13/03/2011

CEVA ET ROUES SUSPENDUES

 

le-trajet-quebec-montreal-ne-couterait-que-40-d-electricite.jpgPourquoi ne pas utiliser un train à sustentation magnétique entre Genève et Lausanne? Il permettrait non seulement d'accélérer le rythme des passages du train sur cette ligne mais aussi de diminuer le temps des transferts. Le coût. direz-vous. Peut-être bien qu'il atteindrait 5400 millions.

En revanche, une autre technique, un train à roues motorisées sur rail suspendu à 13 ou 14 m. au-dessus du sol, pourrait présenter un coût moindre: 480 millions pour 60 km de rail. Là, on économiserait environ 200 millions (la construction du CEVA reviendrait pour Genève à 642 milliions, selon www.alp-rail.net). Le train suspendu ferait du 250 km/h. Pas besoin de construire une autre voie, donc, économie et surtout, plus de problèmes de recours car pas d'expropriation. On pourrait aussi imaginer que le monorail utilise la partie centrale de notre autoroute.Cette technique est moins chère que l'installation d'un TGV.

C'est ce qu'envisageait le Québec en 2009 et toujours en 2011 (voir étude de l'IREQ), en y ajoutant un bus électrique qui s'appuie sur des piliers latéraux le faisant circuler au-dessus des voitures.

On peut rêver!

Réf: http://auboutdupetrole.ca/spip.php?article47 et http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/310945/faire-quebec-montreal-a-250-km-h-suspendu-dans-les-airs

Source photographique: Trens Québec

 

12:25 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Vous comparez des choses incomparable. Le CEVA qui, je vous le rappelle, est l'acronyme de la liaison Cornavin - Eaux-Vives - Annemasse, ne pourrait se faire de la manière dont vous parlez. Faire passer un train sur un pont à 13-14 mètres de hauteur en pleine ville reviendrait à raser tous les immeubles de plus de 3 étages sur son passage ! Alors parler d'absence d'expropriation...

Ce système n'a donc aucun intérêt en pleine ville. Par contre, pourquoi pas pour doubler la capacité de liaisons déjà existantes, comme celle de Genève-Lausanne.

Concernant le système à sustentation magnétique, je crois que c'était le système planifié lors du projet Swissmetro.

Écrit par : David | 13/03/2011

Merci de votre commentaire, par ailleurs fort courtois. L'idée était de comparer des prix et non des parcours. On n'imagine pas en effet un pont tranversant la ville, bien que certaines publicités reflètent cette utopie!

Écrit par : NIN.À.MAH | 16/03/2011

Les commentaires sont fermés.