• IWERDDON

    Savez-vous qu'Iwerddon signifie Irlande? Quel rapport avec notre bonne ville d'Yverdon?

    Voici le lien qui unit les deux endroits:

    Iwerddon_O_S__triangulation_pillar_-_geograph_org_uk_-_197105.jpg
    (ceci est une pierre carrée située à Iwerddon)

    Et ceci, un alignement de menhirs près d'Yverdon (plus précisément à Clendy)

    Menhirs_YlB.jpg

    La clé: ces deux sites sont liés par la culture celte.


    Sources:
    http://www.yverdonlesbainsregion.ch/fr/Culture_Patrimoine/Sites_historiques/Sites_neolithiques/menhirs_clendy
    http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Iwerddon_O.S._triangulation_pillar_-_geograph.org.uk_-_197105.jpg

  • TRAVERSÉE

    On peut se demander ce que mijotent nos édiles à propos du pont du Mont-Blanc !

    nana 030.jpg



    Source photographique: DBR
    (pris sur le chantier de Longemalle)
  • MEDECIN DE CAMPAGNE

    Une belle histoire sur le blog des médecins (egora.fr):

    Le jour où… "J’ai conquis ma clientèle en sauvant la mère du facteur"

    Il faisait nuit sur le village. Une nuit calme et silencieuse, comme il en faut pour bien dormir. Cependant, le sommeil se refusait à moi malgré l’heure très tardive, repoussé sans cesse par une indélicate migraine. Un léger abus de boissons fermentées n’était sans doute pas étranger à cette désagréable sensation. Je me sentais pourtant heureux et me remémorais la journée passée : la fête avait été déclarée sur le village par les autorités communales, comme d’autres décrètent le couvre feu ou l’état d’urgence. Et la fête avait secoué le tapis poussiéreux du quotidien. Les femmes s’étaient faites princesses et les hommes chevaliers. L’alcool avait délié les langues et les corsages. Les plus timides avaient battu du pied tandis que les ténors de la danse virevoltaient dans la nuit colorée. Et puis la piste s’était embrasée, les enfants et les ancêtres, les belles et les bossus, les notables et les obscurs, le médecin et le curé, chacun avait offert son corps et son âme aux rythmes fébriles d’un orchestre aviné...

    Plus tard, les derniers soubresauts de la fête s’étaient évanouis dans les collines. Les derniers noctambules avaient regagné tant bien que mal leurs maisons... ou celle d’une autre.

    A l’heure où la nuit passe le relais à l’aurore, j’allais enfin trouver le sommeil lorsque la porte fut assaillie par une volée de coups de poing. Je me levai à regret et me retrouvai nez à nez avec un grand gaillard plus très jeune, à la mine affolée. Je reconnus le messager du village, l’Hermès des temps modernes : le facteur.

    "Docteur venez vite, ma mère est en train de mourir."

    Le message était clair. Mon cerveau embrumé l’était moins et je tentais d’y mettre de l’ordre tout en suivant l’homme jusqu’à sa demeure. Il me mena jusqu’à la chambre de la présumée défunte. Celle-ci agonisait sur un lit dont les boiseries magnifiques offraient un contraste saisissant avec le délabrement manifeste du sommier à ressorts, lequel avait visiblement le même âge canonique que sa propriétaire. La « matriarche » râlait, inconsciente, le souffle rare et le front humide, secouée parfois par d’incohérents mouvements. Son pouls fantomatique et sa tension artérielle inexistante ne laissaient aucun doute quant à la gravité du cas.

    Dans ces moments-là, on se dit qu’il faut appeler le docteur, mais quand on est soi-même le docteur, on a personne à appeler, à part peut-être le curé ou les pompes funèbres, mais alors à quoi sert donc le docteur ?...

    "Bon, elle meurt", pensais-je "Là dessus on est tous d’accord ! Mais elle meurt de quoi ? Est-ce une mort curable ou définitive ?"

    "Que prend-elle comme médicaments ?"

    Le fils ouvrit une superbe armoire en bois massif, garnie de bric et de broc et en sortit un sac en plastique dans lequel je reconnus immédiatement une boite de Diamicron.

    " A t’elle mangé ce soir ?"

    "Non Docteur, elle n’a rien mangé de la journée, mais elle a pris ses remèdes."

    Eurêka ! Probablement un coma hypoglycémique. Avec un peu de chance, cette mort ne serait pas forcément incurable. Cerbère n’avait qu’à bien se tenir.

    Je préparai en toute hâte une seringue de sérum glucosé concentré et cherchai une veine praticable. Hélas, ses veines étaient si usées, sinueuses et fragiles que je déchantai aussi rapidement que je m’étais emballé...

    Mais soudain, un vieux vaisseau noueux, qui avait vu passer deux guerres mondiales, quelques grossesses et des tonnes de globules rouges, se laissa transpercer doucement par mon aiguille et le sucre salvateur se répandit dans son réseau sanguin. Le corps était immobile. Je demandai au facteur de préparer un verre d’eau très sucrée. Je compris à son regard incrédule que sa confiance en moi était plus que limitée et qu’il ne saisissait pas l’intérêt d’une requête aussi futile. Il disparut cependant dans la cuisine, déjà endeuillé.

    Lorsqu’il revint quelques instants plus tard, je crus bien qu’il allait tomber apoplectique ( parfois un mort peut en cacher un autre ). Son visage rouge et bouffi trahissait une surnaturelle stupeur. Il laissa échapper quelques borborygmes incompréhensibles. Sa mère, tranquille trônait fièrement sur son lit et regardait autour d’elle avec étonnement :

    "Mais qu’est-ce qui se passe ici ? Qu’est ce que vous faites dans ma chambre ?"

    Le facteur leva les bras vers le ciel, secoua sa tête dans tous les sens et lâcha finalement :

    "Ma mère, elle était morte et elle est ressuscitée !"

    Il la toucha, l’embrassa, puis, se sentant une âme thérapeute, la força à ingurgiter le breuvage qu’il avait préparé sur ma demande. Pour l’heure, la vieille dame était sauvée ; la vie de la maisonnée pouvait reprendre son cours tranquille.

    A compter de ce jour, les gens du pays me regardèrent d’un autre oeil. L’affaire avait fait le tour du canton. Pensez donc, avec un facteur les nouvelles vont vite ! Désormais, je n’étais plus un simple médecin remplaçant, j’étais presque devenu un faiseur de miracle..."

    Docteur Marc Rousseau, médecine générale et Homéopathie

  • ALOUETTE

    Intéressant perroquet, bilingue, si vous l'écoutez jusqu'au bout! et... sans accent.

    http://www.youtube.com/watch?v=YYmEviJK5Hs

    Merci Cynthia!

  • CE QU'ON PEUT FAIRE

    Dans son livre "Mourir de dire", Boris Cyrulnik nous donne un onguent qui permet à celles et ceux qui sont victimes de violence de s'en sortir. Il dit "c'est l'abandon, l'absence de soutien....l'isolement affectif et relationnel qui sont les plus forts déterminants de la reproduction de cette violence." Donc, il faut que tous ceux qui ont contact avec ces victimes (amis, famille, voisins) deviennent des "soutenants". Parler, parler, parler avec quelqu'un qui comprend, est une libération.


    http://www.ge.ch/violences-domestiques/

  • RECHERCHE SPATIALE

    Un astronaute à écouter dans le cadre des conférences TED* (Paris):

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=5i94mJ2LVvA

    *Technology, Entertainment, Design

    Un grand merci à planetpositive.org qui a retransmis la conférence sur son site.

  • OISEAU MALIN

    Lequel a le wi-fi?


    birdie.jpg

    Source: Siliconindia jokes

  • LE PARRAIN

    Le parrain de "Futura-Sciences" est Jean-Louis Etienne, l'explorateur. Il "prépare sa prochaine expédition
    avec un projet d’envergure : la dérive sur une sorte de navire vertical, le Polar Pod, pour une année entière au cœur des « cinquantièmes hurlants ». Départ prévu en 2014".

    En voici plus sur son projet:

    http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/oceanographie-1/d/jean-louis-etienne-veut-deriver-un-an-autour-de-lantarctique_43417/#xtor=EPR-17-[QUOTIDIENNE]-20121216-[ACTU-jean-louis_etienne_veut_deriver_un_an_autour_de_l_antarctique]

  • IMAGINATIONS

    Parfois l'étranger ouvre des yeux si grands
    que la ville lui apporte un plein d'étonnement.
    Seul semble-il voir le bonheur de ce lieu.
    Ainsi mêle-t-il Stanbul et Teshub, le dieu
    des Hurrites aux abords du Lac Van,
    Ou l'Allobroge, qui d'ailleurs venant,
    Rejoint l'énigme de la Reine Nefertiti*
    Merci Haykel et Demir, nos photographes amis.




    *Nefer-titi = la belle qui marche ou, la parfaite est venue. Certains historiens pensent qu'elle était Hurrite.
    Peut-être venait-elle de Washukanni, capitale du royaume de Mitanni où vivait ce peuple.
    Allobroge = venu d'ailleurs.


  • UNE MINUTE DE NATURE

    Incroyablement beau et précis, voici le Pygargue à tête blanche (Haliaeetus leucocephalus) capturant une proie.

    http://www.youtube.com/watch?v=hecXupPpE9o

  • ENNEMI PLUS GRAVE?

    Un article intéressant de Monsieur Chubin à lire sur Le Temps d'aujourd'hui relatif à la menace que représente l'Iran sur Israël. Et si le gouvernement israélien changeait sa politique de peuple traqué contre des liens économiques forts avec la Palestine? Si cette dernière obtenait les mêmes possibilités de travail et de développement que son voisin? Alors nos établissements financiers européens et américains pourraient enfin aider cette région, non pas pour "diviser pour mieux régner" comme d'hab, mais pour créer une région économiquement forte, comprenant le Liban et l'Egypte ainsi que les autres pays méditerranéens en quête d'une façon de vivre digne.

  • UNE PETITION PEUT-ÊTRE?

    On apprend avec tristesse que les CFF vont fermer leur agence à Longemalle. Donc, plus de possibilité d'acheter des billets sur la rive gauche. Ne peut-on pas attendre qu'une agence (hypothétique?) soit installée dans la gare des Eaux-Vives avant de fermer la seule agence située au centre-ville?

    Il y a bien la pétition P-1822-A datée du mois d'août, mais y-a-t-il des nouvelles?

    En voici le texte: http://www.ge.ch/grandconseil/data/texte/P01822A.pdf

    Et si l'on mentionne dans ce texte qu'il y a peu de clients, c'est peut-être aussi que ce petit bureau n'est pas connu. Alors vive les blogs qui font un peu de pub!

  • APPRENDRE

    "On peut apprendre sous la contrainte. Même alors, une forme de désir sert de moteur. Non celui de savoir, mais le désir d'être aimé, de ne pas être puni ou exclu, ou simplement de faire bonne figure. Le prisonnier qui apprend à casser des cailloux, le conscrit qui apprend à nettoyer un canon, l'élève qui apprend à calligraphier, la mort dans l'âme, ont tous un moteur. S'ils ne désirent pas savoir, ils désirent ce que le savoir garantit, place, pouvoir, respect, tranquillité." (Philippe Perrenoud)



    Source: http://www.unige.ch/fapse/SSE/teachers/perrenoud/php_main/php_2004/2004_08.html#copyright

  • 您也不

    N'avez-vous jamais eu la curiosité de savoir comment Monsieur Tschin Ta Ni est arrivé à Genève? Le livre des Editions Hurter sur ce sujet est des plus passionnants. Il semblerait que le sinologue, François Turrettini, l'ayant rencontré à Paris, lui ait demandé de venir l'aider à travailler dans son imprimerie pour publier des textes chinois. C'est bien plus tard que Monsieur Tschin Ta Ni ayant eu peur que cette imprimerie ne soit pas viable à long terme, qu'il choisit d'installer son petit commerce de thé.

    Sa tresse peut toujours être admirée dans son magasin, sis à la Rue Verdaine 5. Mythique!

  • LES DEUX E

    Elles se ressemblent un peu Edith et Eveline..... toutes deux très résistantes, mais elles chantent différemment!

    Edith-Piaf-La-Vie-En-Rose.jpg

    MadameWidmee.jpg



    Sources photographiques:

    http://www.google.ch/imgres?um=1&hl=fr&sa=N&tbo=d&biw=1215&bih=519&tbm=isch&tbnid=prp2y6FERyA3FM:&imgrefurl=http://www.trouveztout.org/Clips-videos-Edith.Piaf.htm&docid=2IzaDm-_N1ZbaM&imgurl=http://www.trouveztout.org/images/Edith-Piaf-La-Vie-En-Rose.jpg&w=386&h=342&ei=NUHDUPa5JobEsgbyuIEg&zoom=1&iact=hc&vpx=540&vpy=2&dur=7382&hovh=211&hovw=239&tx=125&ty=112&sig=100545413115888523959&page=1&tbnh=141&tbnw=159&start=0&ndsp=12&ved=1t:429,r:10,s:0,i:180
    http://www.google.ch/imgres?um=1&hl=fr&sa=N&tbo=d&biw=1215&bih=519&tbm=isch&tbnid=F5Z1kjoSxpefgM:&imgrefurl=http://www.lesquotidiennes.com/politique/eveline-widmer-schlumpf-est-la-conseillere-federale-la-plus-connue-des-suisses&docid=Oih0CHXNxyT9yM&imgurl=http://www.lesquotidiennes.com/files/imagecache/610x370/e.widmer-schlumpf.jpg&w=610&h=370&ei=H0LDUKPSFtHWsgaxiIGgDw&zoom=1&iact=hc&vpx=637&vpy=2&dur=7695&hovh=175&hovw=288&tx=154&ty=112&sig=100545413115888523959&page=2&tbnh=140&tbnw=239&start=11&ndsp=17&ved=1t:429,r:27,s:0,i:197

  • VIA DELL'ITALIA

    Sur une rue genevoise bien connue, un nid de jeunes abeilles à la voix un poil éraillée chantait vaguement çé qué l'aîno en montant au collège! Bel enthousiasme rejoignant les Avanti Savoia d'antan dans la tourmente de neige! En voici la preuve (sans faire concurrence à notre cher Haykel).

    070.JPG

  • DOMAINE SENSIBLE

    Une excellente analyse de la situation entre Israël et la Palestine par Shlomo Ben Ami, ancien ministre des affaires étrangère, dans le Temps d'aujourd'hui; si vous n'avez pas eu le loisir de la lire, la voici:


    http://www.letemps.ch/Page/Uuid/40d8b766-3e06-11e2-b52e-3dbb2318ba59/La_n%C3%A9cessit%C3%A9_dune_offensive_de_paix_isra%C3%A9lienne


    Shlomo Ben Ami a écrit "Scars of war, wounds of peace"

  • DEUX DANOIS

    Lily est un Grand Danois devenue aveugle suite à une maladie bizarre qui à nécessité l’ablation des deux yeux. Depuis 5 ans, Maddison, un autre Grand Danois est sa vue.

    danois1.jpg

    Ils sont, naturellement inséparables.


    danois2.jpg

    Source: http://elsamicsdelsanimals.over-blog.com/article-une-emouvante-histoire-d-amour-fraternel-entre-2-chiens-danois-107791862.html