08/03/2014

LE MOT MALHEUREUX

Exporter des armes fabriquées en Suisse sera plus facile à l'avenir. Si la remarque de M. Clottu de l'UDC est prise hors contexte: "dorénavant on se battra à armes égales avec nos voisins" on peut se demander avec quel voisin nous allons déclarer la guerre!

Certains soulignent que les aspects éthiques doivent primer sur les intérêts économiques et c'est bien. On pourrait imaginer que les 10'000 postes de travail dédiés à la fabrication d'armement pourraient être convertis en d'autres emplois, puisque certains secteurs (tel l'horlogerie) seront touchés par une initiative récente. Au moins une chose positive pour autant que l'idée de cette conversion soit appliquée sur le terrain.

Commentaires

Bravo pour votre message, j'abonde. L'éthique est malheureusement en voie de disparition, surtout dans les milieux économiques et politiques qui manipulent inlassablement les peuples. Et le pire est que ça marche...

Écrit par : jacques joray | 09/03/2014

Il est juste de noter que l'éthique est malheureusement en voie de disparition surtout dans les milieux économiques et politiques qui "manipulent inlassablement les peuples". A part noter ou déplorer... n'y a-t-il rien d'autre à faire? Ayant pour tâche d'informer, de façon impartiale, les médias, qu'ils le veuillent ou non, ne sont-ils pas eux aussi (complaisance inouïe des lecteurs!) complices de cette situation plus qu'alarmante? Est-il excessif d'avouer avoir le sentiment d'une certaine complaisance, ou complaisance certaine des médias? Quelles marges de manoeuvres voire d'action sans subir pressions voire exclusion? Est-ce normal?!
Normal ou... scandaleux?!

Écrit par : Agathe | 09/03/2014

Chère Agathe,
Heureusement le futur n'est pas toujours aussi noir! Regardez ce magnifique reportage sur le désert qui refleurit grâce à quelques individus conscients:
http://www.rts.ch/video/docs/expeditions/5675225-quand-les-deserts-reverdissent.html
Bonne continuation....

Écrit par : NIN.À.MAH | 10/03/2014

NIN.À.MAH, merci. Je voud dirai une simple remarque entendue aujourd'hui. Il s'agit d'un pays d'Afrique: "pas d'eau potable en revanche chacun posséde un portable...!" Mais vous avez raison. Souffrant d'une dépression, il y a quelques années sans pour autant vouloir m'"empoisonner au chimique", j'eus une sorte de visualisation. A partir du Nil... et pensai qu'une personne débarquant d'une autre planète, face aux crues du fleuve croirait venue une fin de monde jusqu'au moment où le Nil reprenant ses espaces habituels les premières pousses feraient leur apparition...Et qu'ainsi nous connaissons des temps intimes de désert puis d'autres d'oasis. Vous ne le croirez pas! Quelques semaines plus tard intervenaient dans ma vie nouvelles réjouissantes... Tout dépend du regard que l'on porte sur (...)! Le problème, disait le fondateur de Terre des Hommes, revenant d'Inde, est qu'à partir d'un certain degré de misère, de souffrance, on ne peut plus lutter: il n'y a plus la force pour... d'où la nécessité indispensable de la solidarité entre humains.

Écrit par : Agathe | 10/03/2014

Votre message m'a beaucoup touchée. Merci de votre confiance.

Avec un portable et des cours gratuits donnés via celui-ci, des médecins africains ont pu opérer en direct, leurs professeurs les guidant d'un continent à l'autre. Ainsi de nombreuses personnes africaines ont pu se faire opérer et guérir! Un bel exemple de solidarité.

Amitiés.

Écrit par : NIN.À.MAH | 10/03/2014

En suivant ces deux commentaires prèsents, sans eau, bien qu'avec portable ces médecins africains auraient-ils pu, en direct ou non, opérer?
Un hôpital sans eau...

Donner à boire à qui a soif... hygiène (noma)

Courses folles des femmes à travers brousses, savanes...

Tout prend du temps mais à part cela, comme dans la chanson: "Mme la marquise, mais à part ça... tout va très bien"!

Africaines et Africains sont géniaux.

S'ils le voulaient, s'ils y pensaient NOMBREUX ô combien! remettraient-ils en question nos extraordinaires avancées-prouesses techniques en leurs applications réelles (sens de l'éthique, désormais "persona non grata"! en vue de sauvegarder l'humain ainsi que son espace de vie..

Écrit par : Myriam Belakovsky | 11/03/2014

Oui, on peut opérer sans eau. C'est ce qui est arrivé par exemple, à une équipe de MSF en mars 2013 en Centre Afrique. Voici l'article: http://www.msf.fr/actualite/articles/republique-centrafricaine-urgence-est-operer-blesses. Mais bien sûr, les conditions sont moins qu'optimales. Gardons les yeux sur ces médecins de brousse qui travaillent avec courage et qui réparent les dégâts des autres. Je persiste: oui, il y a des anges sur terre.

Écrit par : NIN.À.MAH | 11/03/2014

Opérer sans eau: comment les médecins se lavent-ils les mains?

Comment instruments chirugicaux sont-ils désinfectés?

Comment le personnel soignant se désinfectent-ils les mains?

Comment, sans eau le personnel soignant apporterait-il à boire aux déshydratés?

EAU SOURCE de VIE

Écrit par : Myriam Belakovsky | 11/03/2014

On peut désinfecter avec du violet de gentiane, de l'iode, par exemple. Il existe un manuel pour les médecins dans des situations d'urgence. Oui, difficile de survivre sans eau, mais dans les pays à risque (pour l'hépatite par exemple) ne donne-t-on pas le conseil de ne pas boire de l'eau mais consommer des boissons autres dans des bouteilles?

Écrit par : NIN.À.MAH | 11/03/2014

Les commentaires sont fermés.