11/04/2012

AU COMMENCEMENT...

.....était une professeure extraordinaire qui enseignait en "5ème(?) moderne du collège de la Roseraie, à Genève" l'Histoire. Elle avait emmené sa classe au Musée d'Art et d'Histoire et certaines ses élèves médusées restaient le nez collé aux vitrines présentant des tablettes mésopotamiennes et aux "clous" d'argile bardés d'écriture cunéiforme que l'on enfonçait dans les fondations de certains bâtiments des villes situées aujourd'hui sur le territoire iraqien.

La Mésopotamie (=meso, milieu, potamos, fleuve, en grec) était le pays d'entre les deux fleuves : Le Tigre et l'Euphrate. L'écriture cunéiforme fut ainsi nommée, car on écrivait alors (bien des siècles avant J.-C.) avec un stylet sur de l'argile fraîche et les signes, de par la forme de cette "plume", présentaient la caractéristique d'un coin (=cuneus en latin). Ainsi de fil en.....cuneus est né le blog de NIN.À.MAH, une des nombreuses déesses du panthéon mésopotamien, qui se targuait d'avoir créé des hommes en argile (cela vous rappelle-t-il quelque chose?).

Merci à Mademoiselle Séchaud qui, par ses cours faramineux, a ouvert la porte d'une culture étrangère (qu'on dit le berceau de notre civilisation) à une gamine de 14 ans.

Source de la photographie: Tablette retrouvée à Ebla ou Tell Mardikh - http://www.google.ch/imgres?q=cun%C3%A9iforme+tablette+Eb...

15:16 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Excellent explanation of the origins of Nin.A.Mah.
Thank you: J. Hacin

Écrit par : J. Hacin | 12/04/2012

You are most welcome!

Écrit par : NIN.À.MAH | 12/04/2012

Les commentaires sont fermés.