27/01/2014

QUESTIONS POUR UN ORNITHOLOGUE

Déjà les moineaux s'activent autour du nid de l'an passé, si tôt? Est-ce toujours le cas, ou seulement lorsque le printemps nous surprend plus rapidement que de coutume? Et pour toutes les espèces?
Visite en janvier, préparation du nid en février, etc...

Une réponse sur le site http://www.plume-de-ville.fr/saison2007.html
N'oubliez pas de regarder les vidéos du père nourrissant la femelle et les petits.

Qui dit mieux?

Commentaires

Bonjour Madame,

Très joli site ! Il existe des équivalents en France et en Belgique. Tant mieux !

Je ne suis pas ornithologue mais je connais assez bien mésanges, moineaux, rouge-gorges, et autres merles, ayant la chance de les observer très facilement tous les jours.

Actuellement (en plaine !), les mésanges noires et bleues ont déjà choisi leur partenaire et prospectent les lieux propices à la nidification. La compétition fait rage entre eux. Il est toujours très mignon de les voir tournoyer en couple.
Les oiseaux sont très dépendants de la lumière et de la température. Le taux d'hormone augmente lentement mais surement. Parfois, ils "se trompent" et font leur nid plus tôt.

Pour les moineaux, la situation est plus confuse. Ils vivent en bande et les couples se font et se défont aléatoirement. Actuellement, il n'y a aucun signe de nourrissage entre futurs parents.

Quant au rouge-gorge, il vit encore en solitaire avant sa migration. Aucun changement du coté des farouches merles.

En revanche, aucune nouvelle des sittelles torchepot et c'est surprenant.

Bonne journée

ppc

Écrit par : P.-Ph. Chappuis | 29/01/2014

Mille mercis pour votre commentaire. L'an passé, "mes" moineaux avaient déjà niché dans l'enchevêtrement de mes stores que je ne descends pas. Il me semblait qu'ils avaient pris beaucoup de temps, à ma grande joie, pour faire leur nid, leurs petits et les nourrir.
En Valais, en novembre 2012, j'ai bien compté 15 mésanges sur la table où j'avais laissé des graines. La nourriture étant copieuse, je n'ai pas vu de coup de becs!

Écrit par : NIN.À.MAH | 29/01/2014

Bien joli tout ça et reposant pour un petit moment de la politique ;)

Là où je suis, je ne vois ni arbre ni oiseaux hélas. J'en entends quelques-uns plus loin. Ce qui m'amène parfois à regretter mon épouvantable petit ancien logement en face de l'Arve, mais seulement pour ça. Je pouvais y observer pendant des heures les corneilles préparer leur nid. C'était fascinant, il fallait au moins 30 minutes pour poser la première petite branchette de base et être sûr qu'elle avait la position la plus stable pour supporter tout le reste. Alors elles la mettaient dans un sens, puis l'enlevaient et la mettaient dans l'autre. Une fois toutes les positions possible explorées, elles faisaient un choix. Des incroyables architectes ces oiseaux.

Par contre autre chose m'a surprise. J'ai un bac de Bacopa Monnieri, une plante qui vient d'Inde, et elle a continué à fleurir tout l'hiver, pas autant qu'en été bien sûr, mais elle a fait une petite fleur par-ci, par-là, régulièrement.

C'est une plante utilisée en médecine ayurvédique pour la mémoire, le système nerveux, etc... C'est ravissant.

La nature change, les saisons se décalent, les demi-saisons ont presque disparu, on ne sait plus très bien à quoi s'en tenir.

Mais les animaux eux, savent quand c'est le bon moment et le meilleur endroit.

Écrit par : Jmemêledetout | 29/01/2014

Sympa! Au moins une chose avec les oiseaux: ils mettent tout le monde d'accord.

Écrit par : NIN.À.MAH | 29/01/2014

Les commentaires sont fermés.