28/10/2011

LEUR CONSTITUTION ET LA NÔTRE

Intéressante remarque de M. Hasni Abidi "c'est une femme qui rédige la constitution de la nouvelle Libye". (Source: http://www.google.ch/url?sa=t&rct=j&q=c'est%20une...).

Et la nôtre? Très peu de femmes dans la Constituante et 100 personnes appelées pour réécrire cette constitution. Qu'en penser?

17:38 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

comparaison "tricky".. voire hors contexte! chère Nin.à.Mah

car si M. Abidi, quelques soient ses intentions en le faisant,
souligne qu'une avocate travaille sur le texte de leur nouvelle constit,
c'est tout à son honneur, de relever le rôle de cette femme

car effectivement on ne peut que saluer le travail de cette avocate, et son engagement et motivations démocratiques envers son pays tout au long des combats de ces derniers mois

sauf que faire aujourd'hui une comparaison du rôle de femmes en Suisse avec la Lybie, quant à l'existence ou à l'engagement de femmes en matière de droit constitutionnel en Suisse, ça tombe un peu à l'eau

où la confusion des temps et des lieux que vous faites
est "surprenante": cherchez-vous une Guillaumette 2001?

les bases de notre constitution datent de temps où mes aïlleux participèrent - respect à leurs combats - rédigées à une époque sans comparaison avec le début du XXIe,
les textes de base et déclarations fondamentales de notre constitution suisse ayant servi à fonder les bases de nos démocraties occidentales

on dirait que c'était du "construit solide", ces vieilles bases de démocratie hélvète sur lesquelles notre constit est organisée

Pourquoi donc voulez-vous une "réécriture" de fond? notre système fonctionne autrement!
.. n'en déplaise à quelques uns voulant jouer les "super-star" le temps de leur vie d'avocat/avocate

Écrit par : graphycs | 29/10/2011

You have a point dear Graphycs! Mon imprécision est légendaire. Je voulais uniquement exprimer 1) qu'une seule personne a été choisie pour rédiger un texte fondamental et que 2) cette personne était une femme*.

Je n'ai pas parlé de fond mais j'aurais sans doute dû utiliser le mot "retoucher" plutôt que "réécrire" car je suis du même avis que vous: les bases sont saines! Il n'était pas mon intention d'insulter nos aïeux.

*Récemment le petit pourcentage de femmes dans les institutions parlementaires a été relevé par l'ATS (http://www.google.ch/url?sa=t&rct=j&q=peu%20de%20femmes%20au%20parlement%20tribune%20de%20gen%C3%A8ve&source=web&cd=6&ved=0CD4QFjAF&url=http%3A%2F%2Fwww.20min.ch%2Fro%2Fmyvote%2Fnews%2Fstory%2FPour-davantage-de-femmes-au-Parlement-17139693&ei=zymtTpjFMonOsgaQxsS6Dw&usg=AFQjCNEuelt0qbYsTZLzJVN9Qzc-TJWCYA)

Merci de tout coeur de vos remarques qui me prouvent une fois encore qu'il faut être très très prudent, lorsqu'on écrit !

Écrit par : NIN.À.MAH | 30/10/2011

no problemo! diraient des mexicains
c'est juste une histoire de cible

Écrit par : graphycs | 31/10/2011

Les commentaires sont fermés.