18/04/2013

NETTOYAGE DE PRINTEMPS

Extraits de l'article publié dans le Quotidien du Médecin du 17.4.2013

"Des années de recherche sur la souris ont mis en évidence un mécanisme d’autophagie, qui permet aux cellules souches neurales de se maintenir toujours prêtes à remplacer les vieilles cellules cérébrales et nerveuses endommagées.

Ces cellules souches cachées dans les profondeurs du cerveau, attendent le moment où selon les besoins, elles se différencieront en l’un ou l’autre des types cellulaires. Des chercheurs de l’Université du Michigan ont découvert ce qu’ils nomment « le nettoyeur de printemps » qui permet de débarrasser les débris indésirables contenus dans les cellules et de maintenir ces dernières à leur stade de cellules souches.

Une protéine en particulier, FIP200, gouverne le processus de nettoyage, c'est-à-dire l’autophagie. Une réduction de cette protéine et les cellules s’endommagent elles-mêmes, pour finir pas se détruire. Si l'on réduit la présence de FIP200 dans une région cérébrale précise chez la souris, cette région commence à involuer.

« Ces découvertes aident à comprendre pourquoi en vieillissant le cerveau et le système nerveux peuvent être atteints par des dommages permanents, car le ralentissement de l’autophagie empêche le déploiement des cellules de remplacement. » Si cette notion est confirmée chez les humains, cela pourrait aider à trouver des parades à certaines pathologies cérébrales du vieillissement."

Dr BÉ.V.

Nature Neuroscience, doi :10.1038/nn.3365.

14:37 Publié dans santé, Science | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.