NIN. À.MAH

  • EN ATTENDANT LA NEIGE

    Je ne peux m'empêcher de vous transmettre une photo qui montre comment mettre à l'abri les petites oreilles des veaux quand il fait froid:
    https://twitter.com/MeetAnimals/status/1243651541346783244?cn=ZmxleGlibGVfcmVjc18y&refsrc=email

    Lien permanent Catégories : Insolite, santé 0 commentaire
  • PRUDENCE ET.... EMPATHIE

    Les 155 millions de la BNS à verser à notre canton pourraient servir à amortir un peu sa dette qui se montait à 11.8 milliards au 31 décembre 2018. On ne peut pas comparer notre situation financière à celle du canton de Vaud mais quand même, le miracle de l'effacement de sa dette (fort bien expliqué par M. J.-F. Mabut dans son article de la TDG du 2.12.2015) nous fait envie!

    Pour calmer notre amertume gardée après le renflouement de la BCGE de 3.2 milliards de francs d'argent public, un petit geste symbolique aux citoyens genevois de quelques millions de la même source serait aussi apprécié, même si M. Goetschin, cité par M. Ruche dans son article du 26/27 février dans le Temps, estime que "l'Etat s'est comporté comme un propriétaire qui injecte des capitaux dans une entreprise en difficulté". Il est aussi de bonne guerre d'ajouter que depuis lors, la BCGE avance sur le chemin du remboursement....

    Lien permanent Catégories : Economie 0 commentaire
  • DEBAPTISER UNE RUE?

    Ne serait-il pas plus juste de garder les noms des rues genevoises tels qu'ils le sont et de baptiser les rues des nouveaux quartiers par des dénominations de femmes, longtemps ignorées mais méritantes? A titre d'exemple: le projet Praille-Acacias-Vernet qui se niche dans la ville de Genève...

    Lien permanent Catégories : Qualité de vie 1 commentaire
  • UNE PETITE IDÉE

    Pour augmenter le nombre de logements, on pourrait commencer par transformer une partie de ce magnifique parc de bureaux vides qui représente 337'818 m2 (selon ge.ch/statistiques du 1.6.2018). La LDTR a bien été votée en juin 2015 et pourtant selon la rts.ch du 17.8.2018, le résultat des transformations de bureaux en logements demeure insignifiant. Dommage.

    Sûr qu'on commencerait par les bâtiments construits pour des logements et qui ont été transformés en bureau.

    Pour les propriétaires qui souhaiteraient sauter le pas, les nombreux écueils administratifs existants ne pourraient-ils pas être aplanis?

    Lien permanent Catégories : Qualité de vie 0 commentaire
  • GRETA CONNAÎT-ELLE ANITA?

    Ce n'est pas "l'homme qui plantait des arbres" de Jean Giono mais la femme qui plantait des arbres!

    Lire la suite

  • Les teinturiers de Lune

    Sans regarder sur internet, quelle est la profession qui se nomme ainsi?

    Lien permanent Catégories : Science 4 commentaires
  • Trump, Obama et leur bataille avec le blob (1)

    Cet article publié par M. Gideon Rachman a paru dans le Financial Times du 3 décembre 2019. Traduit librement de l'anglais par votre blogeuse.

    "Les deux hommes détesteraient cette idée. Mais sous certains aspects, la politique étrangère de Donald Trump et Barack Obama se ressemble de manière frappante.
    Les styles complètement différents des deux présidents ont déguisé la continuité sous-jacente de leur attitude face au monde. Mais en regardant la substance plutôt que le style, les similarités sont impressionnantes.
    M. Obama et M. Trump ont tous deux cherché à désengager les Etats-Unis du Moyen-Orient – une politique qui a entraîné beaucoup de désapprobation dans les milieux institutionnels de Washington, - groupe étant appelé avec dérision « le blob » dans la Maison Blanche d’Obama. Lorsqu’ils se sont retirés du Moyen-Orient, les deux présidents se sont concentrés sur l’Asie. M. Obama s’est efforcé de se tourner vers l’Asie, comme étant la signature de sa politique étrangère de la période dans laquelle il était en fonction. De même, M. Trump a joué ses deux plus grands rôles de politique étrangère en Asie, par sa guerre commerciale avec la Chine et ses négociations nucléaires avec la Corée du Nord. La plus grande méfiance vis-à-vis de la Chine et les soucis croissants relatifs au programme nucléaire coréen ont été également les thèmes des dernières années du mandat présidentiel d’Obama.
    Les deux Présidents ont chacun fait appel à un électorat profondément las de la guerre. Il en est résulté que M. Obama et M. Trump ont essayé de réduire l’engagement militaire des Etats-Unis de telle manière qu’ils ont alarmé non pas seulement le groupe de « la tache » mais aussi les alliés des Américains.
    Ce souci souligne un malaise alors que l’OTAN s’est réuni pour un sommet en Grande-Bretagne lors de la semaine du 2 décembre 2019 (2). Le mécontentement émis par M. Trump sur l’OTAN est souvent dépeint comme sortant fortement des normes américaines. Mais c’est le secrétaire de la défense de M. Obama, Robert Gates, qui avait mis en garde en 2011 que le futur de l’Alliance deviendrait sombre si les Européens continuaient à compter sur les Américains pour leur sécurité.
    Les similarités entre les instincts des deux présidents sont devenues plus perceptibles depuis que M. Trump a renvoyé en septembre le belliciste John Bolton, son conseiller pour la sécurité nationale. La discorde cruciale entre M. Trump et M. Bolton concernait le vif désir de poursuivre les négociations avec l’Iran, la Corée du Nord et les Talibans en Afghanistan. Le va-t’en-guerre M. Bolton était atterré. Mais M. Trump est déterminé à aller de l’avant. Il en résulte qu’après cette phase guerrière « de feu et de fureur » M. Trump continue aujourd’hui sa stratégie de « diplomatie d’abord » qui rappelle fortement celle de M. Obama.
    Une prudente politique étrangère conduit inévitablement à des conflits avec le « blob » - M. Obama a été attaqué pour sa « faiblesse » et M. Trump a reçu un coup de semonce pour son « isolationnisme ». Le débat relatif à l’Afghanistan illustre ce point. M. Obama et M. Trump sont tous deux arrivés à la Présidence étant très sceptiques quant à une implication militaire continue. Les deux présidents ont été alors persuadés d’envoyer plus de troupes – pour ensuite les retirer à nouveau, plus tard dans leur mandat.
    Le fait que deux frappes aériennes aient été annulées souligne que chacun des présidents a été prudent. La décision de dernière minute de M. Obama en 2013 pour annuler un bombardement sur la Syrie dont l’intention était de punir le Président Bashar al-Assad pour son usage d’armes chimiques a été dénoncé par l’establishment de Washington. Quand M. Trump a ordonné des frappes aériennes sur les cibles du régime d’Assad, en réponse à une autre attaque chimique, il a reçu des louanges bipartisanes à Washington pour corriger l’ « erreur » de M. Obama.
    Mais ces raids n'étaient que des gestes isolés qui n’ont rien fait pour changer la trajectoire de la guerre en Syrie. Plus récemment, M. Trump a pris aussi une décision de dernière minute, celle d’ignorer ses conseillers et annuler une frappe aérienne, cette fois, dirigée vers l’Iran, après avoir hésité fortement sur la quantité de pertes possibles militaires.
    La réticence de M. Trump d’attaquer l’Iran était significative. Elle souligne le fait que sa rhétorique de gros dur déguise une solide préférence pour la diplomatie plutôt que la force. Le fait que M. Trump et M. Obama soient arrivés à la même politique de retrait du Moyen Orient est crucial – étant donné que la région a longtemps dominé la politique étrangère américaine.
    Sur d’autres questions, cependant, il existe d’importantes différences entre les deux présidents. M. Obama croyait en l’importance d’accords internationaux, alors que M. Trump en est hautement sceptique. Il a sorti les Etats-Unis du traité de Paris sur le climat et également d’un certain nombre d’accords internationaux.
    L’ardent protectionnisme de l’administration Trump représente aussi une rupture non seulement avec M. Obama, mais aussi avec toutes les deux présidences depuis 1945. Cependant, M. Trump semble être en phase avec l’esprit du temps. Les principaux candidats pour la nomination démocrate embrassent aussi le protectionnisme et une attitude plus hostile envers la Chine.
    Cette attitude de protectionnisme bipartisane est l’équivalent économique de la convergence Obama-Trump de leur retrait du Moyen-Orient. Les deux politiques sont le produit de la confiance déclinante en l’aptitude des Etats-Unis de sortir victorieux de la compétition économique ou militaire avec ses rivaux étrangers. Il en résulte l’adoption de politiques plus défensives et plus repliées sur elles-mêmes.
    Etant donné que les camps de Trump et d’Obama se détestent, il est nécessaire que politiquement et psychologiquement, ils ignorent toute convergence entre leurs politiques étrangères. Mais quand les historiens se souviendront des deux présidences, ils noteront sûrement ces continuités sous-jacentes. A leur manière très différente M. Obama et M. Trump ont réduit leurs engagements globaux et amené les Etats-Unis à jouer un rôle international beaucoup plus modeste."

    (1) le blob (la tache) : poignée de membres fondateurs de la politique extérieure de Washington
    (2) phrase changée pour faire correspondre les dates à votre lecture d'aujourd'hui.




    Lien permanent Catégories : Politique 0 commentaire
  • POUR VIVRE PLUS LONGTEMPS

    Un sympathique "Bien vivre", encart du Matin Dimanche du 29 décembre dernier, nous incite à manger moins, boire avec modération pour vivre plus longtemps. Il ajoute aussi que si vous souhaitez vivre quelques années, il est bien de se marier, de rester optimiste et de garder son sens de l'humour.
    Il déclare aussi que posséder un chien vous met plus à l'abri d'un accident vasculaire que si vous n'en avez pas. Alors pourquoi ne pas adopter un chien qui vous incitera à vous promener tous les jours? Les refuges n'en manquent pas!

    Lien permanent Catégories : santé, Solidarité 0 commentaire
  • GREAT GRETA

    Chère Greta,
    Peut-être devriez-vous vous renseigner sur tout ce qui a été fait pour la protection de l'environnement avant votre naissance. En voici un seul exemple: avez-vous entendu parler de la mort des forêts due aux pluies acides ?" Depuis le début des années 1990, les émissions de composés soufrés ont considérablement décru en Europe et en Amérique du nord, grâce aux efforts de désulfuration des carburants fossiles, à la moindre utilisation du charbon mais aussi à l’effondrement de l’activité industrielle en Europe de l’est et en Russie. En revanche, on sait maintenant qu’en dépit des apparences, les forêts d’Europe ont crû plus rapidement que jamais pendant les années de précipitations acides, probablement en raison des apports additionnels de composés azotés et de l’augmentation du gaz carbonique (CO2) atmosphérique"......"La catastrophe prédite, à propos des forêts germaniques a eu des répercussions considérables sur l’industrie automobile, puisqu’elle fut indirectement à l’origine de l’essence sans plomb"… Ne nous méprenons pas, le risque existe toujours dans bien d'autres pays, mais les solutions aussi!
    Ces remarques ne remettent pas en cause vos efforts pour améliorer nos conditions de vie.
    Amicalement vôtre.

    Source: http://www.espaces-naturels.info/que-sont-pluies-acides-devenues

    Lien permanent Catégories : Environnement 2 commentaires
  • cette amende de 5 milliards de dollars

    Que va faire l’agence de régulation fédérale américaine avec ces 5 milliards? Y-a-t'il un journaliste intéressé par la question "où ira cet argent?"

    Le placement idéal serait de compenser les victimes encore vivantes des 84 millions de litres de défoliant déversés sur le Vietnam entre 1961 et 1971. (Source: Le Matin Dimanche du 18 novembre 2018, article d'Alain Jourdan, "L'agent orange va empoisonner nos vies pour longtemps)

    Un vrai nettoyage de l'identité donaldienne! Mais la solidarité n'est pas le fort de ce président.

    Lien permanent Catégories : Médecine, Solidarité 4 commentaires
  • PAS SI MAL NON PLUS

    A ajouter à la liste des femmes remarquables à qui ont été donnés des postes fort importants:

    Michelle Bachelet, Haut-Commissaire aux droits de l'homme (et de la femme?)

    Agnès Callamand, rapporteuse spéciale des Nations Unies

    Tatiana Valovaya à la tête de l'ONU Genève

    Mary Robinson, première femme présidente de l'Islande et ancienne haut-commissaire des droits de l'homme (ONU)

    Nicola Fox, directrice du département d'héliophysique à la NASA

    Sandra Cauffman directrice du département terrestre analysant les catastrophes naturelles à la NASA

    et Lori Glaze, responsable du pôle système solaire....à la NASA

    Lien permanent Catégories : Femmes 0 commentaire
  • PAS SI MAL

    Nous avons une directrice à la tête du CERN: Fabiola Gianotti, une directrice au Programme des Nations Unies pour l'environnement: Inger Anderson, et last but not least, une directrice au Fonds Monétaire International: Christine Lagarde. Pas si mal après tout pour les postes à hautes responsabilités occupés par des femmes!

    Lien permanent Catégories : Culture, Humour, justice 0 commentaire
  • LE PANIER DU MÉNAGER

    Après la grève des femmes, ne devrait-on pas utiliser aussi l'expression du "panier de la ménagère" au masculin?
    Ce mot existe déjà dans cette définition:
    "On ne lui en voulait pas d’être grand ménager de son bien; et peut-être l’en estimait-on davantage (A. France,Pt Pierre,1918, p. 108)"
    Alors, pour ménager la chèvre et le chou....

    Lien permanent 0 commentaire
  • Le garçon qui domptait le vent

    Ce film relate l'histoire vraie d'un jeune Africain sans argent mais avec beaucoup de ténacité. La "mode" est au développement, durable si possible, en voici un exemple authentique.

    "William Kamkwamba est un inventeur malawite, ingénieur et auteur. Il devient célèbre dans son pays en 2006, lorsqu'il construit une éolienne pour alimenter en électricité sa maison familiale, à Wimbe en utilisant un tronc d'eucalyptus, des morceaux de bicyclette et du matériel récupéré dans une décharge voisine. Puis il construit une pompe à eau, mue par l'énergie solaire, qui fournit pour la première fois l'eau potable à son village; il bâtit aussi deux autres éoliennes, la plus haute mesurant douze mètres.

    Lire la suite

  • PLASTIQUE

    Nous cherchons vainement un endroit dans les déchetteries du canton où nous pouvons recycler des déchets plastiques. Ou avons-nous omis quelque chose? Nous allons bientôt étouffer sous cette masse qui tue notre faune et détruit nos estomacs! Mais si vous avez des informations, elles sont bienvenues sur ce blog.

    https://lesobservateurs.ch/2019/03/07/dici-2050-il-pourrait-y-avoir-plus-de-plastique-que-de-poissons-dans-les-oceans-video/

    Lien permanent Catégories : Environnement, Nature, santé, Science 0 commentaire
  • AVS

    Le montant de la rente AVS ne couvre pas la moitié des dépenses de notre bon peuple. Pourquoi les excédents des comptes de résultats de la Confédération ne sont-ils pas au moins en partie redistribués pour augmenter un peu ce montant ? Cela signifierait une diminution des prestations complémentaires et une augmentation du pouvoir d'achat pour le commun des mortels suisses, donc, une meilleure économie. Peut-être que les intérêts de la dette du pays sont-ils trop élevés? On serait heureux que les têtes pensantes d'IMD se penchent ou s'épanchent sur cette question!

    Lien permanent Catégories : Commerce, Economie 1 commentaire
  • PIERRE

    Depuis longtemps, nous guettons les courageux qui auront à coeur de présenter le bilan positif (le négatif est amplement décrit) de M. Maudet depuis qu'il est à la barre. Car s'il y a des moins, il y a certainement des plus. Où est ce bilan politique, cher(e)s journalistes? Il semble que la criminalité ait baissé depuis 5 ans, cela ne se fait pas tout seul. A vos plumes objectives donc!

    Lien permanent Catégories : Politique, Sécurité 5 commentaires
  • BONNE ANNEE AVEC BEAUCOUP D'HUMOUR

    Il n'y a pas d'économie à se coucher de bonne heure pour épargner la chandelle, s'il en résulte deux jumeaux" (proverbe chinois).

    Lien permanent Catégories : Humour 0 commentaire
  • LE FRIC ET LA GUIGNAUCHE

    Dans ce nouveau spectacle, les Vincent se surpassent. Ils redeviennent fins et même émouvants (dans le sketch du paysan et de sa corde). Mais il demeure un ou deux hic(s): impossible de sortir des stéréotypes que tous les humoristes ont usés (jusqu'à la corde, celle-ci peu émouvante): ils mettent en scène des hommes déguisés en femme, la guignauche, par définition sotte et prétentieuse, laide à souhait et dont tous les gestes s'avèrent outranciers. Cette caricature ne fait rire personne. Pourquoi tomber dans cette ringardise?
    Mme Porchet aussi ne se lasse pas de prendre une voix de sorcière, de se maquiller comme un clown, de marcher sur des talons que peu de femmes modernes portent encore.....Fait-elle rire?
    Le deuxième hic, dans le spectacle "le fric", porte sur les mots vulgaires utilisés pour définir les "artistes qui seraient tous homosexuels".
    Il est grand temps que nos Vincent changent de ton. Ils sont brillants, imaginatifs et sensibles. Qu'ils le soient pour tous et qu'ils ne se "trumpent" pas.

    Lien permanent Catégories : Ethique, Humour, Qualité de vie 0 commentaire
  • "L'on n'abandonne l'Exercice et son titre de Chevalier que par la mort" *

    Ainsi la Noblesse a failli à son devoir. Le Chevalier Hodgers n'aurait-il pas pu suggérer, ainsi que ses commissions du Patrimone genevois, quelqu'arrangement aux plans des futurs bâtiments à construire? La construction de Lucien (de) Montfort pourrait servir d'entrée magistrale à la cour de ces nouveaux édifices. Le Louvre n'a-t-il pas ouvert sa cour à une magnifique pyramide de verre, construite par un architecte célèbre? Il n'est jamais trop tard pour préserver la beauté d'une oeuvre, particulièrement quand elle sert à refléter l'intelligence du coeur des Genevois. D'autant plus, qu'en gardant un Hôtel de l'époque 1900, non seulement le lien entre les siècles est préservé mais il économise l'argent de tout un chantier de démolition. (Voir l'excellent blog Patri et Archi de la chevalière El-Wakil paru dans ce vénéré journal du 21/11/2017 et l'article de Mme Bézaguet, du 17/10/2017 où l'on voit un portrait des archères et archers sans-peur et sans reproche se rassembler contre l'enlaidissement de Genève). Ne voulez-vous pas revoir votre copie, Mesdames et Messieurs les décideurs de cet assassinat programmé qui ne l'a pas été par tir à l'arc?

    *source: https://nea-geneve.ch/index.php?option=com_content&view=article&id=6&Itemid=12

    NB: ce blog se réfère à l'article de la TDG de ce jour concernant la démolition de l'Hôtel du Noble Exercice de l'Arc situé à la route de Chêne 43F.