11/12/2012

APPRENDRE

"On peut apprendre sous la contrainte. Même alors, une forme de désir sert de moteur. Non celui de savoir, mais le désir d'être aimé, de ne pas être puni ou exclu, ou simplement de faire bonne figure. Le prisonnier qui apprend à casser des cailloux, le conscrit qui apprend à nettoyer un canon, l'élève qui apprend à calligraphier, la mort dans l'âme, ont tous un moteur. S'ils ne désirent pas savoir, ils désirent ce que le savoir garantit, place, pouvoir, respect, tranquillité." (Philippe Perrenoud)



Source: http://www.unige.ch/fapse/SSE/teachers/perrenoud/php_main/php_2004/2004_08.html#copyright

Les commentaires sont fermés.