05/02/2012

LA PIERRE DE BEHISTUN

La pierre de Rosette est connue de bien des personnes qui ont parfois eu la chance de la voir au British Museum. Elle a permis à Champollion de déchiffrer les hiéroglyphes égyptiens, car cette inscription était bilingue et la seconde langue était le grec ancien.

Mais qui connait l'inscription de Behistun, située sur le territoire iranien, qui a permis à Henry Rawlinson de déchiffrer la langue cunéiforme? Cette dernière n'a été connue qu'en 1835. Le texte apparaissait en vieux persan, en élamite et en akkadien cette dernière langue encore inconnue à part quelques essais de M. Grotefend.  Favorisant le déchiffrement, ce texte renfermait des noms de rois déjà cités par Hérodote......

Les commentaires sont fermés.