• Coup de soleil

    Articles sur les solariums (Le Temps et la Tribune de Genève)

    On aurait aussi pu dire que la vitamine D remplace un peu le solarium (http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Nouvelles/Fiche.aspx?doc=2004111801) et également expliquer qu'en effet, si on devient accro aux séances de soleil, c'est parce qu'elles nous aident à dissiper les effets de la dépression; on aurait pu aussi parler de la phytothérapie (http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/depression/8219-luminotherapie-depression-saisonniere.htm). Est-elle dangereuse?

  • Hier, le temps d'un petit gitan

    gitan.jpgIl a les yeux verts rieurs, il utilise un piano électronique et massacre avec tant de gaité une valse de Chopin qu'on ne peut s'empêcher de rire avec lui. Il peut avoir 10 ans et joue sur un trottoir des Rues-Basses, sans chapeau.  

    Et puis ce matin, Daniel Guichard chante son gitan. Pourquoi ont-ils ce profil romantique admiré à la Moustaki et pourtant si haïs? Le prix de la liberté doit-il être si cher payé?

  • Saynette estivale

    coccinnelle.jpgBébé laisse tomber sa coccinelle sur les rails du tram en poussant un cri. Maman dit "tant pis, le tram va passer dessus".

    Et non, le conducteur de la bête de fer se laisse attendrir et attend que l'insecte souriant soit récupéré de main ferme.

    Merci Monsieur, real class! (Moillesulaz à 13h10 devant les jouets Weber).

  • Un écrivain président

    Quel chemin parcouru par cet homme brinquebalé entre les îles, découvrant avec horreur l'immense hypocrisie des "gens blancs" contre les noirs, et ceci dès la classe primaire, lorsqu'un enfant lui demande si son père, dans son pays, mangeait les gens. Et puis, sa grand-mère, vrai pilier contre cette injustice, craque à un arrêt de bus devant un noir aggressif et avoue sa peur. Cette immense colère dure mais il commence à la transcender, quand, adolescent, il aide quelques activistes sud-africains. Avec les mots, tout peut changer, se dit-il. Il prend alors la parole sur son campus: "c'est en train de se passer à un océan d'ici, mais nous sommes tous concernés......une bataille.... non entre noirs et blancs....entre riches et pauvres. Non, c'est un choix plus difficile. C'est le choix entre la dignité et la servitude, entre l'équité et l'injustice, entre l'engagement et l'indifférence". Et même si en prononçant ces paroles, il avait toujours l'âpre conviction qu'elles ne servaient à rien, c'est peut-être là qu'il prit le tournant le menant à la présidence.

    Source: Dreams from my father (publié en 1995)

  • Aldrin, double héro

    Atteindre la lune, c'est magnifique, c'est vaincre ses peurs et l'inconnu. Mais sombrer dans l'alcool et la déprime et s'en sortir, c'est encore plus difficile. Vous êtes un homme courageux Monsieur Aldrin!

    http://www.lematin.ch/actu/monde/buzz-aldrin-prepare-devenir-astronaute-heros-145355

  • Palestine et Israël : recherche d'une solution

    Me lance dans un sujet trop difficile mais viens de tomber sur la critique d'un livre intitulé Viva Israele (traduit par Pour que Vive Israël) . Drôlement courageux, car il a été écrit par un musulman. Recopié la description de l'éditeur (grâce au site de Mme Janine Brakha). N'est-ce pas le combat mené par l'initiative de Genève même si celle-ci est critiquée?  Voir lien http://diplomacymonitor.com/stu/dma1.nsf/uh/cc8799BA86E6D3C6BE852575E5006423E9 et le texte des accords de Genève : http://www.lapaixmaintenant.org/article708

    Et mon mini-apport personnel: à Beyrouth au lendemain de l'explosion de l'ambassade américaine en 1982, , j'ai discuté avec un monsieur palestinien qui m'a dit textuellement: "ce que je regrette le plus, c'est que la frontière soit fermée et que je n'aie pas pu revoir mon ami israélien qui m'avait payé mes études."

    Lire la suite

  • "Mon" milan noir.....

    milan.jpgCe matin, il s'est placé en face de ma fenêtre et il a miaulé 3 fois (c'est ainsi qu'on gratifie son chant), puis il a foncé directement  dans ma vitre, en l'évitant moqueusement à la dernière seconde. Ainsi j'ai pu observer son magnifique plumage. Mais je l'ai déjà vu chasser, planant avec élégance sur le Rhône, avec un de ses frères peut-être. Depuis plusieurs semaines il vole au-dessus de "mes" martinets qui crient joyeusement en bande, entre les bâtiments. On se croît dans un préau!

     

    Comme nous, il est fiché mais pour la bonne cause:  http://www.oiseaux.net/oiseaux/milan.noir.html  et on peut entendre son cri assez particulier sur ce lien http://www.web-ornitho.com/chants/milan.noir.mp3 . C'est d'ailleurs ce qui m'a permis de le reconnaître.  Si jamais vous tombez sur une vidéo de sa danse nuptiale, faites-moi signe.

     

     

     

  • Et si les taxis genevois roulaient vert…..

    Et si les taxis genevois roulaient vert…..

     

    En retard par rapport aux New Yorkais qui ont commencé à rouler en taxis à moteur hybride électricité/biocarburant en 2007 (bravo M. Bloomberg) et aux Parisiens, avec leurs taxis écologiques qui se sont engagés à réduire de 25% leurs émissions de gaz à effet de serre d'ici 2012, Genève pourrait être une des premières villes suisses à donner le feu vert à cette excellente initiative.

    Et en août, les taxis japonais Fuji commenceront à utiliser des voitures électriques dans le sud du Japon.

     

    Un petit coup de chapeau au taxi solaire du Lucernois Louis Palmer qui avait parcouru 47'000 kilomètres sans consommer un seul litre de carburant. Belle performance mais un peu lourd à porter en ville…

     

    Source: www.humanvillage.com, http://biocarburants.canalblog.com et http://www.romandie.com/infos/ats/display2.asp?page=20081103212210921172194810700_brf054.xml

     

     

     

  • Mieux qu'Harry Potter....facile de réduire les émissions d'oxydes d'azote

    Saviez-vous que l'urée est un additif utilisé pour les véhicules Diesel? Si on la pulvérise dans le conduit d'échappement, la température élevée de ce conduit fait décomposer l'urée en ammoniac et en gaz carbonique. Puis l'ammoniac réagit avec les oxydes d'azote pour former azote et eau.  Du coup, on fabrique industriellement de l'urée à partir d'ammoniac et de dioxyde de carbone. En fait, cette technologie permet de passer haut la main les normes antipollution!

     

    Source: pompé sans honte sur le wikipedia, très bien documenté

  • Une chèvre solidaire

    Pour lutter contre la faim et la pauvreté dans un petit village du Bangladesh, l'Entraide Protestante Suisse (EPER) nous envoie un message simple et concret sur son site (www.eper.ch): offrez une chèvre. Celle-ci peut couvrir les besoins en lait des enfants d'un ménage, elle peut se faire faire un petit pour 80 centimes que l'on peut revendre! Et si ses qualités de chèvre laitière le permettent, l'heureux ou heureuse "gagnant-e" d'une chèvre peut aussi assurer quelques frais d'écolage…. Et en plus, on peut utiliser le crottin pour fertiliser son lopin de terre.  Et si vous voulez en parler, l'EPER tiendra un stand le 18 juillet au marché folklorique de Vevey.

  • les hormones du bonheur

    Toujours douté qu'on n'est pas seulement en réaction avec les événements heureux ou malheureux de notre quotidien. Un livre nous l'explique très bien: "Les hormones", d'Yves Combarnous, PUF, 2009.

    Il dit que l'endorphine correspond à l'endroit du cerveau où agissent les analgésiques et où la sensation de bonheur se crée. Il dit que la lumère solaire a une influence sur la production de sérotonine.  Ces deux hormones sont la clé du bonheur.

    Il dit que l'on peut manger du bonheur, souvenez-vous de ce sentiment de bien-être que l'on ressent après s'être attaqué à une barre de chocolat, mais il y a d'autres nourritures qui nous rendent joyeux: pâtes, céréales, pomme de terre, fromage et poisson, noix, figues, ananas et bananes.  C'est alimentaire, mon cher Watson.

    Il dit que pendant le jogging, l'organisme déverse de grandes quantités d'endorphine dans notre pauvre corps plein de courbatures, mais il faut pour cela, au moins une demi-heure de course sans arrêt. En plus, l'organisme élimine les hormones du stress telles que l'adrénaline. Alors, on se sent à nouveau en forme.

    Il dit que le corps sécrète des hormones de bonheur lorsqu'on rit, bref, un jogging interne, en somme!

     Voir aussi: http://www.maxisciences.com/s%E9rotonine/la-serotonine-ou-hormone-du-bonheur-vitale-pour-la-souris_art2616.html

  • Glanés au fil des ans....

    Aiguisons nos qualités d'effet de surprise

    Et nous nous en sortirons à notre guise

     

    Utilisons à satiété

    Notre droit d'exister

     

    Trouvons notre potentiel

    Il nous dégage  le ciel

     

    Gardons notre jardin secret

    Le bonheur est discret

     

    Retournons-nous sur le chemin parachevé

    et nous serons surpris par sa beauté

     

    Humour quand tu nous tiens

    Tu nous fais vraiment du bien!

     

     

    On a toujours le temps

    Surtout au printemps

     

    Volons comme des flocons de neige brillants

    Uniques, joyeux, libres et vibrants

     

    Ceci est un petit hommage à une grande dame, coiffeuse de son métier à Laconnex, appelée affectueusement Maïon. Avec sa modestie coutumière, elle a même décliné d'apparaître dans un livre de Jean-Claude Mayor. A 96 ans, elle m'a donné, lors d'une de mes visites, ma plus grande leçon magistrale: elle ne vit que l'instant présent. Elle ne peut plus se référer au passé ni imaginer l'avenir. Mais elle m'invente sa vie à petites journées, et même, à petites gorgées, dans un souffle si léger qu'il ressemble à celui d'un oisillon. Avec dignité et élégance.

  • Que le grand Brick me Grock*...si je mens

    villagrockmeilleure.jpg

     

    Peut-être ne connaît-on pas Grock, notre inimitable clown que l'on célèbre aujourd'hui, sous l'étiquette d'un bâtisseur. Et pourtant, il a fait construire (avec Armando Brignole) la plus extraordinaire maison qu'il soit, au-dessus d'Imperia-Oneglia, dominant la Riviera des fleurs dans les collines des "cascine".

     

     Dans les guides touristiques on parle de la Villa Bianca comme un étrange assemblage de 11000 m2 d'art déco, d'ésotérisme, de rococo, d'éléments orientaux, baroques.  Un petit  côté Gaudi aussi... Les terrasses extravagantes s'inclinent voluptueusement vers la mer….  Et le jardin? Il préserve des cèdres du Liban, des magnolias, des palmiers et des fleurs à profusion mais sous de cette féerie, l'ingénieux clown se dote d'une immense installation hydraulique avec des systèmes d'avant-garde pour les jeux d'eau des fontaines reliées au petit lac.

     

    Il y a une volonté, derrière cette belle mise en scène: tous les effets ont été pensés avec une précision maniaque, comme l'ont fait les Claude François et Michael Jackson, dont les passages sur scène étaient minutieusement chronométrés et soumis à leurs propres moindres détails.

     

    Citons une phrase d'un essai sur Richard Lindner intitulé "l'Homme nu" par Sylvie Carnet. "Pourquoi approcher le tabouret du piano alors qu'on peut aussi approcher le piano du tabouret ? Tel est le type de gag que Grock met au point et qui fait se côtoyer le monde de l'enfance et celui de l'homme adulte en libérant l'adulte de la tyrannie de l'ordre et du bien faire"…

     

    Voilà l'exact lien entre les trois hommes.

     

    *1904 - Brick et Grock sont engagés par le cirque Medrano

  • Comment former un glacier

    Saviez-vous qu'un homme ingénieux du Ladakh a réussi à créer des glaciers dans son pays, déjà depuis 1987? Le besoin d'eau se faisant sentir alors que les glaciers ont perdu de leur superficie, cet ingénieur a pensé à détourner des cours d'eau pour qu'ils restent à l'ombre de la vallée et qu'ils gèlent. Ces cours d'eau sont plus proches des surfaces cultivables que les glaciers d'altitude. Ainsi, lorsqu'ils dégèlent (plus vite que l'eau des glaciers naturels) les paysans récupèrent l'eau pour l'époque de leur moisson. 

    La construction de ce glacier consiste à capter l'eau du cours d'eau dans un tuyau pour qu'elle s'écoule dans un endroit ombragé, puis, lorsque le détournement est fait, placer des pierres le long des nouvelles rives de ce cours d'eau. L'eau gèle, formant une large et épaisse couche de glace trappée entre les pierres. Le plus grand glacier permet d'obtenir 17'000 mètres cubes d'eau et peut fournir ce précieux liquide à un village peuplé de 700 personnes. Monsieur Chewang Norphel, notre ingénieur civil transformé en ingénieur rural, en a construit 5, de 60 à 300 mètres de long. Il a reçu le prix-or d'innovation d'Asie en 1999.

     

    Lire la suite

  • Si tous les contremaîtres sauvaient des nids!(avec photos!)

    foulque.jpg...ce serait le bonheur. Et bien, mon copain Gérald du Château m'a averti qu'un nid de foulques avait été préservé et/ou construit en amont du Pont de la Machine. Une initiative du tonnerre qui a coûté de la réflexion, du temps et du travail. Première fois que j'aime un ouvrage en béton: une vraie digue de survie, entourant la pondeuse qui trône au milieu.  Alain le Magnifique a construit 2 autres nids dans ce chantier mais modestement, ne veut pas qu'on cite son nom. Pourtant, mon indicateur royal m'a dit que toute cette tendresse a contribué déjà à la naissance d'un petit!

    J'en profite pour piller la brochure des oiseaux de la rade qu'on peut obtenir à l'adresse ci-dessous.*

    "La foulque ne doit pas être confondue avec la véritable «poule d’eau» (qui a le bec rouge et du blanc sous la queue), beaucoup plus rare. La foulque est présente en petit nombre toute l’année mais, avec l’arrivée des hivernants d’Europe du Nord, elle forme de grands rassemblements dès l’automne. Elle se nourrit de végétaux et de petits animaux et niche dans les roselières, mais aussi dans les ports, parfois sur les bateaux....."

    ...et derrière la digue environnementale du Pont de la Machine!

     Et voici les photos de ces constructions, courtesy of Photos Haykel:

    niddefoulques.JPG

     

     

    niddefoulques2.JPG

     

    *(voir toutes les brochures: http://etat.geneve.ch/dt/nature/a_votre_service-publications-4337.html)

  • Un professeur génialement allumé

    Connaissez-vous Dave Irvine-Halliday, non pas le frère de Johnny, mais un Ecossais pas comme les autres,(qui a fondé "Light up the World" il y a 7 ans. L'idée est de fournir de la lumière à des foyers défavorisés de par le monde. Grâce à des LED, des panneaux solaires et des batteries, les enfants peuvent lire le soir et les rues sombres s'éclairent. Déjà 100 000 familles en profitent.  On oublie que deux milliards d'êtres humains n'ont pas d'éclairage après le coucher du soleil.

     

    Les Led (Light Emitting Diodes) sont des composants qui, parcourus par un courant électrique, sans filaments, sans électrodes ni gaz, émettent de la lumière. Elles consomment 5 à 10 fois moins d'électricité que les ampoules standards et durent beaucoup plus longtemps. On évite ainsi la pollution par le kérosène utilisé souvent dans les pays pauvres pour s'éclairer.

     

     

    Sources: memento.epfl.ch et article de Luc Debraine dans le Temps du 26.2.09 intitulé "A la lumière du futur". Et pour tout savoir sur ce professeur éclairé : http://lutw.org/home.htm

    Il a reçu le Prix Rolex:  http://rolexawards.com/en/the-laureates/daveirvinehalliday-home.jsp

  • Federer

    Quelques facettes moins connues de notre héro du jour: en 2004, il a repris le rôle que Sir Peter Ustinov jouait en tant qu'Ambassadeur de l'UNICEF dont la tâche consiste à soutenir des projets destinés à améliorer les conditions de vie des enfants du monde.

     

    Mais aussi, sa Fondation, créée en décembre 2003, permet de financer des projets destinés à venir en aide aux enfants démunis et promouvoir le sport auprès des jeunes. En exemple: à Port Elizabeth, avec l'organisation sud-africaine "Imbewu", le projet couvre la scolarité et deux repas par jour de trente enfants dans trois écoles. Mais il y a d'autres projets…

     

     

     

    Site officiel de la Fondation: http://www.rogerfedererfoundation.org/fr

  • Bonnes idées!

    Petite réaction à l'article d'aujourd'hui très bien titré, car il donne l'exact contenu: "Un tract du Parti radical fait bondir les socialistes, qui crient au plagiat". Ne dit-on pas "peu importe le vin pourvu qu'on ait l'ivresse". On pourrait dire aussi: peu importe les partis, pourvu que les idées soient géniales!

  • Des logements au centre-ville

    En lisant l'article fort bien fait de C. Bernet et J. Faas de ce jour sur les acteurs ralentissant les projets de construction, une suggestion intéressante  d'un conseiller municipal genevois des années 70 me revient en tête. Et si l'on réservait une proportion de logements dans les immeubles consacrés aux bureaux? Il suffirait de quelques mots (comme dit Serge) qu'on couche sur le papier sous la forme d'un  règlement, invoquant la clause d'urgence, Genève souffrant aujourd'hui du manque de logement. Et s'appuyant sur l'enquête annuelle de l'Office cantonal de la statistique (OCSTAT) qui recense environ 53 500 m2 de bureaux vides au 1er juin 2008, on pourrait transformer un bon pourcentage de ces bureaux en logements. Fifty fifty?  http://www.ge.ch/statistique/tel/compresse/2008/geneve_cp_2008_26.pdf.  Un exemple de ces transformations est donné par les Bruxellois, souvent soumis aux départs d'organisations qui laissent leurs immeubles vides.

     

    De plus, permettre à de jeunes locataires d'investir un immeuble de bureau situé, par exemple,  au centre-ville, rendrait à notre cité sa saveur car les Rues-Basses sont tristes après 18h., sauf au temps de Noël, n'est-il pas?

     

    Bien sûr, on ne règlera pas la crise comme cela, mais une bouffée d'air est toujours mieux que rien!