01/08/2012

AFFAIRES VARONE, DORAK ET SARCOPHAGE

L'affaire Varone ressemble un peu à l'affaire Dorak, où l'on voit un archéologue réputé interdit de fouilles en Turquie dans les années 50. Les étudiants en archéologie se souviennent de cette histoire et en restent impressionés. Un peu comme le Midnight express de l'histoire antique!
Voici en quelques mots ce qui s'est passé passer.
En 1958, un archéologue brillant, connu pour ses recherches sur les sites néolitiques d'Hacilar et de çatal-Hüyuk, rencontre une jeune femme dans un train qui portait un bracelet fascinant. Le Prof. Mellaart s'enquiert alors de sa provenance. Elle lui répond qu'elle possède des objets de la même région et lui propose de les voir chez elle. Elle lui recommande alors de faire des croquis de ceux-là mais de ne pas les photographier. Ce qu'il fait. Il publie ces dessins dans l'Illustrated London News.
A partir de là, il est accusé d'avoir volé des objets au gouvernement turc et il ne plus retourner sur les lieux de son travail, travail qui pour certains avait la même valeur que celui de Schliemann qui avait retrouvé Troye. Des personnalités du métier ont soutenu le professeur ne pouvant imaginer qu'un archéologue aussi méticuleux fût un dérobeur d'antiquités.

Source en anglais: http://www.scoop.co.nz/stories/HL0508/S00224.htm

Et tout près de chez nous: on ne sait pas encore comment se terminera l'histoire du sarcophage romain trouvé aux ports-francs de Genève et réclamé par la Turquie.
Voir http://www.rts.ch/info/regions/geneve/3865869-un-sarcophage-roma...
Voir aussi: Le Temps du 28 avril 2012

Les commentaires sont fermés.