : Wusel007, Wikimedia commons

Un hydrate de méthane est un composé d'origine organique naturellement présent dans les fonds marins, ainsi que dans le pergélisol (sol gelé pendant au moins deux années consécutives) des régions polaires. Appelé familièrement "glace qui brûle", ce composé cristallisé est inflammable. A l'échelle moléculaire, un clathrate (ou hydrate) de méthane est constitué d'une fine "cage" de cristal dans laquelle est piégé du gaz issu de la décomposition de matière organique.

Les fonds marins regorgent de clathrates de méthane à des profondeurs de quelques centaines de mètres. La quantité estimée serait proche de 200 milliards de m3 de gaz, représentant 150 à 700 ans d'exploitation. La quantité d'hydrates de méthane dans le réservoir continental est moins connue. La surface relativement faible (10 millions de km2) occupée par le pergélisol laisse supposer qu'elle est moindre que dans le réservoir océanique.

Les réserves d'hydrates de méthane sont considérables et de nombreuses compagnies pétrolières s'y intéressent. Mais, la récupération de ce composé est difficile et coûteuse (décompression, utilisation de solvant comme le méthanol, chauffage, ...) et les difficultés technologiques qui en résultent semblent actuellement loin d'être résolues. En outre, des risques géophysiques tels que les glissements de terrain viennent s'ajouter aux difficultés d'exploitation. A titre comparatif, l'exploitation des gaz de schistes est moins complexe et meilleur marché.

L'exploitation des hydrates de méthane pourrait poser de sérieux problèmes en matière d'effet de serre. Leur combustion émet en effet du CO2, en plus du risque que de grandes quantités de méthane rejoignent l'atmosphère pendant leur exploitation, sachant que le potentiel de réchauffement global du méthane est 22 fois supérieur à celui du dioxyde de carbone. Cependant, l'exploitation pourrait également être utilisée pour séquestrer le carbone, en emprisonnant le CO2 dans des cristaux pour former ainsi des hydrates de CO2 qui viendraient maintenir la stabilité géologique dans les gisements.

Les Japonais sont les premiers à avoir lancé un programme de recherche destiné à déterminer les ressources énergétiques des fonds marins du pays. La quantité de cette ressource dans la mer autour du Japon équivaut à 100 années de consommation nationale de gaz naturel. Les industriels doivent tester des méthodes de décompression des hydrates permettant de le récupérer intégralement: un projets du JOGMEC.

Le projet allemand SUGAR [1], lancé à l'été 2008 par l'Institut Leibniz pour les sciences marines de Kiel (Schleswig-Holstein), sous tutelle des Ministères fédéraux de l'économie et de la technologie (BMWi) et de l'enseignement et la recherche (BMBF) avec l'appui de 30 partenaires économiques et scientifiques et un budget initial de près de 13 millions d'euros, vise à extraire du méthane marin et à stocker à sa place du CO2 capté au sortir de centrales thermiques ou d'autres installations industrielles.

L'Allemagne n'a pas de zones riches en hydrates de méthane mais elle s'intéresse à développer les technologies d'exploitation de ces ressources. Elle s'associerait à des pays comme l'Inde, Taïwan ou la Corée du Sud pour extraire la ressource de manière optimale et séquestrer une partie du carbone industriel.

L'exploitation de ces hydrates de méthane est complexe, voire rédhibitoire. Cependant, devant l'intérêt des compagnies pétrolières, basé sur le besoin grandissant des nations en énergie carbonée, il semble que cette ressource pourrait être partiellement exploitée dans les prochaines décennies. La France possède un important matériel de recherche océanique et une expertise importante dans le domaine (IFREMER) qui pourrait être utilisé dans le cadre de projets franco-allemands sur l'exploitation des hydrates de méthane."

--

[1] Submarine Gashydrat-Lagerstätten: Erkundung, Abbau und Transport : recherche et transport sous-marin d'hydrates de gaz

Source: http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/71440.htm

19/12/2012

RECHERCHE SPATIALE

Un astronaute à écouter dans le cadre des conférences TED* (Paris):

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=5i...

*Technology, Entertainment, Design

Un grand merci à planetpositive.org qui a retransmis la conférence sur son site.

23:51 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0)

16/12/2012

LE PARRAIN

Le parrain de "Futura-Sciences" est Jean-Louis Etienne, l'explorateur. Il "prépare sa prochaine expédition
avec un projet d’envergure : la dérive sur une sorte de navire vertical, le Polar Pod, pour une année entière au cœur des « cinquantièmes hurlants ». Départ prévu en 2014".

En voici plus sur son projet:

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/oceanographie-1/...

13/11/2012

ICONOCLASTE

Et si l'on part de l'idée que lorsqu'une personne passe de l'autre côté, là où il n'y a plus de frontières, son âme ou sa personnalité s'emboîte dans celles qui l'ont précédée? Que ce soit sa propre famille, ou le groupe qui professe ses mêmes idées.... Ainsi, ayant rejoint l'Unité, l'âme décuple sa force, tant que le mélange va dans la même direction. Euh?
Après tout, si l'on peut transformer un cristal en protéine dans notre monde (dixit dans l'incroyable conférence d'hier soir au Colloque Wright), quelles transformations ne pourraient-on pas imaginer dans l'autre monde?

12/11/2012

NOTES DE VOYAGE

Il y avait à Rockport une baleine que l'on reconnaissait de loin, lorsqu'elle plongeait: on voyait un V découpé dans sa queue. Les jeunes scientifiques qui recueillaient les informations sur les allées et venues des baleines à bosse, l'avaient appelée Churchill.

Un jour, alors que les touristes appréciaient la vision de plusieurs baleines qui entouraient le bateau, il faut dire que celui-ci était sur leur terrain de chasse, une baleine s'est levée toute droite sur elle-même et a regardé presqu'une minute toutes les personnes sur le pont. Les responsables des mesures ont dit que ce n'était pas la première fois qu'elle agissait ainsi.

Le plus beau des souvenirs est la couleur de l'eau lorsque les baleines remontent leur nourriture à la surface. Elles forment une bulle du plus beau turquoise!

10/11/2012

RÉCIT D'UNE EMI

"L’auxiliaire médical Graham James est un habitué des salles de réanimation. Mais quand il emmena sa mère malade inconsciente à l’hôpital, l’infirmier de service s’aperçut que sa patiente était en fait parente avec James. Il lui demanda donc de sortir. S’ensuivit une dispute. James Graham se souvient: 'J’ai suivi le couloir jusqu’à la salle d’attente où m’attendait mon collègue. J’ai donné un coup de pied dans une chaise puis j’ai allumé une cigarette. J’étais très inquiet'. Ce n’est que 18 mois plus tard que Mme James partagea avec son fils l’expérience qu’elle avait vécue ce jour-là.
Pendant qu’elle était inconsciente, elle se souvient avoir vu une lumière très brillante, d’avoir senti une odeur délicieuse et d’avoir vu sa propre mère au bout du 'tunnel de lumière'. Mais c’est ce qu’elle dit ensuite qui fit vraiment dresser l’oreille de Graham. Sa mère lui aurait décrit précisément la dispute avec l’infirmier, sa traversée du couloir, le coup de pied dans la chaise, le collègue qui lui demande comment il allait et la cigarette qu’il avait allumée.
Elle ne pouvait pas absolument pas savoir toutes ces choses qui s’étaient passées à 20 mètres de la pièce où elle était allongée !!!

S’il est vrai que les récits de EMI (Expériences de Mort Imminente) d’où qu’ils proviennent comportent des similitudes étonnantes, la parapsychologue Susan Blackmore opte pour une interprétation physiologique: les images EMI serait le fruit d’un cerveau souffrant d’un manque d’oxygène. La cohérence des témoignages serait due aux similitudes de la structure physique des cerveaux humains.
L’image du tunnel témoigne de l’agonie du cerveau. Toutes sortes d’incidents peuvent se produire à ce moment là dans un cerveau sur le point de mourir: manque d’oxygène, baisse de la tension artérielle... Plusieurs de ces incidents auront le même effet désinhibant. Cela veut dire que les cellules inhibitrices cesseront de fonctionner avant les cellules excitantes. L’excitation pourra alors se propager librement.
Dans le cortex visuel il y a plus de cellules consacrées au centre du champ de vision qu’à la périphérie. Chacun verra la même chose parce que tous les cerveaux ont les zones de vision disposées de la même manière."

Source: http://www.histoiresinsolites.com/articles.php?lng=fr&pg=597. Si le sujet vous intéresse, lisez "Deadline" une analyse scientifique du phénomène, par le Dr. Jean-Pierre Jordan et regardez le site de Suzanne Blackmore.

02/11/2012

SYRIE et AUROCH

Aucun rapport entre les deux. Mais voici en vrac cette bi-réflexion née du coup d'oeil donné aux journaux du matin.

A l'aune des événements secouant la Syrie, on peut se demander jusqu'où l'on peut ménager le principe de non-ingérence dans ce conflit ayant pour conséquence le meurtre d'un peuple. Privilégions-nous un concept général ou l'empêchement d'un massacre?

Quant à l'auroch.... et le mammouth, ne devrait-on pas protéger les quelques espèces qui nous restent, au lieu de recréer des animaux disparus qui pourraient encore aggraver la situation précaire des régions déjà limitées où les bêtes (qu'on dit sauvages....!) sont restreintes, faute d'espaces. (Voir le retour de l'auroch dans le Temps du 2.11).

30/10/2012

EN BOULE

Mais non, il n'y a pas que vous qui pouvez (qui puissiez?) être en boule (par exemple, si vous conduisez derrière un chauffard). Il y a aussi la foudre.

Voici un article intéressant sur ce phénomène (dont nous nous souvenons tous grâce aux 7 boules de cristal) qui pourrait être en passe d'être résolu.

http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2012/10/17/enigm...

Merci à Monsieur Barthélémy, son auteur.

Au fait, les archéologues ne croient pas aux malédictions!

29/10/2012

TSUNAMI LÉMANIQUE

Et pour accompagner l'article du Temps d'aujourd'hui sur cet événement qui s'est passé, rassurez-vous, en 563, voici l'article sur ce sujet dans le blog du journal Le Monde:


http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2012/10/28/des-c...

Ne manquez pas de lire les commentaires, pour un fou rire garanti!

13:16 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0)