MULTINATIONALE ET PME

Et si l'on poursuivait une pensée latérale pour se consoler de la disparition d'une certaine grande firme à Genève?

"il est possible qu'avec plus de gens travaillant sur un projet, chaque personne devienne moins efficace à cause de davantage de possibilités de distraction, la supposition qu'on peut se relâcher, plus de personnes avec qui parler, etc." (E. de Bono) Donc, en avant pour de plus petites entreprises, ne faisons pas mentir le dicton "small is beautiful".

Et puis, depuis que l'on sait que plus de 6,4 milliards de francs sont investis en Suisse dans la recherche pharmaceutique (source: le Matin du 30.4.2012), on pourrait aussi penser que nos PME "biotech" pourraient puiser dans ce pactole.

Les commentaires sont fermés.