01/05/2014

SALAIRE MINIMUM

On retiendra à la lecture de l'article mentionné ci-dessous, que le salaire minimum est lié à "l'égalité salariale entre les sexes". L'exemple le plus criant est celui du travail à temps partiel, le cas pour beaucoup de femmes, et en particulier, pour celles qui travaillent à moins de 50%: dans ce cas, le salaire n'étant pas protégé, il est souvent inférieur à 22 francs l'heure, ce qui est illégal.
Le salaire minimum ne tue pas l'emploi car les "soins aux personnes, la vente, la restauration" ne peuvent être mécanisés complètement.
On voit que sur le terrain, les femmes gagnent 20% de moins que les hommes. Et puis, elles vont devoir travailler une année de plus, puisque l'âge de la retraite est tranquillement en train de passer à 65 ans. Votez OUI, car un salaire minimal aidera à corriger ces discriminations.

Merci Mesdames Messant-Laurent et Fellay de votre excellent article intitulé "Le salaire minimum pour réduire la discrimination entre les sexes", paru dans le Temps d'aujourd'hui, en page 11.

Commentaires

Bonsoir ma chère.
Chacun a droit d'avoir une opinion sur la question, sans prétention.
Je pense, donc je dis qu'on ne peut pas mettre tous dans le même sac.
Chaque situation mérite réflexion et chaque salaire. Seulement fixer un minimum est contre-productif, car un salaire il faut le mériter. Donc sans faire grand effort toucher Fr. 4'000.- est aberrant. A ce taux beaucoup se diront, pourquoi entreprendre une formation ? L'Allemagne le fixera à env. 9 Euro de l'heure. En Angleterre on est pas mieux loti. Alors, laissons au marché et aux patrons de régler ce "problème" et des patrons corrects existent ! Sachez que je suis pour un salaire juste et équitable et à travail égal, salaire égal. Une des situation compréhensible est que la femme met la famille avant son job, tandis que l'homme fait l'inverse.
Bien à vous Bruno

Écrit par : Bruno Mathis | 01/05/2014

Salaire minimum OUI mais uniquement pour les citoyens Suisses et étrangers résidents sur notre territoire depuis 2 ans. PAS QUESTION DE FAIRE PROFITER ENCORE LES TRAVAILLEURS FRONTALIERS qui avec le salaire qu'ils gagnent vivent tres comfortablement chez eux par rapport a cezx qui vivent en Suisse.

Écrit par : manco | 02/05/2014

Les commentaires sont fermés.