31/07/2013

SUIVI

Si l'on est un adepte des journaux et que les articles intéressants sont mis de côté, on s'aperçoit rapidement qu'il n'existe pas l'idée d'un suivi mais plutôt d'un processus de réactivité. En 2008, par exemple, le Temps avait publié un article sur les pompes à chaleur. Depuis, plus rien (sauf pour le canton de Fribourg). Ce serait excellent si le lecteur / la lectrice pouvait avoir des nouvelles sur ce procédé, s'il est encore rentable, etc...

29/07/2013

SIGNATURE

On apprend aujourd'hui que les dauphins ont chacun un sifflement particulier. Il semblerait bien que celui-ci corresponde à ce que nous appellerions un nom:
"Stephanie King et Vincent Janik, de l’université de St. Andrews (Royaume-Uni), ont mené récemment une étude au large de la côte est de l’Écosse. Leurs conclusions viennent d’être publiées dans la revue Pnas : les signatures personnelles seraient utilisées comme des noms, pour marquer sa présence, mais aussi pour se faire appeler. Il s’agirait de la première preuve réelle de l’existence d’appellations et de noms au sein du monde animal (si l’on exclut l’Homme!)"

(Source: Futura-science du 28.7.2013 par Quentin Mauguit)

http://www.futura-sciences.com/magazines/nature/infos/act...

28/07/2013

HILARANT

Savez-vous comment on a trouvé la manière d'endormir les patients afin de leur éviter des souffrances lors d'une opération? On se souviendra des souffrances de Lully et d'une reine de France lorsqu'ils durent subir une ablation. Voici des extraits d'un article sympa trouvé sur egora.fr (HISTOIRE par A.B. le 28-07-2013)

"....Le 10 décembre 1844, le Professeur Gardner Quincy Colton, artiste dans un cirque récemment installé à Hartford, en Angleterre, prévoit de faire, une démonstration de son tout nouveau « gaz hilarant ». Dans l’assistance, Horace Wells, jeune dentiste de 29 ans, se porte volontaire pour monter sur scène et tester ce fameux gaz. Il en aspire une bouffée, ressent une curieuse sensation de vertige et de bien-être, puis reprend vite ses esprits.

A ses côtés, Samuel, un de ses amis, teste également le gaz; il se met à gambader et se cogne violemment la cheville. Malgré son sang qui coule, il chante, totalement indifférent à sa blessure. “Je crois que l’on pourrait arracher une dent ou même couper une jambe sans souffrance si l’on fait inhaler ce gaz aux patients”, confie le jeune dentiste qui passera dès lors de nombreuses années à tenter de démontrer les bénéfices thérapeutiques de ce gaz.

Le gaz hilarant a, en réalité, été inventé par un révérend anglais du nom de Joseph Priestley, découvreur du gaz carbonique, le dioxyde de carbone, en 1772, mais aussi de l’oxygène et de l’oxyde d’azote, obtenu en aspergeant de la limaille de fer avec de l’acide azotique, dont il tire le protoxyde d’azote. Il identifiera rapidement les propriétés euphorisantes du protoxyde d’azote, baptisé plus tardivement “gaz hilarant”, par un apprenti de pharmacie, Humphry Davy, qui avait réussi à en fabriquer, et l’avait testé sur lui-même. Souffrant d’une rage de dent, Davy constate un grand soulagement en inhalant le gaz.

Mais ce gaz hilarant était resté cantonné à une utilisation dans des spectacles de cirques et de foires. Horace Wells, peu après le spectacle du 10 décembre 1844, demande à son assistant de lui arracher une dent. Il s’installe dans un fauteuil, inhale le gaz et s’endort subitement. Son assistant arrache la dent. Wells dort toujours. La méthode fonctionne.

Le dentiste décide alors d’en faire profiter ses patients qui, rapidement, viennent de loin pour bénéficier de soins sans douleur. Et pour cause. On peut facilement imaginer ce que furent les opérations chirurgicales avant l’anesthésie : des chirurgiens en redingote, un patient maintenu de force sur une table d’opération qui a pu recevoir tout au plus un peu d’opium et d’alcool.

Voulant faire fructifier sa trouvaille, Horace Wells se rend à Boston où il rencontre, au Massachusetts General Hospital, un chirurgien, John Warren, qui a lui même tout tenté pour réduire les douleurs de ses patients mais sans succès.

Le 20 janvier 1845, dans une salle d’opération de l’hôpital, Wells présente ses travaux à l’assistance. Il veut faire un test mais aucun patient n’est prévu. Un jeune homme obèse souffrant d’une rage de dent accepte d’être soigné après utilisation du gaz. Il s’assied, inhale le gaz et s’endort. Mais alors que Wells tente d’arracher la dent malade, le jeune homme hurle et se relève brutalement. Horace Wells, humilié, doit faire face à l’échec.

Un seul médecin, son ami William Morton poursuit les travaux entamés par Wells. Il s’oriente alors vers l’utilisation de l’éther et met au point un dispositif d’inhalation pratique. Devant témoin, il extrait la dent douloureuse d’un professeur de musique de Boston après l’avoir endormi à l’aide de l’éther. Son patient se réveille sans avoir rien ressenti et accepte de signer une attestation que lui tend Morton.

Morton va faire publier sa découverte et, pour convaincre les grands chirurgiens de l’époque, demande à John Warren de tenter une nouvelle expérience.

Le patient est un imprimeur de 20 ans, chez qui Warren souhaite extraire une tumeur vasculaire au coin de la mâchoire gauche. Morton arrive en retard. Il installe son dispositif d’inhalation et explique au patient comment respirer profondément par la tubulure. Le patient s’endort. Warren agit, incise, ligature les vaisseaux, réduit la tumeur. L’opération dure 25 minutes. Le patient se réveille et est sorti du bloc. Un second malade doit être traité pour une affection de la colonne vertébrale à traiter par des pointes de feu préparées au fer rouge. Il est endormi et opéré. Nouveau succès. Un pas immense vient d’être franchi.

Le lendemain, une nouvelle opération est réalisée. Le Dr Oliver Holmes invente le mot “anesthésie” qui signifie insensibilité.

Wells, quant à lui, est resté ignorant des progrès réalisés par Morton jusqu’à ce que celui-ci lui propose de diffuser sa propre technique, ce que Wells refuse, ulcéré. Parti en France, Wells en revient avec le chloroforme utilisé par James Simpson, un obstétricien. Wells l’expérimente encore sur lui-même, combine éther et chloroforme et devient dépendant. Il se suicidera à New York, après une lente descente aux enfers de la toxicomanie, en prison, où il fut incarcéré pour l’agression d’une prostituée.

Tentant de conserver le secret de son anesthésique, Morton le baptise le létheon, “oubli” en grec. Il dépose un brevet pour son appareil mais devra finalement se résoudre à avouer que son gaz n’est autre que l’éther sulfurique rectifié, découvert 400 ans plus tôt par un botaniste allemand.

L’utilisation de l’anesthésique se répand dans le monde entier. En France, c’est le chirurgien Antoine-Joseph de Lamballe qui opère à l’hôpital Saint-Louis le premier patient sous anesthésie, le 22 décembre 1846."

[Avec Docbuzz.fr, d’après La singulière découverte de l’anesthésie, de Patrick Berche et Jean-Jacques Lefrère]

27/07/2013

ADAMANTIN

C'est l'adjectif tiré du mot diamant.
Joli prénom pour une fille : Adamantine
En anglais, adamant pourrait se traduire par intransigeant.

12:32 Publié dans français | Lien permanent | Commentaires (0)

26/07/2013

3000 PERSONNES....

sont venues écouter Noam Chomsky hier. On ne peut s'empêcher de penser à Jean Piaget et de leur mémorable duel, puisque Chomsky parlait dans l'auditoire dédié à l'épistémologue. En voici quels étaient les enjeux:

"En 1975, une rencontre historique opposa Jean Piaget et Noam Chomsky. Le psychologue et le linguiste confrontèrent leurs théories de l'acquisition du langage chez l'enfant.

Le cadre : octobre 1975, à Royaumont (Val-d'Oise), dans une magnifique abbaye cistercienne transformée en centre culturel, le Centre Royaumont pour une science de l'homme.

Les acteurs : Jean Piaget, le célèbre psychologue genevois, âgé de 79 ans. Longs cheveux blancs, sourire courtois, esprit vif et culture encyclopédique, il est l'une des grandes figures de la psychologie. Son contradicteur est Noam Chomsky, 47 ans, linguiste américain venu de Cambridge. Sa théorie de la grammaire générative a révolutionné la linguistique. Une pléiade de chercheurs - psychologues, linguistes, philosophes, neurologues... - participent au débat.

L'enjeu : confronter deux conceptions opposées de la genèse de la pensée et du langage, l'innéisme de Chomsky et le constructivisme de Piaget. Selon Chomsky, il existe des compétences mentales innées, inscrites dans le cerveau de l'homme, qui expliquent notamment ses capacités linguistiques universelles. Piaget soutient que les capacités cognitives de l'humain ne sont ni totalement innées, ni totalement acquises. Elles résultent d'une construction progressive où l'expérience et la maturation interne se combinent." (écrit par JEAN-FRANÇOIS DORTIER - 2008)


article entier sous http://psysoumaya.blogspot.ch/2008/02/le-dbat-piagetchoms...

24/07/2013

Côté Parc

C'est le nom sympathique d'un petit restaurant sis à la rue du même nom, dans le quartier des Eaux-Vives. On y mange de merveilleux légumes sautés et du blanc de poulet à la citronnelle, à la moutarde, et bien d'autres parfums....
A ne pas manquer, surtout pour l'accueil fort aimable, malgré l'heure tardive!

23/07/2013

GLACIER DE FEU

Dimanche soir, sur la route de Chamonix: le glacier des Bossons s'est transformé en coulée d'or, enrobée d'un arc-en-ciel:

glacierdesbossons 060.jpg

glacierdesbossons 072.jpg

Et vous le croirez peut-être, au lieu même d'où cette photo a été prise, un renard regardait le spectacle .....

Photos humblement prises par DBR

08:22 Publié dans Nature | Lien permanent | Commentaires (2)

22/07/2013

POUR SAUVER UNE RUCHE

On vient de découvrir que lorsqu'une abeille est atteinte d'un parasite, elle quitte la ruche pour éviter de contaminer les autres. En cela, elle se sacrifie pour protéger la colonie. Serions-nous capables d'agir de manière si altruiste?

Réf. Quentin Mauguit, Futura-Sciences, 21.7.2013 rapportant une recherche de Cynthia McDonnell, de l’Inra d’Avignon, dans la revue BMC Ecology

12:11 Publié dans Nature | Lien permanent | Commentaires (1)

13/07/2013

SENIORS

Si vous êtes désireux de retrouver du travail après votre retraite, voici un site bien fait: www.competences-seniors.ch. Le site n'est pas gratuit pour les employeurs ni si vous souhaitez y mettre votre profil.

11/07/2013

GAVÉES

En prison, les suffragettes étaient gavées en Angleterre au XIXe siècle, lorsqu'elles osaient faire la grève de la faim. Les personnes enfermées dans ce camp de souffrances indicibles qu'est devenu Guantanamo, sont également gavées au XXIe siècle. 200 ans après, la gent politique et policière n'a pas changé d'un iota.

"En juillet 2006 , le secrétaire adjoint à la Défense, Gordon England, a indiqué aux militaires américains que les prisonniers de guerre étaient protégés par les conventions de Genève, ce qui signifie qu'ils ont droit à un procès équitable et juste." (Wikipedia).

"Le 22 janvier 2009 , soit deux jours après son investiture comme nouveau président des États-Unis, Barack Obama a signé un ordre de fermeture du camp. Cette mesure était censée être effective dans un délai de un an." (Wikipedia)

Qui aura le courage de faire fermer ce camp d'infamie? Le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme? L'Organisation mondiale contre la torture? Le Comité des droits de l'homme?

Peut-on accuser un Etat de violation de la Convention des Nations unies contre la torture?








10/07/2013

NOTES DE S. HAWKING

A la lecture d'un article sur le réchauffement climatique paru dans le Matin d'aujourd'hui, on pourrait rappeler le cri d'angoisse lancé il y a 6 ans par un physicien plus qu'averti:

“Le danger est que le réchauffement de la planète
ne réussisse à s’auto-entretenir, si ce n’est déjà
fait. La fusion des calottes arctique et antarctique
diminue la proportion d’énergie solaire renvoyée
dans l’espace, ce qui accroît encore la température.
Le changement climatique pourrait ravager
l’Amazone et d’autres forêts humides, et éliminer
ainsi l’un des principaux moyens par lequel
l’atmosphère est épurée de son dioxyde de carbone.
L’élévation de la température des océans pourrait
déclencher la libération d’énormes quantités
de méthane, piégées sous forme d’hydrates sur
les fonds océaniques. Ces deux phénomènes
augmenteraient l’effet de serre, et par voie de
conséquence le réchauffement planétaire. Nous
devons inverser d’urgence le réchauffement de la
planète, s’il en est encore temps.”

Stephen Hawking, physicien théoricien (écrit en 2007)


10:54 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0)

09/07/2013

CHOMSKY

Juste pour info: le Prof. Noam Chomsky donne une conférence le jeudi 25 juillet 2013 à Uni-Dufour à 20h.
Retransmission: Auditorium Arditi et Uni Bastions. (Conf. en anglais avec interprétation en français)

Sujet: qu'est-ce que le langage et en quoi est-ce important? Un point de vue personnel

A ne pas manquer, ce professeur a passé sa vie à travailler sur le sujet.



Merci Mélina

12:21 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0)

08/07/2013

"LE SENS DE LA BATAILLE"

Emission émouvante d'un avocat genevois* à voir. Victime d'un accident cérébral, il se retrouve devant l'essentiel : un combat pour redevenir autonome et la découverte d'avoir bien été entouré. Autant son père avait les yeux clairs, autant les siens reflètent une détermination farouche à sortir de "sa mésaventure"; mais surtout son regard a changé sur les êtres.

Il va sans nul doute nous offrir de belles heures de lecture ou d'écoute puisqu'il s'est déjà lancé dans le théâtre, après nous avoir déjà donnés des trésors d'interviews cinématographiques.

Merci Maître.

En PS:
Une citation qui pourrait donner un sens à ce combat:
"Il n'est que l'expérience menée à terme qui libère." (Christiane Singer)
Extrait du Derniers fragments d’un long voyage

*http://www.rts.ch/video/emissions/pardonnez-moi/5051724-dominique-warluzel.html

03/07/2013

ALGUE & CO

"Produire un biocarburant à partir de la pollution industrielle serait possible. La microalgue Heterosigma akashiwo est prometteuse, tant pour la réduction de la pollution des centrales que pour l’élaboration de biocarburant. Le dioxyde de carbone et les oxydes d’azote stimulent sa croissance, l’algue grandit et grossit deux fois plus vite en leur présence. Elle produit par ailleurs un fort taux d’hydrates de carbone, que l’on sait convertir en biocarburant pour alimenter les voitures."
Extrait de l'article de Mme Bossy dans Futura-Science du 2/7/2013

02/07/2013

FRANGLAIS

La nouvelle section des journaux et sandwiches de Coop-2000 est très accueillante, si accueillante qu'elle l'a nommée "Coop Take It"! Littéralement "Coop, prends-le" Sympathique!
On connaissait "Take out" (en américain) ou" take away" (en anglais) pour "vente à l'emporter".
La Migros, jamais en reste, annonce l'ouverture d'une même section mais n'est pas tombée dans le panneau... publicitaire car sur celui-ci, elle a choisi Take away.
Alors, chers clients des deux chaînes, take it easy!

01/07/2013

PARADOXE

Il nous semblait que dans l'ensemble, le pays américain était content de la chute du mur de Berlin. Comment se fait-il alors que la frontière du mur du Mexique se renforce-t-elle tous les jours un peu plus? Aujourd'hui, (selon Le Matin du 1er juillet) on a besoin de drones, de bateaux et d'hélicoptère pour protéger l'économie américaine de l'afflux de migrants. Or, n'y aurait-il pas une solution? L'argent que représente ce renforcement de moyens ne peut-il pas être investi dans l'économie mexicaine?

Pour des solutions autres que la force, voir le document: http://www.google.ch/url?sa=t&rct=j&q=r%C3%A9solution%20p...