31/07/2012

QUI DOIT S'OCCUPER DE NOTRE SANTÉ?

Enfin on en parle et on propose des solutions qui diminueront les coûts de la santé. Il faut malheureusement passer par les arguments monétaires qui touchent tout le monde pour intéresser.

"... c'est sur la classe politique que pèse la responsabilité de la santé des populations. Dans un article publié dans le European Journal of Preventive Cardiology, les cardiologues européens estiment anisi que l'on pourrait diminuer de moitié le nombre de décès liés aux maladies cardio-vasculaires en Europe si l'on imposait une série de mesures de grande ampleur.

Ces mesures passent d'abord par un encadrement plus strict de l'industrie agro-alimentaire, avec l'introduction de taxes sur les produits riches en sucre, graisses et sel, un trio redoutable pour le cœur et les artères. De même, les industriels devraient être contraints de diminuer la part de ces éléments dans leurs produits. Parallèlement, des programmes de subventions seraient mis en place pour doper la consommation de fruits et légumes, un étiquetage nutritionnel clair serait rendu obligatoire et la publicité pour les produits de «junk food» encadrée.

À titre de comparaison, par exemple, rien n'oblige aujourd'hui les industriels français à indiquer la quantité de sel que contiennent leurs produits. Rien ne les contraint non plus à limiter cette quantité ou celle d'acides gras saturés (les graisses responsables du cholestérol) qu'ils y mettent. Pour l'instant, regrettent les cardiologues de l'ESC, les pouvoirs publics européens se reposent essentiellement sur un comportement responsable des acteurs de l'industrie."

(Source: Le Figaro Santé. Pour en savoir plus : http://sante.lefigaro.fr/actualite/2012/07/27/18703-malad...


09:30 Publié dans santé | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

c'est pas tout faux mais reconnaissez aussi que tous ces produits pré-cuisinés ne sont pas mangés tous les jours non plus.Faut pas transformer l'alimentation en problème non digestif.Un ancien médecin savait dire à ses patients,le meilleur docteur c'est le patient lui -même.Depuis la fin de la guerre on en mangé des produits qui n'avaient jamais été testés nos estomacs ont survécu et si on mange de tout un peu tous les jours surtout sans se sentir coupable alors vous deviendrez épicurien disait un autre chirurgien.
Si les gens ne mangeaient pas ce que l'agroalimentaire propose plus aucun produit nouveau n'aurait vu jour depuis longtemps .Et si l'on sait ce que l'INRA a réussi comme exploit sans doute qu'au domaine alimentaire on n'est pas au bout de surprises
Parceque pour l'économie d'humains stressés comme jamais depuis la fin de la guerre ,qui ne savent plus réfléchir par eux-mêmes donc vulnérables et faciles à manipuler ces humains ont besoin de produits bon marché et conservables sur le long terme,aussi en voyant les nouveaux fruits produits par l'INRA on peut supposer et ce sera guère mieux pour l'économie que dans 10 ans y'aura même plus besoin de frigos,congélateurs .Les agriculeurs eux seront obligés de se plier à de nouvelles régles de productions
Tout pourra être conservé comme de notre temps à température ambiante de quoi encore faire mettre la clé sous le paillasson à bien des entreprises qui elles aussi vivaient grâce à l'agroalimentaire depuis des décennies ,ceux qui sont nés dans le commerce de détail savent qu'en ce milieu c'est la loi du plus fort qui régne et qui dicte sa conduite aux consommateurs comme quoi le serpent alimentaire fait toujours autant de vagues, depuis 1954 et c'était pas au temps des Romains non plus

Écrit par : lovsmeralda | 31/07/2012

Les commentaires sont fermés.