CORMORANS

Avez-vous remarqué que les cormorans sèchent toujours leurs ailes au soleil? C'est à cause du défaut de sécrétion d'une glande qui empêche les plumes de remplir leur rôle d'isolant thermique.  En revanche, lorsqu'ils plongent, ces oiseaux contracte un muscle ciliaire  qui fait saillir l'oeil et compenser de ce fait la perte de la réfraction cornéenne, ce qui leur permet de distinguer un poisson jusqu'à 20 m. de profondeur....

Savez-vous que certaines peuplades tibéto-birmanes ont habitué les cormorans à pêcher pour et avec eux, parfois 4 à 5 kg de poissons par jour? On pourrait en parler à nos pêcheurs lémaniques fâchés contre ces oiseaux. Autres horizons, autres cultures!

Tiré de "La fabuleuse aventure des hommes et des animaux", Boris Cyrulnik, Karine Lou Matignon, Frédéric Fougea, Ed. Hachette, 2001, p. 116.

Lien permanent Catégories : Nature 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.