05/12/2011

LE ROMAN DU SIÈCLE

Manquaient à la liste de base de l'Illustré dans son illustre numéro, Elisabeth Kübler-Ross, Rosetta Poletti, Clara Haskil, Carla del Ponte, Marie-Louise Ruedin (qui sauva 10000 personnes en Turquie) et un homme très très discret: René Prêtre.

20:40 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)

23/11/2011

DEUX DISCOURS

Dans son interview de Robert Guédiguian à propos de son film "les neiges du Kilimandjaro", Norbert Kreutz (Le Temps du 23 novembre 2011), rapporte les propos de cet excellent réalisateur qui cite un discours de Jean Jaurès à la jeunesse. Le voici. Et en surfant sur internet vous trouverez aussi celui que Jaurès a prononcé à Toulouse (ci-dessous). C'était en 1892 et 1903, avant le mouvement des indignés et pourtant, on en est si proche.

http://www.google.ch/url?sa=t&rct=j&q=discours%20...

http://www.google.ch/url?sa=t&rct=j&q=discours%20...

 

12:31 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)

20/08/2011

LA REINE DES COEURS

Une des plus belles reines d'Europe....

Lire la suite

17:19 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)

05/08/2011

CONFLIT SYRIEN ou COMMENT MANIPULER LES CHIFFRES

Bien sûr que le nombre de victimes d'une guerre est peut-être moins essentiel que la manière dont elles sont réprimées et tuées. Cependant, les chiffres aident certainement à évaluer l'ampleur des dégâts. Ils devraient donc être fiables. Mais il n'en n'est souvent rien. Voyez ci-dessous:

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/08/04/fa...

11:31 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (2)

27/07/2011

POURQUOI AUTANT?

Qui explique pourquoi l'on trouve tant de pigeons sur la Place San Marco à Venise? Parce que les îles (telles que Santorini dès 1204 ap. J.-C.) appartenant à la Sérénissima lui envoyaient un couple de pigeons chaque année. Ainsi les pigeons actuels sont les descendants de ces illustrissimes! (Appris en voyage par le Dr. Carney Gavin).

10:19 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)

25/07/2011

APPRIS EN VACANCES

La langue japonaise ne possédait pas de mots pour "merci" au temps de Vasco de Gama. C'est grâce au portuguais que le japonais s'est enrichi du mot: arigato, né de l'écoute du mot obrigado.

Cool! MAIS non. Arigatou (ありがとう), le mot japonais pour merci vient de arigatai (有難い), la conjonction du verbe  , "avoir", avec la terminaison gatai (難い) qui signifie "difficile". La fin "ou" provient de la fusion de l'adjectif avec le verbe  (originalement de ).

Le mot existait en japonais bien avant que les Japonais ne recontrassent les Portuguais. Il peut être trouvé dans la littérature ancienne japonaise telle que le  (Voir 1.3.10. What is ). Le mot "obrigado" en portuguais provient du latin "obligare". Le changement du l en r est typique des mots portuguais provenant du latin.

 Source: http://www.sljfaq.org/afaq/arigatou.html (traduction DBR)

 

10:49 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (1)

11/05/2011

MOULINS

En consultant les cartes de secteur de notre canton, on peut voir se dessiner l'image de nos moulins disparus parfois au profit de belles promenades telles que celles du Moulin-de-Vert. Les noms des lieux-dits ont gardé la trace de ces instruments de travail qui n'étaient pas toujours liés à Don Quichotte.

"Vers 1800, Genève ne comptait pas moins de 25 moulins à blé, 3 moulins à hacher le tabac, 3 moulins à tan pour l'industrie du cuir, 3 moulins à chocolat, 4 foulons, 3 moulins à lavure pour l'horlogerie*, etc. Le nombre des moulins chute drastiquement dès 1883, date des premiers couplages entre une turbine hydraulique - utilisée jusqu'alors pour le pompage de l'eau - et des machines dynamoélectriques produisant du courant électrique." (réf. http://www.ville-ge.ch/mhs/expo_2009_moulin.php

Voici encore quelques exemples de préservation du souvenir de ces industries: le Moulin de la Plaine, Le Moulin de la Drize, Le Moulin de Fabry, quai des Moulins, Sous-Moulin, le Nant du Moulin (à Hermance), la route du Moulin-de-la-Ratte, bief du Moulin de la Grave.

Et puis, savez-vous qu'à La Pallanterie, "il y a 89 ans, les agriculteurs des cinq communes qui l'entourent construisent un moulin et fondent une boulangerie. Ils pratiquent la mouture à façon, chacun livrant 150 kilos de blé pour ses propres besoins; ainsi le voulait la loi, qui n'a été abrogée que très récemment." Réf. http://www.bisa-ge.ch/index.php?option=com_content&ta...

 La disparition de ces trésors de l'industrie ancienne ne nous empêchera pas d'aller nous consoler au Moulin-à-danse!

*voir http://books.google.fr/books?id=97X7nTiGpWYC&pg=PA33&...

"voir aussi pour un ancien moulin à huile: http://www.muehlenfreunde.ch/fr/inventory/mill/11998.html

23:53 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)

14/04/2011

LE POLAR DE TYCHO BRAHE, BÂTISSEUR DU CIEL

Alors que de nouveaux examens de la dépouille de ce grand astronome sont en cours, il est intéressant de jeter un coup d'oeil sur les nombreuses conjectures relatives à sa mort extraites de Wikipedia:

A l'occasion du tricentenaire de sa mort (1901), sa tombe est ouverte et une autopsie est réalisée pour vérifier l'identité de son corps. Des poils de sa barbe sont prélevés et analysés en 1992 : on y trouve des taux de mercure anormalement élevés mais qui peuvent s'expliquer par l'usage de ce métal lors des expériences d'alchimie de Brahe.

Pour élucider la raison de sa mort, une étude est constituée en 1996 par J. Pallon de l’institut de physique de l'université Lund (Suède). Elle étudie plus précisément les racines où apparaissent des concentrations létales de mercure. Voici la conclusion du rapport : « En observant le taux de croissance des poils, il a été conclu que Brahe a été empoisonné par le mercure un jour avant sa mort. Il est peu probable qu'il ait été assassiné, malgré une thèse suspectant l'implication de Kepler. Il semble qu’il ait déclenché sa propre mort en prenant la veille de sa mort, pour se guérir, un remède fabriqué par lui, riche en mercure. Il voulait guérir de ses troubles du système urinaire. Selon les analyses, il n’y a pas eu explosion de la vessie, mais le mercure de ses propres préparations a conduit à l’urémie dont il est mort. »

Peter Andersen, professeur médieviste à Strasbourg, évoque l'hypothèse d’un complot fomenté par le roi Christian. Le professeur a retrouvé dans les Archives nationales de Stockholm le journal d’Erik Brahe, cousin éloigné de l'astronome, écrit en alphabet crypté et qui relate ses contacts avec le prince Johan, frère cadet de Christian IV. Erik Brahe aurait empoisonné Tycho sur l'ordre indirect du roi. Mobile du crime: la vengeance: soit le roi a été manipulé par son conseiller personnel Jon Jakobsen, copernicien convaincu et ennemi de Tycho Brahe, soit le roi voulait éliminer Brahe qui aurait été l’amant de sa mère, la reine Sophie de Mecklenburg-Güstrow et, peut-être, son père.

Tycho Brahe était aussi pharmacien. Son laboratoire à Uraniborg avait seize fours, certains connectés à des distillateurs. C’est sur ses recherches pour trouver des remèdes qu’il passa le plus de temps. Il produisait des élixirs, dont certains étaient à base de mercure.

(Pour les références et le texte original: http://fr.wikipedia.org/wiki/Tycho_Brahe)

Voir aussi: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronomie/d/on-...]

23:08 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)

24/02/2011

CRIME

Intéressante ouverture pour le printemps universitaire interprétée, le mardi 1er mars 18h30 à Uni Dufour (U600) par Michel Porret, professeur d'histoire moderne.

"Les vestiges du crime, histoire de magistrats et d'experts au temps des Lumières"

"Le professeur Porret proposera une réflexion sur la façon dont le droit pénal s’est transformé en Europe au XVIIIe siècle. Il abordera le rôle qu’ont commencé à jouer, à cette époque, les experts de différentes disciplines pour fournir des preuves objectives aux juges à partir de l’analyse des vestiges de la scène du crime."

16:36 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (2)

31/01/2011

KHEOPS SECRET

L'Egypte ancienne n'a pas fini de nous livrer ses secrets! Les pyramides renferment encore des mystères: http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/homme/d/un-treso...__]

11:16 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)

25/01/2011

ANTIQUITÉS

Quel plaisir d'écouter M. Haldimann, conservateur de la nouvelle salle des antiquités romaines du Musée d'art et d'histoire de Genève. Il nous fait découvrir du pain cuit la nuit de l'éruption du Vésuve en 59, commente avec humour les objets de l'Empire romain, raconte ses péripéties sur les fouilles où ont justement été trouvés ces objets, jusqu'à la récupération in situ d'un morceau d'un pli d'une toge d'une statue romaine..... et finir de décrire avec une note de fierté la petite lampe en forme de hérisson (unique en son genre - est-elle déjà dans le Guiness Book?) que le musée possède, en passant par le Marquis de Maffei, grand amateur d'antiquités, dont le musée discret se trouve à Vérone.* Enfin, il passe au présent en donnant quelques indications intéressantes sur l'avenir du Musée d'art et histoire dont les collections seront fermées (à moins de beaucoup d'ingéniosité - ce qui ne manque pas à son team) lors de la rénovation prévue.  Et puis, le fleuron, c'est de pouvoir regarder à loisir les objets sous cette adresse, si vous n'avez pas eu le bonheur d''être là samedi matin! http://www.ville-ge.ch/mah/index.php?content=1.2.1.1.1.1..... (Voir aussi l'agenda des prochaines visites: http://ville-ge.ch/mah/index.php?content=1.2.1.1.1.1.&...)

*Réf. http://rives.revues.org/2954 

00:09 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)

23/01/2011

CROMWELL ET GONDEBAUD

A Genève, il existe au moins deux statues de régicides: cromwell.jpgcelle de Cromwell et celle de Gondebaud.

 

 Le touriste irlandais reste choqué de voir la première sur le mur de la Réformation: dans la mémoire collective de son peuple, le massacre commis par les troupes de Cromwell en Irlande équivaut à un génocide. Le roi Charles 1er fut sa victime (photo: www.schenk-photos.ch).

Quant au roi Gondebaud, il tua ses trois frères, Godegisèle, Gondomar et Chilpéric II, pour obtenir le pouvoir. Il n'a rien de la figure gentiment avinée, sculptée par M. Ferrier. (photo Moumou82)

Gondebaud_Statue.jpg

22:56 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)

12/12/2010

PLUSIEURS ESCALADES

Oui, le Duc de Savoie Charles-Emmanuel 1er (fils d'Emmanuel-Philibert, dit Tête de fer) n'en était pas à sa première attaque contre Genève avant 1602. Mais cette dernière a marqué les esprits, car c'est à partir de ce moment-là que Genève a été reconnue comme indépendante. Voir l'excellent article de la FAO: http://www.geneve.ch/fao/2001/20010716.asp.

Pour un petit rappel d'histoire genevoise, voir aussi toute la série spéciale parue en 2001: http://www.geneve.ch/fao/series_speciales_esti2001.asp

21:43 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (2)

06/10/2010

TERRE DES ENFANTS

Une belle histoire d'une association née d'une injustice. Voici des extraits + abrégés de son site: www.terre-des-enfants.ch

Lire la suite

17:24 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)

12/09/2010

LA CINQUÈME PROMENADE

Merveilleuse île Saint-Pierre que Rousseau imagina peupler de lapins: "Mais une de mes navigations les plus fréquentes était d'aller de la grande à la petite île, d'y débarquer et d'y passer l'après-dînée, tantôt à des promenades très circonscrites au milieu des marceaux, des bourdaines, des persicaires, des arbrisseaux de toute espèce, et tantôt m'établissant au sommet d'un tertre sablonneux couvert de gazon, de serpolet, de fleurs même d'esparcettes et de trèfles qu'on y avait vraisemblablement semés autrefois, et très propre à loger des lapins qui pouvaient là multiplier en paix sans rien craindre et sans nuire à rien. Je donnai cette idée au receveur qui fit venir de Neuchâtel des lapins mâles et femelles, et nous allâmes en grande pompe, sa femme, une de ses soeurs, Thérèse et moi, les établir dans la petite île, où ils commençaient à peupler avant mon départ et où ils auront prospéré sans doute s'ils ont pu soutenir la rigueur des hivers. La fondation de cette petite colonie fut une fête. Le pilote des Argonautes n'était pas plus fier que moi menant en triomphe la compagnie et les lapins de la grande île à la petite....." (Les rêveries du promeneur solitaire, Jean-Jacques Rousseau).

Les lapins, depuis, ont été décimés par les martres..... mais comme Jean-Jacques l'avait prévu, ils avaient atteint le nombre effrayant de.... 1000.

Reste au moins un cheval, trois cygnes et un chat dans ce magnifique site clunisien. Les voici:

DSC01100.JPG

 DSC01087.JPG

DSC01090.JPG

Le plus émouvant encore est ce petit lit dont l'occupant a secoué le monde par sa seule pensée.

DSC01104.JPG

 

 

 

 

 

(photos dbr) 

23:21 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)

25/08/2010

LOI DU TALION RETIRÉE

"Oeil pour oeil, dent pour dent". Cette expression provient du code d'Hammourabi, roi de Babylone.  (environ 1700 avant JC). Cette loi signifiait que le poids du châtiment devait être identique au crime commis. Cela ne voulait pas dire qu'il fallait enlever un oeil au chirurgien qui avait raté son opération, mais que la peine devait être comparable. Il faut revenir au code d'Ur-Nammu, le roi d'Ur (env. 2050 av. JC) pour trouver les phrases dont on ne réchappe pas: "Si un homme commet un meurtre, cet homme doit être tué. Si un homme viole le droit d'un autre et depucelle la femme vierge d'un jeune homme, on peut tuer cet homme."
Ouf, on a évité de revenir 4000 ans en arrière....
Si ce sujet vous intéresse, vous pouvez consulter les lois d'Eshnunna, les lois de Lipit-Ishtar et celles d'Ur-Nammu: elles reflètent une sophistication qui rend hommage à la culture Mésopotamienne, parfois méconnue.

 

10:34 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)

30/06/2010

LES TEMPLIERS

Si vous avez regardé "Joséphine" à la télévision, vous aurez ri de ses aventures dignes des "Visiteurs" dans son retour au Moyen-Âge. Mais la fin du film, où elle retrouve le trésor des Templiers, laisse perplexe. Comme il se trouve dans un château (l'histoire est fictive, bien sûr), il revient à la famille mais..... ne devait-il pas revenir aux "héritiers" des Templiers?

Voici un extrait d'une recherche de Philippe Ritter intitulée des Templiers aux Chevaliers de Malte:

"Au grand jour l’ordre du Temple n’existe plus.
Il n’en est pas de même des Chevaliers de Malte. Persécutés à la Révolution Française, ils ont trouvé refuge auprès du Tsar de Russie Paul Ier qui se proclame de fait Grand Maître de l’ordre de 1798 à 1801. Entre temps l’île de Malte était devenue anglaise et l’ordre s’établit définitivement à Rome depuis 1831, où il possède toujours un grand Magistère.
D’ordre militaire il est devenu état Souverain et se trouve représenté par un ambassadeur dans tous les pays du monde, y compris le Vatican.
Depuis 1879 et le pape Léon XIII, le Grand Maître de l’Ordre de Malte porte le titre de Cardinal et fait partie intégrante du « Sacré Collège ».
Depuis 1988, c’est Andrew Bertie qui occupe cette haute responsabilité. Il est élu à vie, par les membres de l’ordre.
Si l’Ordre de Malte lui-même est très élitiste, il a su s’ouvrir à tous dès 1891 par la création des Œuvres Hospitalières Françaises de l’Ordre de Malte. Cette association régie par la loi de 1901 a su préserver cet esprit hospitalier d’origine par la création de dispensaires, d’hôpitaux, de laboratoires de recherches scientifiques et de collecte de médicaments. Elle a instauré la Journée Mondiale des Lépreux, le dernier dimanche de janvier, et participe à toutes sortes d’œuvres caritatives aux bénéfices des plus démunis. Elle est présente partout où on l’appelle et toute son action se résume dans cette phrase de Pasteur, « je ne te demande ni ta race, ni ta religion, mais dis-moi quelle est ta souffrance »."

Passionnant non?

Source: http://www.nimausensis.com/Nimes/templiers/OriginesTempli...

11:51 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)

17/06/2010

GUERRE et SABLE

Incroyablement belle artiste, qui utilise ses mains, du sable et ses émotions pour représenter la guerre : http://www.youtube. com/watch_ popup?v=vOhf3OvR XKg

Merci Dominique .... cela se passait donc en Ukraine.

13:47 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (4)

26/05/2010

BRUXELLES, le saviez-vous une fois?

Appris ce week-end que le nom de « Bruxelles » serait d'origine flamande (Broeksel ou Broekzele) signifiant en vieux flamand « habitation » (sel/zele) « des marais » (broek): elle était traversée au centre par la Senne jusqu’à son voûtement en 1871.  Bruxelles était marécageux.

 

16:09 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)

26/01/2010

De Bagenaude en Baillive

Qui ne se souvient pas, étant petit, d'avoir fait éclater de petites boules remplies d'air dans ses chemins de l'enfance ensoleillés? Elles s'appellent des bagenaudes, d'où l'expression, en promenade = en bagenaude..... Et bien en se bagenaudant le long du Bd Carl-Vogt, on peut apercevoir une petite rue anonyme ou presque, appelée, rue de la Baillive. Armé de votre dictionnaire internet, vous ne trouverez qu'une baillive connue (femme de bailli), la baillive de Caen, alias Aimée de Motier de la Fayette (1490-1570).

Aimée motier de la fayette.jpg (Dessin école de Jean Clouet)

Est-ce cette charmante veuve que Théodore de Bèze a encensée (peut-être!) d'un petit poème inscrit sur sa tombe ?

S'il-vous-plait Mesdames et Messieurs les historien-nes de Genève, et même  ô homme-fleur journaliste de notre région et de renom, Etienne Dumont, éclairez notre lanterne!

Lire la suite

15:28 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)