14/05/2013

L'ICHNEUMON COURAGEUX

Cet insecte a fait un aller et retour Sion-les Agettes sur le capot d'une voiture dont les occupants sidérés par la longueur de son dard ont bouilli dans leur voiture, de peur de le voir entrer par une fenêtre! Au retour, ayant voulu savoir quel danger ils avaient encouru, ils se sont précipités sur.... l'encyclopédie internétienne!

Et ils ont appris, que l'appendice dont l'insecte inconnu était orné, n'était pas un dard mais un ovipositeur (son instrument de ponte). Quoiqu'il en soit, l'ichneumon a résisté, au vent qui lui secouait les antennes, les ailes et même les pattes arrières, aux essuie-glace menaçants, au liquide nettoyant le pare-brise, bref, lorsque les propriétaires sont revenus chercher leur char, le monstre avait disparu dans la nature.

Ichneumon.jpg

Source photographique et explication anglo-saxonne: http://www.offwell.free-online.co.uk/forest1/FOLDER01/HTM...
Traduction dbr:
Malgré son apparence étonnante, l'ichneumon n'est pas dangereux pour l'homme. Il en existe beaucoup de sortes. Certains ressemblent à une guêpe, en fait, le spécimen ci-dessus est appelé "guêpe au sabre" (en français, grande rhysse). L'adulte se nourrit de nectar et de la sécrétion collante provenant de pucerons. La longue pique noire acérée à l'arrière de l'abdomen de cette femelle n'est pas un dard mais un ovipositeur, placé dans une gaine protectrice et utilisé pour pondre. Elle utilise ses antennes pour sentir les vibrations du bois, provoquées par les larves de la guêpe des bois qui se trouvent au plus profond de celui-ci. Lorsqu'elle trouve une larve, elle enfonce son ovipositeur dans le bois et place un oeuf sur la surface de la larve. Lorsque l'oeuf éclôt, il mange la larve de la guêpe des bois (ou sirex géant).

Source de la terminologie: http://www.wsl.ch/forest/wus/diag/show_singlerecord.php?T...

Commentaires

Ce que l'histoire ne dit pas, c'est comment la petite bête a vécu ce voyage traumatisant, sur deux tonnes de tôle chaude, dans un bruit assourdissant (pour son sens de l'ouïe de petite bêtes), et guettée par deux immenses bêtes, heureusement enfermées et retenues par une paroi invisible... La vie des bêtes, ce n'est pas toujours drôle.

Merci Nin. À.Mah pour tes histoires de bêtes (et pour les autres aussi...!)

Vincent

Écrit par : Vincent | 15/05/2013

Les commentaires sont fermés.