01/12/2011

PIERRE-YVES MAILLARD

Parce que MM. Rochebin et Hertig ont donné une interview fragmentée et un peu ténue de ce candidat, l'idée était (encore et toujours) de rechercher le bilan à son actif et des qualités qu'il pourra mettre au service du Conseil Fédéral.

L'article de Mme Catherine Bellini dans l'Hebdo, (http://www.hebdo.ch/de_la_lutte_127116_.html), permet en un clin d'oeil d'apprécier la stature de ce personnage. En voici quelques extraits:

"Après sept ans, il a un vrai bilan: baisse des coûts de la santé (de 20% au-dessus de la moyenne suisse, ils passent à 11%), contrôle contre les abus dans l’aide sociale, renforcement des contrôles dans les EMS, diminution de la maltraitance, retour de l’ordre et du contrôle des médecins chefs dans un CHUV secoué par les scandales des notes de frais."

Et puis, Mme Bellini cite son combat contre la division des PTT, sa lutte contre la libéralisation du marché de l'électricité, son rôle dans les emplois sauvés à la Sapel, son aide aux travailleurs peu fortunés et aux chômeurs âgés, son aide à faire renoncer le Parlement à une grande coupe dans l'aide au développement...

Enfin, ses projets: renforcer le rôle des cantons, investir les bénéfices des caisses de pension dans les énergies renouvelables, financer des formations par le biais de l'AI et l'assurance chômage, pour les jeunes et les chômeurs plus âgés, fixer une limite minimale pour la production agricole nationale.

Et bien, avec Pascal Broulis et Pierre-Yves Maillard, on pourrait même être jaloux du charisme des membres du gouvernement vaudois!

13:14 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.