02/11/2011

PRISON

Les détenus  de la nouvelle prison de Genève se plaignent aujourd'hui qu'ils sont seuls en cellule.  La loi suisse sur la protection des animaux domestiques ordonne qu'un oiseau domestique, par exemple, devrait bénéficier d'un compagnon ou d'une compagne*. Va-t-on traiter les êtres humains plus durement que les vertébrés tétrapodes ailés?

*Article 13  «les animaux d’espèces sociables doivent avoir des contacts sociaux appropriés avec des congénères». Ainsi les cochons d’Inde, hamsters, furets ou perruches, etc… devront être détenus par paires.

18:43 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Un détenu n'est pas un animal d'espèce sociable , donc peut rester seule en cellule .

Écrit par : Tiran | 02/11/2011

@Tiran
Vous êtes en contradiction totale avec la définition généralement acceptée de l'être humain: selon vous un détenu n'en est donc plus un.

Écrit par : Mère-Grand | 03/11/2011

Touché coulé Tiran, par Mère-Grand!
Voici ce qu'a dit Isabel Rochat dans son discours d'inauguration de Cento Rapido: "Le respect de la personne détenue, quels que soient les crimes ou délits qu’on la soupçonne d’avoir commis, est une composante des droits humains. Composante trop souvent bafouée dans notre histoire contemporaine et dans de nombreux pays."
Pour le surplus, il se trouve que beaucoup de détenus dans ce centre ne sont qu'en préventive.

Écrit par : NIN.À.MAH | 03/11/2011

Les commentaires sont fermés.