31/08/2012

SUISSES A PEAU DURE

Amusante étourderie sur le Matin du 30 août. Il faut dire que la place de la légende était très réduite:

"L'araignée mord avec deux appendices buccaux en forme de pince.... mais en Suisse, elle parvient rarement à percer la peau"!

30/08/2012

TOUJOURS COUPABLES....

Les Médecins sans frontières Suisse envoient à leurs donateurs une carte de l'Afrique et demandent des fonds pour aider les habitants du camp de Dagahaley avec une lettre accompagnatrice. Le travail de cette organisation est sans conteste magnifique. Mais pourquoi dit-on dans cette lettre que les réfugiés ont été abandonnés? Les Nations Unies ont aidé à réunir un milliard de dollars d'aide à la région. Des graines ont été distribuées et des canaux d'irrigation ont été creusés.

La famine aujourd'hui a reculé mais les efforts doivent continuer bien sûr. Chers collecteurs de fonds, ne nous enfoncez pas dans la culpabilité!

(Source:"U.N. Says Somalia Famine Has Ended but, Warns That Crisis Isn't Over", Jeffrey Gettleman, The New York Times, February 3, 2012)

25/08/2012

...MOURIR UN PEU

Lorsqu'on quitte un endroit et que l'on refait les derniers gestes que l'on a fait pendant longtemps, on se met à penser: et cela, c'est la dernière fois, et ceci, c'est la dernière fois.... alors un étrange sentiment s'empare de l'âme et ces derniers gestes qui auront été une corvée parfois, seront faits complètement "en amour". Est-ce donc cela "partir c'est mourir un peu"comme dit le poète? (Vers d’un poème d’Edmon Haracourt, le Rondel de l’adieu.)

Et pour ne pas finir tristement, on pourrait compléter, comme le fait malicieusement Alphone Allais:
"partir c'est mourir un peu, mais mourir, c'est partir beaucoup!".

24/08/2012

RÉVOLUTION CÉRÉBRALE

Une émission sur le syndrome savant, certainement fascinante:

http://www.dailymotion.com/video/xen09h_a-deux-pas-du-fut...

L'idée que l'hémisphère droit pourrait être mieux développé est presque "entrée dans les moeurs". On peut se rappeler le livre de M. Servan-Schreiber "Guérir" où il mentionne un système qui permet la synchronisation des deux hémisphères du cerveau.

"Un moyen d'y arriver a été découvert en 1973 par le Dr Gerald Oster, à l'École de médecine du Mont Sinaï, à New York : cela s'appelle les « battements binauraux » (qui concernent les deux oreilles). Lorsque, avec des écouteurs, on fait entendre une fréquence différente à chaque oreille, le cerveau adopte le rythme de la différence entre les 2 fréquences : si l'oreille gauche reçoit une fréquence de 210 Hz et la droite, de 200 Hz, les neurones des 2 hémisphères du cerveau adopteront une activité de 10 Hz, la fréquence différentielle. On appelle ce mécanisme la « réponse d'adoption de la fréquence »." (Source:passeportsante.net - synchronisation des ondes cérébrales)

22/08/2012

LA CHÊNOISE

Une jolie terrasse ombragée, des filets de perche raffinés, un gratin dauphinois succulent.
Quel bonheur que ce petit restaurant dont les propriétaires sont avenants.
(au 40 av. de Genève, à tester par ces canicules, le soir est idyllique)

21/08/2012

DAME BLANCHE (3)

"Par des matins brumeux, flotte sur le vignoble une forme qui ressemble à une dame blanche. Elle veille sur les vignes de sauvignon blanc qui reposent, fait unique en Médoc, sur un sol argilo-calcaire. C’est pourquoi cette cuvée au caractère surnaturel porte le nom de La Dame Blanche." (source: www.vignoblescomtesdetastes.com).

Liée peut-être au souvenir de Guenièvre, la reine du roi Arthur, qui n'eut pas toujours un comportement des plus chastes (mais n'est-elle pas une légende?), la dame Blanche hante des lieux chargés d'histoire. La jolie chouette effraie est-elle aussi le fruit de cette légende?

Certains Genevois(es) à qui les grands-parents ont parlé de l'impératrice Sissi, se souviendront qu'elle aussi, avait vu la Dame Blanche lorsqu'elle séjournait à Caux, près de Montreux, vision assez proche de la date de son propre assassinat. N'était-elle pas, elle aussi, une Dame Blanche, celle de sa statue de marbre à Montreux mais aussi celle qui était la colombe? (voir l'article de Yelmarc Roulet du 9 juillet 2012, Le Temps)

Sissi_web1.jpg

(Source photographique: www.montreuxriviera.com)

09:25 Publié dans Enigmes | Lien permanent | Commentaires (0)

19/08/2012

A-T-ELLE RAISON?

Ce matin, Mme Anne Bisang écrit dans le journal du dimanche qu'on a enlevé l'alinea 2 de l'article 2 A de la Constitution genevoise relatif au rôle de l'Etat quant à maintenir l'égalité homme femme, dans son nouveau texte. On pourrait objecter que ce sujet est déjà traité dans la Constitution Fédérale. Or, le canton de Vaud spécifie à nouveau ce droit (dans l'article 10 de sa Constitution). La Constitution du canton du Jura le reconnait également dans son article 44 (depuis 1979). Dans la Constitution de Bâle, c'est l'article 9. Etc.

Escamoter ces phrases essentielles touche beaucoup de femmes, celles-là mêmes qui ont passé leur vie à lutter contre les injustices de ce genre. Gardons un oeil sur cet écrit fondamental pour qu'il ne lèse personne.

Voir l'excellent message de Mme Odile Gordon Lennox sous:

http://www.clafg.ch/clafg-info/les-messages-des-presidentes-du/article/a-reculons-lettre-ouverte-d-odile

Et sur le site du Canton du Valais, on peut lire:
"Dans l’économie privée, les femmes gagnent environ 24% de moins que les hommes.•Dans le secteur public fédéral, la différence salariale entre les femmes et les hommes est de 12.9%, et de 18.8% dans le secteur public cantonal.•En Suisse, au sein des gouvernements cantonaux, la proportion de femmes est de 19,9%. Elle est de 20% en Valais."

23:40 Publié dans Femmes | Lien permanent | Commentaires (0)

18/08/2012

UN AUTRE HOMME

Pour succéder à M. Kofi Annan, on aurait pu voir M. Martti Ahtisaari à ce poste. Il ne semble pas être très connu dans la sphère francophone.

C'est pourtant un grand diplomate détenant le Prix Nobel de la paix (2008). Il a été président de la République finlandaise de 1994 à 2000.
Il a été ambassadeur de Finlande en Tanzanie et représentant de son pays en Somalie, au Mozambique et en Zambie. Il était Représentant du Secrétaire général en Namibie. Ses travaux avec l'ONU le SWAPO et l'OUA mènent à l'indépendance de ce pays. Il a participé aux médiations pendant la guerre en Bosnie-Herzégovine puis a négocié la fin des combats au Kosovo.

Il a fait partie d'une équipe devant inspecter le désarmement de l'IRA en Irlande du Nord. Il a été envoyé spécial du Secrétaire général de l'ONU pour résoudre les crises humanitaires dans la corne de l'Afrique.

Il a aussi créé une organisation non gouvernementale, Crisis Management Initiative (CMI), dont la mission est d'aider à créer et développer la paix dans les régions troublées. Par le CMI il a conclut les négociations de paix entre le gouvernement indonésien et les séparatistes.

Il a aussi reçu le Prix Houphouët-Boigny de l'UNESCO en 2008.

Un beau palmarès qui mérite d'être connu.

Source: Wikipedia (en français)

19:25 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5)

17/08/2012

OPERATION REUSSIE

Nouvelles pour celles et ceux qui connaissent Claudia, la jeune femme Rom qui se trouvait souvent devant la Coop de la Jonction. Elle s'était faite renvoyer pour 5 ans de Genève. Son opération a réussi.

16/08/2012

PLEIN DE BONNES NOUVELLES

Dans les journaux ce matin, on s'étonne de trouver autant de bonnes nouvelles:

L'Arabie Saoudite s'engage à verser une aide de 50 millions de dollars aux Rohingyas déplacés par les violences... - TDG
Le taux de chômage est en baisse en Angleterre - TDG
Il n'y a après tout que 2,3% des jeunes qui sont complètement accros à internet - TDG
Un magnifique catamaran est en construction aux environs de Lausanne en vue de la petite coupe America - TDG
Un pédophile est arrêté - TDG
Un excédent de 1,5 milliards se trouve dans les caisses fédérales - Le Temps
Ingvar Kamprad donne 3,26 millions de francs à PRO SENECTUS -TDG
La performance des caisses de pensions est excellente - Le Temps

Emouvant: un père renonce à fumer et entreprend le triathlon en prenant sa fille en chaise roulante dans toutes les épreuves...

Est-ce "l'énergie de la lune de Saint-Prex" qui influence notre Suisse favorite? - Le Temps

15/08/2012

117 PRINTEMPS

Pour encourager les cinquantenaires. Ce maître du Chi Gong est très âgé, mais il est encore gracieux et plein d'énergie.
http://idph-videos.com/longevite.htm

14:52 Publié dans danse | Lien permanent | Commentaires (0)

13/08/2012

LE COURS DES PRODUITS ALIMENTAIRES

"La France et les Etats-Unis se sont déclarés lundi prêts à réunir le forum de réaction rapide du G20 en cas de dégradation sur les marchés des céréales et du soja en raison de la sécheresse qui sévit dans de nombreuses régions productrices. Paris et Washington rappellent les engagements pris lors du G20 en matière agricole, en particulier la nécessité de ne pas prendre de mesures susceptibles d'amplifier les déséquilibres entre l'offre et la demande, conclut le communiqué. " Source: Le Figaro du 13.8.2012

Rappelons que lorsque l'écart entre l'offre et la demande diminue, le prix d'une commodité se stabilise. Qu'en est-il lorsque ce prix est trop élevé pour que les populations pauvres puissent avoir accès à cette commodité?

Autre désastre: comment peut-on continuer à placer les produits céréaliers en bourse?
Que dit le Programme alimentaire mondial à ce sujet?
Pourquoi M. Sarcozy prétendait-il qu'on ne pouvait pas nourrir tout le monde avec la production mondiale?
Pourquoi les investisseurs cumulent-ils des bénéfices énormes alors que d'autres meurent de faim? Le système de partage des bénéfices avec les plus démunis rapporte largement sur le long terme. Les investisseurs n'auraient-ils pas le souci de leur propre mort?
Pourquoi M. Franz Weber ne s'attaque-t-il pas à ce problème au lieu de prôner la diminution des naissances? Celle-ci se fait automatiquement lorsque les peuples sont nourris adéquatement.

Pardonnez-moi (dirait Darius), la formule "indignez-vous" ne sert pas à résoudre les problèmes. La langue anglaise nous le confirme: it is a figure of speech. (Ce n'est que du langage rhétorique).

Un bon exemple dans un blog sur le sujet: http://matierespremieres.blogs.rfi.fr/article/2009/03/25/du-riz-...

A lire aussi l'excellent article de Patricia Briel "Fronde contre le soja brésilien qui nourrit les vaches", paru dans le Temps d'aujourd'hui en page 7.
Certains experts réagissent bien aux bizarreries de la "mode" alimentaire.



12/08/2012

LE FEU AU LAC DES CYGNES

Hier soir, au milieu du spectacle des feux d'artifice, une trentaine de cygnes se sont rassemblés et ont quitté les lieux majestueusement en passant devant la jetée du jet d'eau.

Les feux semblaient guidés par une main mystérieuse, chaque figure se savourait. Au début, de véritables petites méduses enflammées tremblaient délicatement dans la transparence du jet d'eau.

Puis des cascades d'étoiles se sont déversées, plus belles (car plus proches) que celles procurées par notre ciel d'août....

Et toujours ce bouquet final qui nous fait retenir notre respiration et tape dans notre coeur, tambour shamanique aux baguettes d'or.

Chaque année plus beau.... merci aux créateurs de cet enchantement.

19:08 Publié dans Beauté | Lien permanent | Commentaires (1)

10/08/2012

LE CHÂTEAU DE CORAIL (2)

Il était une fois un petit homme lettonien amoureux d'une jeune fille de 16 ans, mais celle-ci, contre toute attente lui dit non! Il prit alors un bateau pour la Floride et pour se consoler peut-être, construisit un château de corail, pour rendre hommage à sa "sweet sixteen". L'extraordinaire dans cette histoire réside dans le fait qu'il fut capable de déplacer sans machine sophistiquée des tonnes ..... on pense qu'il utilisait des aimants.

S'il vous intéresse d'en savoir plus, voici une des sources de cette belle épopée accompagnée de photos.

http://artivision.fr/docs/chateaucorail1.html

21:55 Publié dans Insolite | Lien permanent | Commentaires (0)

08/08/2012

L'ESCALIER MYSTÉRIEUX (1)

"En septembre 1852, les Soeurs de Lorette vinrent s'installer à Santa Fe, au Nouveau Mexique. Les Soeurs Madeleine, Catherine, Hilaire et Roberte fondèrent la communauté. À la requête de Monseigneur Lamy, Soeur Madeleine fut désignée comme supérieure du groupe par la maison mère. Si les soeurs voulaient répondre aux intentions de Monseigneur Lamy, qui souhaitait en les amenant à Santa Fe, qu’elles instruisent les gens, qu’elles auraient besoin d’un couvent et d’une chapelle.

Les charpentiers mexicains commencèrent à travailler pour les Sœurs. L’école fut terminée, et des plans en vue de la construction d’une magnifique chapelle furent ensuite élaborés. Selon les annales des Soeurs pour cette année-là, la chapelle fut commencée le 25 juillet 1873. C’est le même architecte qui avait dessiné la cathédrale de Santa Fe, M Mouly, qui en fit les plans. Monseigneur Lamy avait voulu que les Sœurs aient une chapelle similaire à la Sainte Chapelle de Paris, qu’il affectionnait particulièrement. Cela signifie qu’elle devait être strictement gothique, et de fait, elle est la première structure gothique à l’ouest du Mississipi.
Les constructeurs mexicains se remirent à travailler sur la nouvelle bâtisse. Elle serait grande, plus grande en fait que la plupart les chapelles des missions de cette contrée. Elle devait faire 25 pieds de large (8 mètres environ) 75 pieds de long (23 mètres environ) et 85 pieds de haut (26 mètres environ).

Lorsque la chapelle fut presque terminée les Soeurs se rendirent compte qu’une horrible erreur avait été faite. La chapelle en elle-même était magnifique : et la tribune pour la chorale ne l’était pas moins. Mais aucune liaison entre les deux n’avait été prévue ! Il n’y avait pas de cage d’escalier, et l’exceptionnelle hauteur de la tribune ne laissait pas la place d’en positionner un ordinaire. Mère Madeleine fit appel à de nombreux charpentiers pour essayer de construire un escalier : mais les uns après les autres, ils prenaient les mesures, réfléchissaient, puis ils hochaient la tête en disant tristement : "c’est infaisable, ma Mère". Il semblait n’y avoir de choix qu’entre deux solutions : mettre une échelle pour atteindre le chœur, ou raser tout l’édifice, pour le reconstruire différemment. Cette solution eût été un crève-cœur.

Un homme aux cheveux gris se présenta alors au couvent, avec son âne et sa caisse à outils. Lorsqu’il vit Mère Madeleine, il lui demanda s’il pourrait aider les Soeurs à construire un escalier ! La Mère donna son accord, et il se mit au travail. Selon la tradition orale, les seuls outils en sa possession étaient un marteau, une scie et une équerre en té. Il mit entre six et huit mois pour terminer le travail. Lorsque Mère Madeleine chercha à le payer, il avait disparu. Elle se rendit alors à la scierie locale pour payer au moins le bois utilisé. Là, personne ne savait quoi que ce soit à ce sujet. Il n’y a, à ce jour, aucune trace, aucun document établissant que ce travail n’ait jamais été payé.

mysteres-lescalierdesantafe.jpg

L’escalier en colimaçon laissé par le vieil homme aux Soeurs est un chef d’œuvre, aussi magnifique qu’étonnant. Il fait deux tours complets (2 x 360°) sur lui-même. C'est un escalier colimaçon à noyau creux, il n’y a aucun pilier pour le soutenir, comme la plupart des escaliers circulaires en ont. Cela signifie qu’il est suspendu sans aucun support. Tout son poids repose sur sa première marche. Plusieurs architectes ont avancé qu’il aurait dû s’effondrer sur le sol au moment même où la moindre personne se serait aventurée sur la première marche : et il a cependant été utilisé quotidiennement pendant plus de cent ans. L’escalier a été assemblé exclusivement par des chevilles en bois : il n’y a pas un seul clou. La partie située sous les marches et entre le limon et la crémaillère ressemble maintenant à du bois léger : c’est en réalité du plâtre mélangé à du crin de cheval destiné à donner de la rigidité.

À l’époque de sa construction, l’escalier n’avait pas de rampes. Elles furent ajoutées quatre ou cinq ans plus tard.

J’ai parlé de l’escalier avec Monsieur Urban C. Weidner, architecte de la région de Santa Fe, et expert en boiseries. Il m’a dit qu’il n’avait jamais vu un escalier circulaire sur 360° qui ne soit pas supporté par un pilier central. Les autres escaliers colimaçons à noyau creux ont des dimensions nettement plus réduites. L’une des choses les plus surprenantes à propos de cet escalier, c’est, selon Monsieur Weidner, la perfection des courbes des limons. Il m’a expliqué que le bois est raccordé (en menuiserie on dit "enté") sur les côtés des limons par neuf entures sur l’extérieur, et sept sur l’intérieur. La courbure de chaque pièce est parfaite. Comment cela a-t-il été réalisé dans les années 1870, par un homme travaillant seul, dans un endroit retiré, avec des outils des plus rudimentaires ? Cela n’a jamais été expliqué.
De nombreux experts on tenté d’identifier le bois utilisé, et de deviner son origine. Personne n’a encore été capable de produire un rapport satisfaisant sur la question. Les marches ont constamment été piétinées depuis plus de cent ans. Elles ne présentent des signes d’usure que sur les bords. Monsieur Weidner identifie ce bois comme "une sorte de pin granuleux sur les bords". Il sait cependant avec certitude que ce bois au grain dur ne provenait pas du Nouveau Mexique. La nature exacte du bois utilisé, et l’endroit où le vieux charpentier se l’est procuré restent un mystère.
Tous ceux qui visitent l’édifice pour voir ce magnifique escalier circulaire, sont stupéfaits de sa beauté et de son caractère merveilleux. Mais personne ne peut donner d’explication satisfaisante pour sa construction et pour sa conservation."

Extrait de l'article de Soeur M. Florian, O.S.F paru dans le Magazine Saint Joseph, avril 1960

07/08/2012

NOUVELLE GENERATION

Lorsqu on a la chance d habiter une ville pendant longtemps, tous les 20 ans apportent leur lot de changement. Mais a notre grande surprise, on s apercoit que les visages croises dans la rue changent peu. Ils sont ceux des parents ou des grands parents que l on a connu. Magnifique non, cette non emprise du temps sur les generations.

Excusez le manque d accents....

06/08/2012

L'HOMME QUI RAPPELLE LES MORTS A LA VIE

« Dans ce temps parut un homme, qui vit encore, et qui est doué d’une grande puissance : son nom est Jésus-Christ. Ses disciples l’appellent Fils de Dieu ; les autres le regardent comme un prophète puissant. Il rappelle les morts à la vie ; il guérit les malades de toute espèce d’infirmités et de langueurs. Cet homme est d’une taille haute et bien proportionnée ; sa physionomie est sévère et pleine de vert, de façon qu’à le voir, on puisse l’aimer et le craindre aussi. Ses cheveux ont la couleur du vin, et, jusqu’à la naissance des oreilles, sont droits et sans éclat ; mais des oreilles aux épaules, ils brillent et se bouclent. A partir des épaules, ils descendent dans le dos distribués en deux parties, à la façon des Nazaréens. Front pur et uni, figure sans tache et tempérée d’une certaine rougeur, physionomie noble et gracieuse. Le nez et la bouche sont irréprochables ; la barbe est abondante, de la couleur des cheveux, et fourchue. Ses yeux sont bleus et très brillants. Pour reprendre et blâmer, il est redoutable ; pour instruire et exhorter, il a la parole aimable et caressante. Sa figure est d’une gravité et d’une grâce merveilleuse. Personne ne l’a vu rire une seule fois, mais on l’a vu plutôt pleurer. Elancé de corps, il a les mains droites et longues, les bras charmants. Grave et recherché dans ses discours, il est sobre de paroles. De figure, c’est le plus beau des enfants des hommes ».

Ce texte dit-on de Publius Lentulus, proconsul en Judée avant Hérode, contemporain de Jésus, envoyé au sénat romain, se trouve dans Fabricius, page 301 du codex apocryphus Novi Testamenti (Hambourg, 1703). La lettre a été d'abord imprimée dans la Vie du Christ de Ludolph le Chartreux (Cologne, 1474).

23:44 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (0)

03/08/2012

COMPTINE HORS SAISON!

Qui se souvient de cette comptine? Qui sait d'où vient le nom Chalande? Qui sait ce que sont "les anailles"?

Chalande est venu
Son chapeau pointu
Sa barbe de paille.
Cassons les anailles,
Mangeons du pain blanc
Jusqu´au Nouvel An.
Il descend les escaliers
Il se casse le bout du nez.
Quand il est malade
Il mange des salades,
Quand il est guéri
Il mange des souris
Toutes pourries... (comptine).

Chalande: Suisse romande : le Père Noël. « Personne travestie en vieillard qui adresse une allocution aux enfants réunis autour de l´arbre de Noël » [Constantin]. Ancien mot local chalande, chalende, patois tsalandè, ancien français chalandas, « Noël », du latin calendae, « calendes, premiers jours du mois romain ».

Anailles:
Vieilli : noisette, noix [Constantin]. Du latin [nux] avellana, « [noix d´]Abella ».

Tout ceci découvert dans cette extraordinaire publication: "Termes régionaux de Suisse Romande et de Savoie" de Monsieur Henry Suter (2000-2009).

17:25 Publié dans français | Lien permanent | Commentaires (3)

02/08/2012

UNE STATUE EN MARCHE

Et comme certains sujets de blog vont par deux, voici une chouette expérience avec une statue de l'Île de Pâques.

http://www.meltybuzz.fr/ils-font-marcher-une-statue-de-l-ile-de-paques-a114427.html

Merci Dom!

01/08/2012

AFFAIRES VARONE, DORAK ET SARCOPHAGE

L'affaire Varone ressemble un peu à l'affaire Dorak, où l'on voit un archéologue réputé interdit de fouilles en Turquie dans les années 50. Les étudiants en archéologie se souviennent de cette histoire et en restent impressionés. Un peu comme le Midnight express de l'histoire antique!
Voici en quelques mots ce qui s'est passé passer.
En 1958, un archéologue brillant, connu pour ses recherches sur les sites néolitiques d'Hacilar et de çatal-Hüyuk, rencontre une jeune femme dans un train qui portait un bracelet fascinant. Le Prof. Mellaart s'enquiert alors de sa provenance. Elle lui répond qu'elle possède des objets de la même région et lui propose de les voir chez elle. Elle lui recommande alors de faire des croquis de ceux-là mais de ne pas les photographier. Ce qu'il fait. Il publie ces dessins dans l'Illustrated London News.
A partir de là, il est accusé d'avoir volé des objets au gouvernement turc et il ne plus retourner sur les lieux de son travail, travail qui pour certains avait la même valeur que celui de Schliemann qui avait retrouvé Troye. Des personnalités du métier ont soutenu le professeur ne pouvant imaginer qu'un archéologue aussi méticuleux fût un dérobeur d'antiquités.

Source en anglais: http://www.scoop.co.nz/stories/HL0508/S00224.htm

Et tout près de chez nous: on ne sait pas encore comment se terminera l'histoire du sarcophage romain trouvé aux ports-francs de Genève et réclamé par la Turquie.
Voir http://www.rts.ch/info/regions/geneve/3865869-un-sarcophage-roma...
Voir aussi: Le Temps du 28 avril 2012