03/09/2011

UN "VIEUX" MONSIEUR EXTRAORDINAIRE

Depuis que Stéphane Hessel a publié "indignez-vous", le nombre de personnes qui s'approprient le titre d'indigné, ne cesse d'augmenter: les indignés de France, d'Espagne, de Grèce, de Lisbonne, de Bruxelles .... et puis, il y a les indignés solidaires et les indignés ....suisses.

De quoi relire ce petit pamphlet original, comme d'autres essais de son auteur qui fut aussi, ne l'oublions pas,  le secrétaire de la commission onusienne ayant rédigé la Déclaration universelle des droits de l'homme.  Un seul mot utilisé à bon escient peut changer les mentalités. Quel rêve de faire revêtir un nouvel habit de lumière à un mot for usité!

00:30 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

à propos: voulez-vous bien nous dire d'où vient votre choix de pseudo "Nin. à.Mah"?,

... qui sonne très birman à mes yeux

Écrit par : et ensuite? | 03/09/2011

grand merci à vous de valoriser l'esprit d'un vieux monsieur,
sorti d'un autre siècle diraient certains

l'indignation étant une marche
sur une échelle de revendications démocratiques
à marches multiples

surtout si cela rafraîchi mes souvenirs de CH genevoise de retour des US,
où la majorité des employé/es étaient des frontaliers d'agences,

- d'emplois m'interdisant l'accès à tout emploi, avec leurs réquisites: "ici, vous nous devez des références locales, et récentes, pour nos clients",

- immobilières m'interdisant le bail de tout appart que je pouvais trouver, avec leurs réquisites: "vous êtes seule à travailler avec 1 enfant, et pour nos client, ce n'est pas suffisant".

Écrit par : edouard | 03/09/2011

ok j'avoue: edouard est une suissesse

Écrit par : edouard | 03/09/2011

je répète: Edouard n'est qu'une vieille suissesse.

Écrit par : edouard | 03/09/2011

Chère Edouard,
NIN.À.MAH est un nom sumérien. Votre comparaison avec la langue birmane est intéressante. Certains pensent que le Sumérien aurait des liens avec le tamoul.
Meilleurs messages.

Écrit par : NIN.À.MAH | 07/09/2011

très joli! à côté de sa poésie, le simple son de certaines langues est enchanteur, la phonétique suffit au mot, sans nécessité d'en connaître le sens

enrichissons notre zone francophone de ces prénoms si poétiques - que connaissent certainement bien de nos collègues au travail

Écrit par : edouard | 07/09/2011

Les commentaires sont fermés.