05/05/2013

"Le thorax fait de la résistance"


Côté sombre:
Sur le Matin Dimanche (5.5.2013) se lit une page d'histoire de la médecine: le Roi-soleil, Louis XIII, Louis IX, van Beethoven, Zola, Camille Claudel, Staline ont tous vécu une mort tragique, selon Patrick Pelloux, mais....
Côté clair:
Sur l'excellent site Egora.fr, Etienne Subtil nous raconte l'extraordinaire avancement de la science avec la découverte du stéthoscope. A lire absolument.
http://www.egora.fr/sante-societe/histoire/161462-et-laen...

12:27 Publié dans Médecine | Lien permanent | Commentaires (0)

25/04/2013

SMARTPHONE UTILE

"Une société indienne vient de créer un smartphone pour malvoyants qui leur permet de communiquer en utilisant le braille.

Ce smartphone peut transformer n’importe quel texte de SMS, mail ou site Internet en braille. Sumit Dagar, l’ingénieur indien à l’origine du projet a présenté son prototype au journal Times of India : “Ce produit est basé sur un écran tactile innovant capable de grossir et de mettre en relief les contenus du téléphone pour les transformer en braille“. Pour le reste, il fonctionne comme n’importe quel autre smartphone.

La commercialisation de ce téléphone révolutionnaire est attendue d’ici fin 2013. Son prix de lancement est estimé à 185 dollars (142 euros).

Jusqu’ici des applications smartphone permettaient aux malvoyants et aveugles d’utiliser les téléphones tactiles et nouvelle génération. Il s’agit notamment d’interfaces de synthèse vocale qui indiquent en haut-parleur les actions en cours, les e-mails et les SMS reçus ou encore des claviers dont chaque lettre est associée à un son."

Source de l'article: Handicap par A.B. le 24-04-2013 publié sur Egora.fr

23/03/2013

MORT IMMINENTE

Suite à l'émission récente (23.1.13) de 36.9° (TSR1) sur ce sujet, voici un article intéressant suivi de commentaires dont certains issus du milieu médical, non dénués d'intérêt:
http://www.egora.fr/sante-societe/pratique/160011-mort-im...

28/02/2013

VITE RÉSERVEZ...

votre agenda pour la Semaine du cerveau et son cycle de conférences qui se dérouleront dès le 11 mars:

http://www.unige.ch/evenements/cerveau/2013/

29/12/2012

MEDECIN DE CAMPAGNE

Une belle histoire sur le blog des médecins (egora.fr):

Le jour où… "J’ai conquis ma clientèle en sauvant la mère du facteur"

Il faisait nuit sur le village. Une nuit calme et silencieuse, comme il en faut pour bien dormir. Cependant, le sommeil se refusait à moi malgré l’heure très tardive, repoussé sans cesse par une indélicate migraine. Un léger abus de boissons fermentées n’était sans doute pas étranger à cette désagréable sensation. Je me sentais pourtant heureux et me remémorais la journée passée : la fête avait été déclarée sur le village par les autorités communales, comme d’autres décrètent le couvre feu ou l’état d’urgence. Et la fête avait secoué le tapis poussiéreux du quotidien. Les femmes s’étaient faites princesses et les hommes chevaliers. L’alcool avait délié les langues et les corsages. Les plus timides avaient battu du pied tandis que les ténors de la danse virevoltaient dans la nuit colorée. Et puis la piste s’était embrasée, les enfants et les ancêtres, les belles et les bossus, les notables et les obscurs, le médecin et le curé, chacun avait offert son corps et son âme aux rythmes fébriles d’un orchestre aviné...

Plus tard, les derniers soubresauts de la fête s’étaient évanouis dans les collines. Les derniers noctambules avaient regagné tant bien que mal leurs maisons... ou celle d’une autre.

A l’heure où la nuit passe le relais à l’aurore, j’allais enfin trouver le sommeil lorsque la porte fut assaillie par une volée de coups de poing. Je me levai à regret et me retrouvai nez à nez avec un grand gaillard plus très jeune, à la mine affolée. Je reconnus le messager du village, l’Hermès des temps modernes : le facteur.

"Docteur venez vite, ma mère est en train de mourir."

Le message était clair. Mon cerveau embrumé l’était moins et je tentais d’y mettre de l’ordre tout en suivant l’homme jusqu’à sa demeure. Il me mena jusqu’à la chambre de la présumée défunte. Celle-ci agonisait sur un lit dont les boiseries magnifiques offraient un contraste saisissant avec le délabrement manifeste du sommier à ressorts, lequel avait visiblement le même âge canonique que sa propriétaire. La « matriarche » râlait, inconsciente, le souffle rare et le front humide, secouée parfois par d’incohérents mouvements. Son pouls fantomatique et sa tension artérielle inexistante ne laissaient aucun doute quant à la gravité du cas.

Dans ces moments-là, on se dit qu’il faut appeler le docteur, mais quand on est soi-même le docteur, on a personne à appeler, à part peut-être le curé ou les pompes funèbres, mais alors à quoi sert donc le docteur ?...

"Bon, elle meurt", pensais-je "Là dessus on est tous d’accord ! Mais elle meurt de quoi ? Est-ce une mort curable ou définitive ?"

"Que prend-elle comme médicaments ?"

Le fils ouvrit une superbe armoire en bois massif, garnie de bric et de broc et en sortit un sac en plastique dans lequel je reconnus immédiatement une boite de Diamicron.

" A t’elle mangé ce soir ?"

"Non Docteur, elle n’a rien mangé de la journée, mais elle a pris ses remèdes."

Eurêka ! Probablement un coma hypoglycémique. Avec un peu de chance, cette mort ne serait pas forcément incurable. Cerbère n’avait qu’à bien se tenir.

Je préparai en toute hâte une seringue de sérum glucosé concentré et cherchai une veine praticable. Hélas, ses veines étaient si usées, sinueuses et fragiles que je déchantai aussi rapidement que je m’étais emballé...

Mais soudain, un vieux vaisseau noueux, qui avait vu passer deux guerres mondiales, quelques grossesses et des tonnes de globules rouges, se laissa transpercer doucement par mon aiguille et le sucre salvateur se répandit dans son réseau sanguin. Le corps était immobile. Je demandai au facteur de préparer un verre d’eau très sucrée. Je compris à son regard incrédule que sa confiance en moi était plus que limitée et qu’il ne saisissait pas l’intérêt d’une requête aussi futile. Il disparut cependant dans la cuisine, déjà endeuillé.

Lorsqu’il revint quelques instants plus tard, je crus bien qu’il allait tomber apoplectique ( parfois un mort peut en cacher un autre ). Son visage rouge et bouffi trahissait une surnaturelle stupeur. Il laissa échapper quelques borborygmes incompréhensibles. Sa mère, tranquille trônait fièrement sur son lit et regardait autour d’elle avec étonnement :

"Mais qu’est-ce qui se passe ici ? Qu’est ce que vous faites dans ma chambre ?"

Le facteur leva les bras vers le ciel, secoua sa tête dans tous les sens et lâcha finalement :

"Ma mère, elle était morte et elle est ressuscitée !"

Il la toucha, l’embrassa, puis, se sentant une âme thérapeute, la força à ingurgiter le breuvage qu’il avait préparé sur ma demande. Pour l’heure, la vieille dame était sauvée ; la vie de la maisonnée pouvait reprendre son cours tranquille.

A compter de ce jour, les gens du pays me regardèrent d’un autre oeil. L’affaire avait fait le tour du canton. Pensez donc, avec un facteur les nouvelles vont vite ! Désormais, je n’étais plus un simple médecin remplaçant, j’étais presque devenu un faiseur de miracle..."

Docteur Marc Rousseau, médecine générale et Homéopathie

10/11/2012

RÉCIT D'UNE EMI

"L’auxiliaire médical Graham James est un habitué des salles de réanimation. Mais quand il emmena sa mère malade inconsciente à l’hôpital, l’infirmier de service s’aperçut que sa patiente était en fait parente avec James. Il lui demanda donc de sortir. S’ensuivit une dispute. James Graham se souvient: 'J’ai suivi le couloir jusqu’à la salle d’attente où m’attendait mon collègue. J’ai donné un coup de pied dans une chaise puis j’ai allumé une cigarette. J’étais très inquiet'. Ce n’est que 18 mois plus tard que Mme James partagea avec son fils l’expérience qu’elle avait vécue ce jour-là.
Pendant qu’elle était inconsciente, elle se souvient avoir vu une lumière très brillante, d’avoir senti une odeur délicieuse et d’avoir vu sa propre mère au bout du 'tunnel de lumière'. Mais c’est ce qu’elle dit ensuite qui fit vraiment dresser l’oreille de Graham. Sa mère lui aurait décrit précisément la dispute avec l’infirmier, sa traversée du couloir, le coup de pied dans la chaise, le collègue qui lui demande comment il allait et la cigarette qu’il avait allumée.
Elle ne pouvait pas absolument pas savoir toutes ces choses qui s’étaient passées à 20 mètres de la pièce où elle était allongée !!!

S’il est vrai que les récits de EMI (Expériences de Mort Imminente) d’où qu’ils proviennent comportent des similitudes étonnantes, la parapsychologue Susan Blackmore opte pour une interprétation physiologique: les images EMI serait le fruit d’un cerveau souffrant d’un manque d’oxygène. La cohérence des témoignages serait due aux similitudes de la structure physique des cerveaux humains.
L’image du tunnel témoigne de l’agonie du cerveau. Toutes sortes d’incidents peuvent se produire à ce moment là dans un cerveau sur le point de mourir: manque d’oxygène, baisse de la tension artérielle... Plusieurs de ces incidents auront le même effet désinhibant. Cela veut dire que les cellules inhibitrices cesseront de fonctionner avant les cellules excitantes. L’excitation pourra alors se propager librement.
Dans le cortex visuel il y a plus de cellules consacrées au centre du champ de vision qu’à la périphérie. Chacun verra la même chose parce que tous les cerveaux ont les zones de vision disposées de la même manière."

Source: http://www.histoiresinsolites.com/articles.php?lng=fr&pg=597. Si le sujet vous intéresse, lisez "Deadline" une analyse scientifique du phénomène, par le Dr. Jean-Pierre Jordan et regardez le site de Suzanne Blackmore.

30/09/2012

APPENDICITE

"Quel traitement choisir quand on a une appendicite ? Dans la grande majorité des cas, à l'exception des patients les plus sévèrement touchés, les antibiotiques sont aussi efficaces que l’opération chirurgicale et présentent moins de risques de complications. En revanche, la maladie risque de réapparaître plus tard…"

Intéressante remarque tiré de Futura-Science. Plus ici:
http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/medecine/d/appen...

13:46 Publié dans Médecine | Lien permanent | Commentaires (0)

20/09/2012

EDNA ADAN ISMAIL

Qui connait cette femme magnifique?

imagesCAMM0EL7.jpg



Source photo: waryatv.com

"Fondatrice d’une maternité en Somalie, l'« Edna Adan Maternity Hospital », Edna Adan fait figure de pionnière dans le combat mené contre les mutilations génitales féminines.

Son engagement passionné change le monde – Edna Adan Ismail a été honorée pour son action et a reçu de nombreux prix en matière de droits humains ainsi que des titres honorifiques. Son nom a déjà été avancé comme potentielle candidate pour le prix Nobel de la paix."

Source: TERRE DES FEMMES Suisse

03/09/2012

PLUS SUR L'OEIL BIONIQUE

Peut-être avez-vous lu le Quid de" 20 minutes" (3/9/2012) sur la transplantation d'un oeil bionique sur une patiente australienne? Un patient anglais (et non, pas de référence au film) a également été transplanté en mai. Il lui est possible de voir en noir et blanc et de reconnaître des formes et des lignes.


Source: http://www.slate.fr/lien/54445/grande-bretagne-oeil-bionique

Voir aussi Nature Photonics qui relate une recherche similaire à l'Université de Stanford (en anglais).

http://www.nature.com/nphoton/journal/v6/n6/full/nphoton.2012.104.html

02/07/2012

MUCOPOLYSACCHARIDOSE

Sous ce nom barbare se cachent des enfants qui en sont atteints et qui souffrent. Pour essayer de les aider, la Fondation Sanfilippo prépare un gala qui permettra de rassembler des fonds pour la recherche sur ces maladies dont beaucoup n'ont pas encore de traitement. Le gala aura lieu le 14 octobre 2012 au Grand Hôtel Kempinski à Genève. (Voir www.Fondation-Sanfilippo.ch)

21:29 Publié dans Médecine | Lien permanent | Commentaires (0)

20/02/2012

UNE BELLE ÂME

Certaines personnes réfléchissent la lumière, en voici une, dotée d'une indicible aura. La voici:

http://www.communicationintuitive.com/anna_evans/index.php

 

Merci Myriam!

11:38 Publié dans Médecine | Lien permanent | Commentaires (4)

18/02/2012

LE CERVEAU VOIT

Une extraordinaire petite machine permet à un aveugle de se déplacer, prendre des objets sans tâtonner, jouer à un jeu écrit avec sa fille.... Une possibilité de plus pour les malvoyants: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/medecine/d/un-av...

Autre problème visuel, autre technique: la thérapie génique: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/medecine/d/les-c...

11:20 Publié dans Médecine | Lien permanent | Commentaires (0)

24/01/2012

ALCOOL

Laure Noualhat écrit un article sur l'alcoolisme d'un médecin. Avec le clin d'oeil d'un Docteur House, cet homme vaillant, explique qu'avec de fortes doses de Baclofène (un myorelaxant), il s'est guéri, malgré les sourires des gens-qui-savent.  Bon à savoir et merci Laure.

Source: Le Temps du 24 janvier 2012, ultima pagina! Voir aussi http://olivierameisen.e-monsite.com/ et son article dans Science http://s4.e-monsite.com/2011/05/19/86598080traduction-sci...

12:01 Publié dans Médecine | Lien permanent | Commentaires (0)

06/10/2011

IMPLANT POUR UN BRAS

Impressionante recherche pour essayer de redonner vie à un bras paralysé:

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2011/10/06/cybersinges-grace-a-un-implant-dans-leur-cerveau-des-singes-bougent-un-bras-virtuel/

 

(Tiré du journal Le Monde d'aujourd'hui)

16:00 Publié dans Médecine | Lien permanent | Commentaires (0)

23/06/2011

HISTOIRE VRAIE

Petite fille tu pleures, tu as vu ton père battre ta mère, et tu retournes à l'école mais tu ne peux plus travailler, le choc est trop dur. Et puis, tes parents se divorcent et plus personne ne s'occupe de toi. Les enfants autour de toi se moquent car tu n'es plus ni coiffée, ni lavée. Ils te donnent des coups mais tu ne sais pas te défendre. Tu n'as que 7 ans.

Alors tu décides de te suicider mais comme tu ne sais pas comment faire, tu pries pour que toutes les maladies de la terre s'emparent de ton corps et tu penses qu'en faisant cela, tu auras pris le mal de tous ceux qui souffrent et ils seront heureux. Mais tu n'attrapes même pas un rhume.

A la fin de l'année scolaire, le professeur te dit. "Si tu es dans ma classe l'année prochaine, je me suicide": Effrayée, tu prends tous tes cahiers et rattrape tous les devoirs que tu n'as pas fait, tu étudies, étudies tout l'été. A la rentrée, tu deviens la première de l'école. Et les enfants commencent à te demander "viens nous aider", tu sais tout....

C'était la réponse qu'une patiente a obtenu lorsqu'elle a demandé innocemment à son médecin. Qu'est-ce qui vous a fait choisir la médecine?

 

16:33 Publié dans Médecine | Lien permanent | Commentaires (1)

21/01/2011

LE GÈNE DE L'AMITIÉ

Intéressant article touchant à l'amitié entre les personnes. Cette attirance pourrait être due à des gènes communs. Pas étonnant alors si les chiens et les chats ne s'entendent pas souvent!

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/medecine/d/en-am...__]

10:36 Publié dans Médecine | Lien permanent | Commentaires (0)

04/12/2010

Le saviez-vous?

Ce soir à Téléthon un petit garçon atteint d'une progéria (maladie du vieillissement prématuré) a été présenté par le Dr. Nicolas Lévy. Un espoir d'amélioration, mais pas de guérison, est en train de se lever. Voici ce que dit Wikipedia de l'équipe de ce chercheur.

"L'équipe marseillaise a démarré en octobre 2008 un essai prévoyant de traiter 15 patients pendant 2 ans, en combinant des injections régulières d'un amino-biphosphonate et la prise quotidienne d'un comprimé d'une statine. Les amino-biphosphonates sont utilisés principalement pour lutter contre l'ostéoporose de la femme ménopausée, mais aussi contre les atteintes osseuses dans certains cancers. Les statines sont le principal traitement prescrit contre l'hypercholestérolémie dans le monde. La combinaison de ces 2 médicaments vise à ralentir la fabrication du groupe farnésyle, donc à diminuer la quantité de progérine farnésylée produite.

http://www.clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT00731016?term=progeria&rank=4"

23:57 Publié dans Médecine | Lien permanent | Commentaires (0)

22/10/2010

ET SI ON POUVAIT SOIGNER....

le Parkinson.... ? : http://www.yann73.net/article-une-puce-electronique-cereb...

16:14 Publié dans Médecine | Lien permanent | Commentaires (0)

29/06/2010

PLUS SUR ELMAR MOCK

Ce monsieur hyper-intelligent a permis, grâce à sa société Creaholic, de résoudre des questions de haut vol. Un exemple hors du commun: les ingénieurs de la société se sont rendus compte que les propriétés du bois sont proches de celles de l'os. Grâce à cette comparaison, ils ont permis à des chirurgiens "d'améliorer le soudage de la fontanelle des enfants chez qui la calcification de l'os crânien s'était mal opérée. Les vis, réalisées en polylactite se résorbent dans le crâne du patient." Voir www.creaholic com pour plus d'info. Merci Huber Gauthier pour votre article intitulé le gaz et le cristal, cité ci-dessus.

17:47 Publié dans Médecine | Lien permanent | Commentaires (1)

15/06/2010

MOELLE

Un petit espoir pour les paraplégiques écrit par Claire Peltier dans  Futura-Sciences  :

"La moelle épinière ne se régénère pas. Toutefois jusqu’à aujourd’hui… Des chercheurs du Johns Hopkins University School of Medicine ont réussi à soigner des lésions de moelle épinière de rats et à remettre sur pieds les rongeurs. Une belle avancée qui donne un peu d'espoir aux paralysés.

La « moelle épinière touchée » est souvent synonyme de paralysie. En effet, les axones, qui constituent la moelle épinière, ne peuvent pas repousser après rupture, et aucun médicament actuel n’est capable de favoriser la croissance des prolongements de neurones. La sialidase, d’origine bactérienne, pourrait bien faire changer ce fait établi.

Les neurones sont naturellement inhibés dans leur régénération par une molécule, du nom de MAG, qui agit en se fixant sur un type particulier de sucres, les sialoglycanes, situés à la surface des axones. Ce processus est important pour le système nerveux puisqu’il stabilise les connexions neuronales établies au cours du développement. Dans le cas de lésions de la moelle épinière, il faudrait pouvoir stopper l’action de la MAG pour activer la croissance axonale.

Or, la sialidase, une enzyme, a pour propriété de détacher spécifiquement les sialoglycanes de la surface des axones. Ainsi, MAG ne se pourrait plus se fixer et la croissance de l’axone ne serait plus inhibée. Cette théorie avait été démontrée précédemment sur des greffons, où les chercheurs avaient mis en évidence une croissance axonale après traitement à la sialidase.

Une coupe de moelle épinière fait apparaître une forme en papillon, correspondant à la substance grise au centre, entourée de la substance blanche.
Une coupe de moelle épinière fait apparaître une forme en papillon, correspondant à la substance grise au centre, entourée de la substance blanche. © Licence Commons

Amélioration de la mobilité

Cette fois-ci, les chercheurs sont allés plus loin. Des rats dont les lésions de la moelle épinière étaient suffisamment importantes pour causer la perte de la fonction des membres inférieurs ont été traités par l’injection continuelle de sialidase dans la colonne vertébrale au niveau des lésions pendant deux semaines. Trois semaines plus tard, les tests effectués sur ces rats ont montré des signes très encourageants.

L’injection de l’enzyme améliore la mobilité des membres inférieurs (15,6 contre 12,6 points BBS, échelle de mesure de la locomotion), la croissance des axones et la fonctionnalité du système nerveux, par rapport à l’injection d’eau saline. Ainsi, l’enzyme bactérienne est un bon candidat pour un futur médicament. Elle a en outre d’autres avantages : elle est facile à purifier en grande concentration, elle reste stable même après 12 jours de traitement et ne semble pas provoquer d'effet toxique sur les tissus traités."

stroumpf_grognon.gif

Strumpf-anticipateur:

Moi j'aime pas la recherche, moi j'aime pas les gens qui embêtent les rats, moi j'aime pas les bloggeuses....

09:19 Publié dans Médecine | Lien permanent | Commentaires (0)