10/06/2013

LES CHEVAUX ÉCUMANTS....

Elle a écrit:
"l'homme occidental a une propension colossale à la haine de soi: l'imaginaire collectif miné de guerres et de haines idéologiques et aussi la loyauté envers ceux qui ont souffert le retienne de vivre.
Souvent l'égoïsme n'est que le deuil hargneux du respect de soi.
Or la loi de l'âme est radicale: si je ne suis pas proche de moi, je ne le serai de personne et personne ne pourra m'approcher .... Car l'autre reçoit aussitôt, et même si je crois l'aimer, le reflet radioactif de ma haine de moi-même.
....
L'amour de soi - qui est le fondement de l'amour - est une expérience bouleversante....Il ne s'agit pas de l'amour porté à cette personnalité que j'ai réussi à construire. C'est une grande sympathie que j'éprouve pour elle tout au plus. Non, l'amour s'ancre ailleurs. Il s'ancre d'abord dans la stupéfaction d'être vivant et étrangement dans l'expérience du corps". (Christiane Singer: n'oublie pas les chevaux écumants du passé).

Ceci après avoir lu avec stupéfaction les résultats du vote sur le durcissement de la loi sur l'asile: la haine de soi mène à la haine de l'autre.

Merci Dounia de nous avoir fait découvrir ce texte.


Les commentaires sont fermés.