PRUDENCE ET.... EMPATHIE

Les 155 millions de la BNS à verser à notre canton pourraient servir à amortir un peu sa dette qui se montait à 11.8 milliards au 31 décembre 2018. On ne peut pas comparer notre situation financière à celle du canton de Vaud mais quand même, le miracle de l'effacement de sa dette (fort bien expliqué par M. J.-F. Mabut dans son article de la TDG du 2.12.2015) nous fait envie!

Pour calmer notre amertume gardée après le renflouement de la BCGE de 3.2 milliards de francs d'argent public, un petit geste symbolique aux citoyens genevois de quelques millions de la même source serait aussi apprécié, même si M. Goetschin, cité par M. Ruche dans son article du 26/27 février dans le Temps, estime que "l'Etat s'est comporté comme un propriétaire qui injecte des capitaux dans une entreprise en difficulté". Il est aussi de bonne guerre d'ajouter que depuis lors, la BCGE avance sur le chemin du remboursement....

Lien permanent Catégories : Economie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.