21/08/2014

"(ISRAEL) LIBEREZ-VOUS.... EN LIBERANT LES PALESTINIENS"

Desmond Tutu a produit un remarquable discours récemment sur ce sujet, digne d'être écouté. En voici un extrait.

"Si l'on fait la somme de tous les participants aux rassemblements du week-end dernier exigeant justice en Israël et en Paslestine - à Cape Town, Washington, New-York, New Delhi, Londres, Dublin et Sydney, et dans toutes les autres villes - cela représente .... le plus important tollé de l'opinion citoyenne jamais vu dans l'histoire de l'humanité autour d'une seule cause.

Il y a un quart de siècle, j'ai participé à des manifestations contre l'apartheid qui avaient rassemblé beaucoup de monde. Je n'aurais jamais imaginé que nous assisterions de nouveau à des manifestations d'une telle ampleur, mais celle de samedi dernier à Cape Town fut au moins aussi importante. Les manifestants incluaient des gens jeunes et agés, musulmans, chrétiens, juifs, hindous, bouddhistes, agnostiques, athéistes, noirs, blancs, rouges et verts...

J'ai demandé à la foule de chanter ... : "Nous sommes opposés à l'injustice de l'occupation illégale de la Palestine. Nous sommes opposés aux assassinats à Gaza. Nous sommes opposés aux humiliations infligées aux Palestiniens aux points de contrôle et aux barrages routiers. Nous sommes opposés aux violences perpétrées par toutes les parties. Mais nous ne sommes pas opposés aux Juifs."

Plus tôt dans la semaine, j'ai appelé à suspendre la participation d'Israël à l'Union Internationale des Architectes qui se tenait en Afrique du Sud.

J'ai appelé les ... Israéliens présents à la conférence à se dissocier activement, ainsi que leur profession, de la conception et de la construction d'infrastructures visant à perpétuer l'injustice... à travers le mur de séparation, les terminaux de sécurité, les points de contrôle et la construction de colonies construites en territoire palestinien occupé.

"Je vous implore de ramener ce message chez vous : s'il vous plaît, inversez le cours de la violence et de la haine en vous joignant au mouvement non violent pour la justice pour tous les habitants de la région"...

Au cours des dernières semaines, plus de 1,7 million de personnes à travers le monde ont adhéré au mouvement ... demandant aux compagnies tirant profit de l'occupation israélienne et/ou impliquées dans les mauvais traitements et la répression des Palestiniens de se retirer. La campagne vise spécifiquement le fonds de pension des Pays-Bas ABP, la Barclays Bank, le fournisseur de systèmes de sécurité G4S, les activités de transport de la firme française Véolia, la compagnie d'ordinateurs Hewlett-Packard et le fournisseur de bulldozers Caterpillar.

Le mois dernier, 17 gouvernements européens ont appelé leurs citoyens à ne plus entretenir de relations commerciales ni investir dans les colonies israéliennes illégales.

Récemment.... le fond de pension néerlandais PGGM a retiré des dizaines de millions d'euros des banques israéliennes, la fondation Bill et Melinda Gates désinvestir de G4S, et l'église presbytérienne américaine se défaire d'un investissement d'environ 21 millions de dollars dans les entreprises HP, Motorola Solutions et Caterpillar.

Nous, Sud-Africains, connaissons la violence et la haine.... Cela fait partie de nos racines et de notre vécu. Mais nous savons aussi ce que le dialogue entre nos dirigeants a permis, quand des organisations qu'on accusait de "terroristes" furent à nouveau autorisées, et que leurs meneurs, parmi lesquels Nelson Mandela, furent libérés de prison ou de l'exil.

Nous savons que lorsque nos dirigeants ont commencé à se parler, la logique de violence qui avait brisé notre société s'est dissipée pour ensuite disparaître. Les actes terroristes qui se produisirent après le début ces échanges ... furent condamnés par tous, et ceux qui en étaient à l'origine ne trouvèrent plus aucun soutien lorsque les urnes parlèrent.

L'euphorie qui suivit ce premier vote commun ne fut pas confinée aux seuls Sud-Africains de couleur noire. Notre solution pacifique ... nous incluait tous. Et lorsqu'ensuite, nous avons produit une constitution ... tolérante, charitable et ouverte ... que nous nous sommes tous sentis libérés.

Bien sûr, le fait d'avoir eu des dirigeants extraordinaires nous a aidés .Mais ce qui... a poussé ces dirigeants à se réunir autour de la table des négociations a été la panoplie de moyens efficaces et non-violents ...mis en oeuvre pour isoler l'Afrique du Sud sur les plans économique, académique, culturel et psychologique.

... le gouvernement de l'époque a fini par réaliser que préserver l'apartheid coûtait plus qu'il ne rapportait.

L'embargo sur le commerce infligé dans les années 80 à l'Afrique du Sud par des multinationales engagées fut un facteur clé de la chute, sans effusion de sang, du régime d'apartheid. Ces entreprises avaient compris qu'en soutenant l'économie sud-africaine, elles contribuaient au maintien d'un statu quo injuste.

Ceux qui continuent de faire affaire avec Israël, et qui contribuent ainsi à nourrir un sentiment de « normalité » à la société israélienne, rendent un mauvais service aux peuples d'Israël et de la Palestine. Ils contribuent au maintien d'un statu quo profondément injuste. Ceux qui contribuent à l'isolement temporaire d'Israël disent que les Israéliens et les Palestiniens ont tous autant droit à la dignité et à la paix....

Il devient de plus en plus clair que les politiciens et les diplomates sont incapables de trouver des réponses, et que la responsabilité de négocier une solution durable à la crise en Terre Sainte repose sur la société civile et sur les peuples d'Israël et de Palestine eux-mêmes.

Outre la dévastation récente de Gaza, des personnes honnêtes venant du monde entier ... sont profondément perturbées par les violations quotidiennes de la dignité humaine et de la liberté de mouvements auxquelles les Palestiniens sont soumis aux postes de contrôle et aux barrages routiers. De plus, les politiques israéliennes d'occupation illégale et la construction d'implantations en zones tampons sur le territoire occupé aggravent la difficulté de parvenir à un accord qui soit acceptable pour tous dans le futur.

L'Etat d'Israël agit comme s'il n'y avait pas de lendemains. Ses habitants ne connaîtront pas l'existence calme et sécuritaire à laquelle ils aspirent... tant que leurs dirigeants perpétueront les conditions qui font perdurer le conflit. J'ai condamné ceux qui en Palestine sont responsables de tirs de missiles et de roquettes sur Israël. Ils attisent les flammes de la haine. Je suis opposé à toute forme de violence.

Mais soyons clairs, le peuple de Palestine a tous les droits de lutter pour sa dignité et sa liberté.
Nul problème créé par l'homme n'est sans issue lorsque les humains mettent en commun leurs efforts sincères pour le résoudre. Aucune paix n'est impossible lorsque les gens sont déterminés à l'atteindre.

La paix nécessite que le peuple d'Israël et le peuple de Palestine reconnaissent l'être humain qui est en eux et se reconnaissent les uns les autres afin de comprendre leur interdépendance. Les missiles, les bombes et les invectives brutales ne sont pas la solution. Il n'y a pas de solution militaire.

La solution viendra plus probablement des outils non violents que nous avons développés en Afrique du Sud dans les années 80 afin de persuader le gouvernement sud africain de la nécessité de changer sa politique.

La raison pour laquelle ces outils - boycott, sanctions et retraits des investissements - se sont finalement avérés efficaces, est qu'ils bénéficiaient d'une masse critique de soutien, aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur du pays. Le même type de soutien envers la Palestine dont nous avons été témoins de par le monde durant ces dernières semaines.

Mon plaidoyer envers le peuple d'Israël est de voir au-delà du moment, de voir au-delà de la colère d'être perpétuellement assiégé, de concevoir un monde dans lequel Israël et la Palestine coexistent...

Cela demande un changement... qui reconnaisse qu'une tentative de maintenir le status quo revient à condamner les générations suivantes à la violence et l'insécurité. Un changement qui arrête de considérer une critique légitime de la politique de l'Etat comme une attaque contre le judaïsme. Un changement qui commence à l'intérieur et se propage à travers les communautés, les nations et les régions- à la diaspora qui s'étend à travers le monde que nous partageons...

Quand les gens s'unissent pour accomplir une cause juste, ils sont invincibles. Dieu n'interfère pas dans les affaires humaines, dans l'espoir que la résolution de nos différends nous fera grandir et apprendre par nous-mêmes. Mais Dieu ne dort pas. Les textes sacrés juifs nous disent que Dieu est du côté du faible, du pauvre, de la veuve, de l'orphelin, de l'étranger qui a permis à des esclaves d'entamer leur exode vers une Terre Promise. C'est le prophète Amos qui a dit que nous devrions laisser la justice couler telle une rivière.

... Chercher à libérer le peuple de Palestine des humiliations et des persécutions que lui inflige la politique d'Israël est une cause noble et juste...

Nelson Mandela a dit que les Sud Africains ne se sentiraient pas complètement libres tant que les Palestiniens ne seraient pas libres"....

Commentaires

Une seule question :

Qui agresse Israël depuis sa création et avant ?

Alors, si vous l'écriviez comme suit :

Arabes, libérez-vous en libérant Israël !

Parce que question libertés individuelles, y a pas photo !

Écrit par : Corto | 23/08/2014

Caro Corto,
Vous noterez les guillemets partout dans ce texte car je n'ai fait que reproduire des extraits du discours de D. Tutu ainsi que le titre... En effet on peut toujours renvoyer la balle et utiliser des expressions comme vice et versa, mais cela conduira encore à des échanges de ping-pong sanglants. Il vaut mieux écouter ou lire les paroles de non-violents qui, à force, ont permis quelques améliorations dans un régime d'apartheid décrit ci-dessus.

Écrit par : NIN.À.MAH | 23/08/2014

Je ne serais pas si convaincu que la violence ait baissé en Afrique du Sud, je dirais même après les massacres de mineurs que rien ne semble s'arranger, excuses à Monsieur Tutu, mais vous ne répondez pas sur les libertés individuelles, n'ont elles point d'importance à vos yeux éclairés ?

Écrit par : Corto | 24/08/2014

Pensez-vous que si Gaza exportait des tomates, des aubergines ou des kiwis produits dans les serres munies d'un système d'irrigation laissés par les israélien en partant, au lieu d'exporter des roquettes et autres engins de mort, Israël ferait la guerre ?

Ce sont les gazaouis qui peuvent décider de se libérer. S'ils posent les armes, ils auront la paix, simplement.

Écrit par : archi-bald | 24/08/2014

Merci pour votre commentaire "cortese" : oui en effet, il faut mettre plus qu'un bémol à la situation de l'Afrique du sud. Mais le massacre des mineurs a été perpétré par des policiers noirs nous dit Le journal réputé Jeune Afrique. Une commission a été nommée pour déterminer les responsabilités politiques et policières, mais peut-on lui faire confiance?

Oui, les libertés individuelles sont d'une importance capitale mais dans le cas du conflit israélo-palestinien dont on parlait, je ne vois pas. En revanche, la liberté des femmes quant à leur tenue vestimentaire à l'université d'al-Aqsa, par exemple, n'est pas respectée.

Écrit par : NIN.À.MAH | 24/08/2014

Archi-Bald: un rapport de l'ONU dénonce le fait que d’ici 6 ans, il n’y aura plus assez d’eau potable ou la possibilité de fournir les services essentiels à la survie des Gazaouis. Il semble évident que le lancement continuel de roquettes depuis Gaza est une réponse au siège de cette enclave et aux conditions inhumaines imposées par l’occupation (idée source: France-Rwanda). Dans un tel contexte et sous le feu israélien, comment imaginer cultiver, ne serait-ce qu'un lopin de terre?

La réponse à ce gâchis: écouter les demandes de part et d'autres, on ne le peut guère dans le bruit des immeubles qui s'écroulent et les cris des victimes, de part et d'autre.

Écrit par : NIN.À.MAH | 24/08/2014

NIN.À.MAH, vous devez avoir trop suivi les médias européens qui saluent le conflit de Gaza afin de ne pas avoir à parler des milliers de chrétiens massacrés en Irak et en Syrie, mais vous faites une grossière erreur de terminologie, il ne s'agit pas d'un conflit israélo-palestinien, d'ailleurs les polices israéliennes, jordaniennes et palestiniennes viennent de déjouer un complot d'assassinat contre Abu Mazen initié par le hamas !

Sans parler des centaines de membres de l'OLP exécutés, comme à chaque conflit, par les membres du hamas, on en est à plus de 1'200 membres exécutés dans des conditions monstrueuses, donc, ce n'est pas très habile de placer le terme "palestinien" en lieu et place de "hamas", Israël combat des organisations terroristes alliées aux massacreurs de chrétiens en Irak et en Syrie et personne d'autre !

Bien à vous

Écrit par : Corto | 24/08/2014

La plupart des médias parlent du conflit israélo-palestinien, en effet, on pourrait parler des territoires palestiniens. Historiquement et dans l'antiquité, les Palestiniens habitaient la région de Gaza. On peut aussi définir la Palestine comme un territoire géographique et non comme une entité politique.
A part cela, on doit garder l'esprit que le Hamas n'est pas l'EI, malgré le fait que ces forces utilisent effectivement les mêmes méthodes d'exécution.
Mais sait-on que récemment, le Hamas a demandé une trêve de 10 ans à Israël: aucun média européen n'en a parlé, pourquoi?

Écrit par : NIN.À.MAH | 24/08/2014

Et si vous avez encore le temps de lire ces lignes, allez vite écouter ce que dit Matthieu Ricard dans l'émission Pardonnez-moi. Il vient de dire que la violence diminue dans le monde (vers la 20ème minute de son interview).
http://www.rts.ch/video/emissions/pardonnez-moi/6087818-matthieu-ricard.html

...car on ne peut pas terminer une semaine sur une note si triste que la violence inénarrable sévissant aujourd'hui au Moyen-Orient.

Écrit par : NIN.À.MAH | 24/08/2014

NIN.À.MAH, vous avez totalement raison concernant le hamas et ses origines, cependant dans l'actuel conflit, les djihadistes sunnites présents à Gaza se sont alliés au hamas et ensemble, ils ont conclus des alliances.

Comme vous le dites, les méthodes sont les mêmes et ce ne sont pas les groupuscules ni les retournements de vestes qui manquent au Moyen-Orient, donc il faudrait faire une thèse de 500 pages pour déterminé jour après jour qui est qui dans ces mouvements ayant tous en commun, la terreur comme moyen de combat.

Concernant Mathieu Ricard, nous sommes à peine entrés dans le 21ème siècle et sans parler de chiffres, mais de méthodes, rien de vraiment réjouissant !

Bien à vous

Écrit par : Corto | 25/08/2014

Matthieu Ricard est un grand méditant bouddhiste, certes, mais les nouvelles ne donnent pas l'image d'une violence en nette déperdition. Le Coran, descendant écrit de la Bible et des évangiles, non l'inverse, ne redit pas la parole donnée au prophète Osée. Parole selon laquelle Dieu déclare "qu'il ne veut pas des sacrifices sanglants mais des cœurs repentants"! Parole qui aurait de quoi faire réfléchir pas mal de monde sans oublier, "en l'honneur d'Allah le miséricordieux", certaine annuelle immolation d'agneaux (comme s'il n'y avait pas assez de sang qui coule comme cela)....
Etant donné les colonisations sauvages, sans respect, avec mépris d'Israël! la justification de leurs bombardements terrifiants à Gaza convainc relativement peu ou pourrait même ne pas convaincre du tout s'il n'y avait ce vœu ardent officiellement exprimé à multiples reprises, encore et toujours, de "rejet d'Israël à la mer"! sans oublier la lettre du Grand Mufti de Jérusalem exprimant ses vœux aux puissances de l'axe, aux nazis, donc, avec son offre de collaboration ardente pour aider à exterminer ces "individus", les juifs, "trop nombreux"!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 25/08/2014

"Mais sait-on que récemment, le Hamas a demandé une trêve de 10 ans à Israël: aucun média européen n'en a parlé, pourquoi?"

Quand bien même ce serait vrai, le hamas peut bien demander une trêve de 100 ans puisque de toutes les manières il n'en respecte aucune et que les gazaouis ne sont pour lui que du matériel humain destiné à servir sa stratégie suicidaire ? Je suis d'avis que, sauf à vouloir prolonger d'autant le calvaire des gazaouis, il ne faut plus accorder aucune trêve au hamas et ce, d'autant moins qu'il ne lui reste, dans le contexte actuel, plus que sa liquidation en alternative à son désarmement total.

Écrit par : Giona | 25/08/2014

Au cours des derniers jours, la question des similitudes entre les organisations terroristes du Hamas et l’ISIS a fait les gros titres. Les points suivants montrent les similitudes entre les deux organisations:

Vision du monde et les aspirations

1. Les deux organisations terroristes partagent une vision du monde expansionniste qui aspire à établir un califat: un régime musulman gouverné par la charia (Les lois religieuses musulmanes).

2. Les deux organisations sont des extensions de mouvements globaux de l’islam radical: le Hamas est une extension des Frères musulmans tandis que l’ISIS est une émanation d’al-Qaïda.

hamas

L’emploi de la violence comme mode opératoire

1. Les deux organisations terroristes considèrent le jihad (guerre sainte) et les attentats-suicides comme principaux outils pour parvenir à leurs objectifs. La signification du nom du Hamas est « le Mouvement de la résistance islamique» (le terme «résistance» est un mot de code pour terrorisme et lutte armée).

2. Les deux organisations ont saisi des territoires par la force: le Hamas a pris Gaza lors d’un coup d’Etat contre l’Autorité palestinienne en 2007 et l’ISIS a pris le contrôle de grandes parties de l’Irak et de la Syrie avec de la barbarie également.

3. Les deux organisations imposent les lois islamiques radicales sur les territoires qu’ils capturent, grâce à la force et à la violence.

4. Les deux organisations exécutent leurs opposants: les membres de la Force 17 du Fatah ont été exterminés par le Hamas à Gaza en 2007 tandis que l’ISIS tue indistinctement des soldats irakiens et syriens, même quand ils se rendent !

5. Les deux organisations terrorisent les territoires qu’ils contrôlent par l’intimidation, les menaces, les exécutions et les efforts pour appliquer les lois de la charia les plus extrêmes, y compris la lapidation des femmes soupçonnées d’adultère et l’exécution des homosexuels. L’ISIS applique déjà ces édits, tandis que les membres du parlement du Hamas ont établi des lois dans cet esprit.

6 Les deux organisations éduquent (comprendre: lave le cerveau) des enfants, sanctifient la mort en martyr dans le jihad.

Droits de l’homme et l’oppression des minorités et des femmes

1. Les deux organisations terroristes persécutent et oppriment les minorités non musulmanes, y compris les chrétiens. Les chrétiens ont fui les zones gouvernées par ces deux organismes: la région de Mossoul et la bande de Gaza.

2. Les deux organisations violent délibérément le droit international et les traités relatifs aux droits de l’homme. Ils n’hésitent pas à blesser des civils dans les territoires qu’ils contrôlent et aspirent à tuer autant de civils que possible dans les territoires qu’ils souhaitent dominer: le Hamas tire des milliers de roquettes sur des civils israéliens, tandis que l’ISIS est prêt à tuer autant de civils que possible dans afin de conquérir de nouvelles terres.

Intentions de commettre le génocide et les crimes de guerre de masse

1. Les deux organisations terroristes cherchent à commettre un génocide contre leurs adversaires: le Hamas a annoncé son intention de rayer Israël de la carte et inscrit le meurtre des Juifs dans sa charte, tandis que l’ISIS assassine systématiquement des populations en Irak, y compris les chrétiens, les Yézidis et même d’autres musulmans, en particulier les chiites.

2. Les deux organisations exécutent des personnes qui sont soupçonnées de soutenir l’ennemi. L’ISIS exécute tous ceux qui sont soupçonnés de sympathie avec le régime d’Assad en Syrie ou le gouvernement irakien, tandis que le Hamas exécute les opposants palestiniens, ainsi que toute personne soupçonnée d’avoir des liens avec Israël.

Même les exécutions elles-mêmes sont semblables – des hommes masqués qui tuent violemment les victimes sur la place publique dans le but de terroriser la population.

Écrit par : Corto | 26/08/2014

Merci pour votre analyse. Ce qui fait craindre que nous ne voyons encore que la pointe de l'iceberg. Les journaux de ce matin nous fournissent quelques indications en matière de responsabilité. Les gouvernements sont largement dépassés et/ou jouent double-jeu.

Écrit par : NIN.À.MAH | 28/08/2014

Les commentaires sont fermés.