02/01/2014

ET POUR BIEN COMMENCER L'ANNÉE...

voici une remarquable interprétation (entre autres) d'un concerto de violon de Tchaikovsky par Julia Fischer qu'on dit être la meilleure violoniste d'aujourd'hui. Plus que magique? Féérique.

http://www.youtube.com/watch?v=_J7ND4GQ8Cc

13:27 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Oui, excellente interprétation.
Et n'oublions pas qu'elle est aussi pianiste virtuose.
Mais n'oublions pas les autres grands violonistes, Hilary Hahn, Joshua Bell, Sarah Chang, Sirena Huang et bien d'autres.
En tout cas merci de ce lien youtube.

Écrit par : Lambert | 02/01/2014

Merci de votre commentaire. Pour ma part, j'aime beaucoup Maxime Vengerov, et ses cours de violon sur internet sont hilarants. Mais pour moi, le maître des maîtres était Nathan Milstein, dans la plus belle interprétation de Mendelssohn que je n'aie jamais écoutée. On s'en relève la nuit!! Il faut écouter LA note sublime, à la minute 4:25 sur cette vidéo: http://www.youtube.com/watch?v=jnMRJlmdGp8

Écrit par : NIN.À.MAH | 02/01/2014

PS. Je viens d'apprendre que Vengerov joue actuellement sur un Stradivarius, le Kreutzer (1727), dont il est le propriétaire depuis 1998. Et pour être plus terre à terre: ce violon valait 1,5 million de dollars lorsqu'il l'a acquis! Voici le lien sur Vengerov jouant le concerto de Sibelius. http://www.agoravox.tv/culture-loisirs/culture/article/barenboim-vengerov-repondent-a-31880.

Écrit par : NIN.À.MAH | 02/01/2014

Magnifique. Merci pour ce lien.

Écrit par : hommelibre | 03/01/2014

Je vous en prie. Un homme libre sait ce que la musique transcende!
J'ai confiance en ces deux domaines: la science (mais oui!) car les vrais scientifiques (on connaît "science sans conscience n'est que ruine de l'âme") passent au-dessus des frontières et des espaces politiques fictifs.
Et la musique, langage universel.
Alors pourquoi ces deux domaines n'ont-ils pas réussi à changer le monde? Il s'agit sans doute d'un problème d'ego; espoir: la vieillesse des acteurs parfois, tend à sublimer ce travers.

Écrit par : NIN.À.MAH | 03/01/2014

Les commentaires sont fermés.