09/07/2014

QUESTION À DEUX FRANCS

N'aurait-il pas été plus éthique que les grandes entreprises pharmaceutiques parrainent le Human Brain Project plutôt que d'utiliser des fonds publics, d'autant plus qu'elles en retireraient des bénéfices, selon l'éditorial de Pierre Ruetschi de ce jour, intitulé "Déconnexion du cerveau"?

Ramener ce projet à une simulation informatique du fonctionnement du cerveau sans se plonger dans la recherche fondamentale (qui se fait d'ailleurs et ailleurs simultanément) semble une approche logique. D'abord la mécanique du système, puis l'approfondissement des données.

Toute recherche se doit d'éliminer des critères. Rappelez-vous que Jean Piaget, d'entrée de cours, nous disait que ses travaux ne prenaient pas en compte le côté émotionnel de l'apprentissage de l'enfant. Et pourtant...

Ne ratons pas l'opportunité de créer cette base de connaissance.

Humblement vôtre.

Commentaires

Oui, certes, mais la recherche des causes est loin d'être la préoccupation des lobbys pharmaceutiques qui préfèrent soigner des effets...

Et pour cause ! Ainsi que nos gouvernements qui se verraient ainsi être responsable de nombres de maladies très graves.

Quant aux résultats de ces recherches, ils seraient soigneusement occultés comme l'ont été beaucoup d'autres, si ne ce n'est pas déjà au départ orientés dans le mauvais sens.

Ce déni constant des causes est un génocide mondial. Nous ne faisons pas exception.

Écrit par : Jmemêledetout | 09/07/2014

Les commentaires sont fermés.