22/03/2013

SOS ARTISANS

Certains clients commandent à la dernière minute souvent, des objets longs à préparer à des artisans qui n'ont pratiquement pas de cash-flow. Ceux-ci sont pris à la gorge et lorsque la facture prend plus de 6 semaines à être réglée, ces artisans doivent alors emprunter pour payer leurs fournitures, qu'ils avancent, et leur loyer. Ils sont aussi victimes de complications administratives que ces clients leur font subir volontairement.

Il ne reste bientôt plus de ces personnes, en même temps artistiques et pratiques, qui peuvent réparer ou construire des merveilles. Leur métier est si chahuté par la conjoncture économique doublée de mauvais payeurs que notre société ne pourra que s'asseoir sur des chaises cassées. Le mot bienséant n'existera donc plus!

Commentaires

cet article soulève un point important a savoir le manque d'organisation et la complète destabilisation des consommateurs qui oublient tout comme l'employé pressé qu'il ne suffit pas toujours de presser sur une touche pour obtenir satisfaction.A trop de virtuel ce dernier déresponsabilise totalement l'humain qui croit qu'il n'y a qu'à !
le monde de demain sera habité soit par des humains sous tranquillisants dès l'àge de trois ans ou en foyers à vie par des gens remplis d'addictions et ceux qui prétendent que le virtuel dès l'enfance n'est cause d'aucun préjudice ne pensent que rentabilité et mentent comme des arracheurs de dents

Écrit par : lovsmeralda | 22/03/2013

Les commentaires sont fermés.