10/10/2011

LE DROIT À LA VIE

Alors qu'aujourd'hui la Commission internationale contre la peine de mort vient travailler à Genève, il semblerait approprié qu'un appel au Président Obama s'impose pour qu'il fasse inscrire le principe de l'abolition du châtiment capital dans la Constitution américaine. Comme l'a dit Monsieur Robert Badinter "le droit à la vie est le premier des droits de l'homme". Le VIIème amendement de la Constitution américaine* établit  déjà que « Les châtiments cruels et exceptionnels ne devront pas être infligés ». Peut-on imaginer qu'un texte aussi important puisse être aussi surranné que celui du Code d'Hammourabi (1750 avant Jésus-Christ)?

 

* http://fr.wikisource.org/wiki/Constitution_des_%C3%89tats-Unis_d%27Am%C3%A9riqueou ici : http://usinfo.state.gov/usa/infousa/facts/funddocs/constf...

16:32 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Bonjour Monsieur,

Intéressante méditation renforcée par le scandale d'une condamnation récente, que tout le monde a ressentie comme entièrement partiale, n'est-ce pas........

Mais que voulez-vous dire précisément par "suranné"?

En général, cela veut dire très (trop?) ancien. DONC, PAR CONSEQUENT??? sans valeur? pourtant les 10 Commandements ne datent pas d'hier...... et les mauvaises lois (gouvernement de Vichy, par exemple) sont, en général, abrogées promptement.

Mais vous avez peut-être eu envie d'exprimer autre chose.

D'ailleurs vous démarrez sur une pensée de Sumer, donc vous ne rejetez pas l'épreuve du temps?

Bien à vous,

H. v. G.

Écrit par : Hugo von Graffenberg | 11/10/2011

Cher Monsieur,
Pardonnez-moi de n'avoir pas répondu rapidement à votre question: la faute aux aléas de l'informatique. Lorsque je parlais du texte du Code d'Hammourabi, je faisais allusion, par exemple à son article numéro 229: "Si un architecte construit une maison..... et si cette maison s'effondre et cause la mort du propriétaire, cet architecte sera mis à mort". Autrement dit, la fameuse phrase "oeil pour oeil, dent pour dent", la loi du talon. Il est vrai que ce code est d'actualité en ce qui concerne son prologue dans lequel on peut lire que: la justice doit prévaloir dans le pays ou que le fort n'oppresse pas le faible. Merci de vos précieuses remarques.
NIN.À-MAH

Écrit par : NIN.À.MAH | 19/10/2011

Merci pour vos obligeantes remarques.

En somme, nous sommes bien d'accord.

Votre bien dévoué,

H.V.G.

Écrit par : Hugo von Graffenberg | 19/10/2011

Incorrigible! pardon encore j'ai écorché la loi du talion!

Écrit par : NIN.À.MAH | 20/10/2011

Les commentaires sont fermés.