14/03/2013

DU PAIN SUR LA PLANCHE

A l'heure où le plus grand télescope du monde est inauguré qui permettra de découvrir les secrets du cosmos, un espoir fou naît dans l'élection d'un pape qui ne devrait pas regarder le monde à travers le petit bout de la lunette!

Le boulot ne manque pas: si François 1er est fidèle à sa conviction d'aider les pauvres, il aura son mot à dire dans la distribution de la nourriture, dans celle des logements, etc. et même, avec son bagage de technicien chimique, dans la diminution de l'utilisation des pesticides....dont les abeilles font les frais. On a besoin d'un pape "durable".

Saura-t-il saisir cette opportunité unique, retrousser ses manches mais aussi aiguiser son verbe pour convaincre ceux qui détiennent le pouvoir sur les besoins élémentaires de la population?

Les commentaires sont fermés.